Comment mon passé scolaire d’isséen a été rasé !

Posté par touchepasamonciel le 6 février 2017

Un jeune isséen nous a envoyé un message que nous souhaitons partager:

 « J’ai la trentaine et lorsque je me promène à Issy, je ne peux que constater la disparition des lieux où j’ai passé ma petite enfance et ma scolarité et me rendre compte que l’esprit de la ville a changé.

 D’abord, la crèche, rue André Chénier, où j’ai commencé ma vie sociale pendant mes trois premières années. Le jardin de la crèche était très vert, avec de grands arbres, comme une petite forêt. On avait l’impression d’être à la campagne.

La crèche et son parc ont été rasés pour faire place à un grand immeuble de six étages.

 Puis, l’école maternelle, avec son escalier au milieu des arbres et de la verdure. C’était vraiment la campagne. La cour de récréation donnait sur le parc Henri Barbusse et on se sentait bien entouré de nature. Il y avait même un très grand arbre au milieu de la cour de récréation où l’on aimait jouer et s’abriter !

 L’école maternelle a été rasée avec ses beaux arbres : elle a été remplacée par un complexe d’immeubles à l’architecture agressive quand on l’aborde depuis le carrefour au début de la rue Henri Tariel, là où une nouvelle école Anatole France a été construite et où tout est bétonné.

L’école primaire mitoyenne donnait aussi sur le parc et là encore, on se sentait comme à la campagne.

Rasée aussi, pour le même complexe d’immeubles qui donnent sur le parc Henri Barbusse.

 Ensuite, avec mes copains, nous nous sommes retrouvés au collège Henri Matisse, bâtiment vétuste qui a disparu pour être remplacé par un bâtiment plus aux normes ! Je ne me souviens pas de plus d’un arbrisseau dans la cour de récréation.

 Le lycée est encore là, pas très grand et un peu loin du centre ville. Il a été construit juste avant que je l’intègre.

 Il me reste une école, sans aucune verdure! Les temps changent et le béton devient roi. »

Publié dans informations generales | 1 Commentaire »

Bonne année 2017

Posté par touchepasamonciel le 31 décembre 2016

Bonne année 2017 dans informations generales carte_voeux_actevi_2017
Action Citoyenne pour les Transports et l’Environnement de la Ville d’Issy-les-Moulineaux
Association apolitique reconnue d’intérêt général
2, rue André Chénier 92130 ISSY LES MOULINEAUX – Tél : 01 40 95 98 70
Courriel : contact@actevi.fr – Blog : www.actevi.fr

 

Publié dans informations generales | Pas de Commentaire »

La très regrettable destruction de la petite halle Eiffel du Pont d’Issy

Posté par touchepasamonciel le 10 novembre 2016

Au mépris des souhaits exprimés par les isséens et des engagements qu’elle avait donnés au commissaire enquêteur mandaté pour l’enquête publique de l’immeuble « Issy-Pont », la ville Issy les Moulineaux vient de sacrifier la petite halle de style Eiffel située au pont d’Issy.

Pourtant elle s’était engagée, sur le papier, à étudier la possibilité de la conserver comme cela sera fait (en partie) pour la grande halle. Mais à peine refermé le dossier d’enquête publique, le sort de cette structure (construite en début de XXème siècle) était scellé ! Fini les bonnes intentions ! Comme à l’accoutumée, la ville a fait fi des souhaits des habitants exprimés lors des enquêtes publiques et a signé l’arrêt de mort de l’un des rares témoins d’un passé isséen.

Découvrez l’album photo de cette regrettable destruction

Destruction Halle Eiffel
Album : Destruction Halle Eiffel
Destruction de la petite halle Eiffel à Issy les Moulineaux (novembre 2016)
5 images
Voir l'album

 

Quiconque traverse Issy peut pourtant constater qu’en réfléchissant un tant soit peu et en y mettant un peu de bonne volonté, cette petite halle d’à peine 4 travées aurait pu être délocalisée sur la place désespérément vide et frigide de Corentin Celton.
Et au lieu d’envisager de payer la dette de sa voisine boulonnaise, Issy aurait pu investir dans cette délocalisation !

La décision de détruire la halle Eiffel n’est vraiment pas le genre d’audace qu’on attendait d’Issy l’audacieuse …

Extrait de l’avis du commissaire enquêteur :

avis_commissaire_enqueteur

Publié dans informations generales | 1 Commentaire »

Avis d’ACTEVI sur le projet d’aménagement du terrain de l’ex-CNET

Posté par touchepasamonciel le 8 novembre 2016

Ce terrain d’environ 3 ha, situé en centre-ville, entre la Mairie d’Issy et Corentin-Celton, était l’une des dernières emprises foncières d’importance pouvant accueillir des projets novateurs. Propriété d’une filiale de la Caisse des Dépôts, il a été libéré par Orange Lab’s, locataire des lieux en début d’année 2016.
Un projet d’aménagement vient d’être dévoilé aux Isséens. L’examen de ce projet a conduit aux commentaires suivants et à un certain nombre de propositions.

1° Un projet en apparence équilibré avec logements, bureaux, commerces, espaces verts et équipements…

Selon la présentation d’Altarea Cogedim attributaire de l’appel d’offre lancé par la filiale de la Caisse des Dépôts, le projet « développera un véritable cœur de ville » avec, présenté dans cet ordre :
- Un parc urbain de 13 000 m²
- Des commerces de « nouvelle génération » de 15 000 m²,
- Un centre de création numérique,
- 40 000 m² de logements, soit, à raison d’une moyenne de 70 m² par logement, environ 570 logements,
- 40 000 m² de bureaux,
- Des équipements publics dont une école et une crèche.

2° Une structure en berceau qui donne à l’intérieur une impression d’ouverture et de verdure

Des terrasses étagées descendent vers des allées commerçantes et quelques espaces verts. Vu de l’intérieur, l’ensemble est séduisant, équilibré.
Mais la présentation des espaces verts comporte quelques imprécisions d’importance. Qu’en est-il du parc urbain de 13 000 m² ?
Celui-ci comprend en fait, 4 600 m² de terrasses privatives, réservées aux habitants de ce cœur de ville et 4 000 m² de parc en pleine terre. Il n’y a pas de précision sur la consistance du reste.
Autrement dit, 4 000 m² seulement sont ouverts à l’ensemble des isséens et l’on peut supposer que la partie non précisée correspond à des alignements d’arbres.
Dans un contexte d’urbanisation et de densification, cet espace de 4 000 m² au regard de la superficie d’une parcelle de 3 ha est appréciable, mais pourquoi faire valoir 13 000 m² ? L’expression parc urbain apparaît plus comme un leurre à finalité marketing que comme une réalité.

3° De l’extérieur une structure massive avec d’importantes nuisances à craindre pour les riverains

De l’extérieur, la structure est très massive. Les bâtiments sont construits en limites de parcelles et montent à 27 ou 32 m de haut le long de rues très étroites. A l’évidence ils provoqueront des nuisances pour le voisinage : déperdition de lumière et d’ensoleillement, encombrement de la circulation rejetée en dehors de ce qui a l’aspect d’une forteresse, même si cette massivité a l’avantage de constituer une barrière phonique pour les futurs habitants…
Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la dernière révision du PLU, « l’épannelage » rue Horace Vernet devrait être plus prononcé pour préserver un peu de lumière dans cette rue malmenée par le projet (effet canyon, circulation, livraisons, …).
On déplore par ailleurs le manque d’information sur les « soutes » nécessaires à la logistique du nouveau quartier.

4° Une densification accrue en Centre-Ville avec des conséquences sur l’environnement et la qualité de vie des habitants

Tel qu’il est présenté, il est clair que ce projet constitue un indéniable progrès comparé aux propositions des années précédentes. On pense en particulier à la « Tour Ferrier » accolée à un gigantesque centre commercial.
Néanmoins, dans la mesure où il n’y aura pas de circulation automobile à l’intérieur de cet espace, on doit craindre des difficultés de circulation dans les rues étroites qui l’entourent (*). En effet, si l’on tient compte de la hauteur des immeubles (huit étages) donnant sur l’artère principale et les rues adjacentes, la population nouvelle engendrée par cette densification et le nombre de véhicules supplémentaires, la circulation et le bruit risquent de devenir insupportables en plein centre ville. La pollution atmosphérique qui ne cesse d’augmenter va certainement atteindre des pics inégalés.
Est-il par ailleurs, prévu de planter des arbres autour du complexe pour réduire la pollution et le stress des habitants?
En matière d’environnement, cet aspect est défini de façon purement technique : technologie informatique et prouesse en énergie positive. Est-ce suffisant pour assurer la qualité de l’environnement ?

5° Un espace complétement fermé sans ouverture sur la ville

Selon la maquette, le projet apparaît enclavé dans la ville avec des accès limités et très étroits. Il n’est jamais question de son insertion dans le quartier, or une ville ne doit pas être constituée de morceaux accolés. Il paraît indispensable de prévoir l’ouverture sur le reste de la ville.
batiment_occultantCette ouverture pourrait se faire par la suppression ou la réduction du bâtiment faisant face au Séminaire. Cela aurait, bien sûr un impact négatif sur la rentabilité de l’opération pour le promoteur mais un impact, ô combien positif pour l’intégration de ce nouveau quartier et l’esthétique de l’ensemble d’autant qu’à la place de l’immeuble ou pourrait aménager une place en triangle avec un côté constitué par l’avenue du Général Leclerc et les deux autres pénétrant dans le site.
A défaut de supprimer le bâtiment, il serait possible de le doter au rez-de-chaussée d’ouvertures libérant des percées visuelles depuis et vers le nouveau quartier ou d’un grand porche qui permettrait le passage et la vue sur l’avenue sans remettre en cause l’immeuble. Ce porche pourrait être valorisé par l’installation de commerces bénéficiant d’un emplacement exceptionnel dans ce lieu de passage.

 

6° Une opportunité pour relier les quartiers de la Mairie et de Corentin Celton

Dans le PLU comme dans la présentation du projet, ce dernier est présenté comme une opportunité pour relier les quartiers de Corentin Celton et de la Mairie mais rien n’est proposé dans ce sens et il est à craindre que, comme pour l’intégration du nouveau quartier dans la ville, rien ne sera fait.

Pour ACTEVI cette liaison doit se faire par l’aménagement de l’Avenue du Général Leclerc entre les deux places, soit : suppression des places de stationnement côté droit en venant de Corentin Celton, réduction du nombre de voies de circulation, élargissement et aménagement du trottoir : mobilier urbain, kiosques, arbres, massifs de fleurs, création d’une véritable piste cyclable…. La grande place à l’entrée du site, comme proposée au paragraphe précédent, s’intégrerait dans cet aménagement de l’avenue.

Toutes ces propositions avaient déjà été faites dans le cadre de l’enquête d’ACTEVI de 2012 sur le Centre-Ville. La dissuasion du trafic de transit avait également été suggérée.

7. Conserver les œuvres d’art signées Marcel Chappey

Il serait souhaitable de conserver sur place les œuvres d’art ornant l’entrée du Bâtiment A, pour marquer la présence du CNET en ce lieusculptures_chappey

Conclusion

Même sans viser à l’exhaustivité, l’examen du projet appelle quelques réserves. A l’intérieur de l’îlot, des aspects positifs : espace piétonnier, étagement des immeubles en terrasses, équilibre entre logements, bureaux, commerces et équipements divers.

Mais des nuisances pour les riverains, rejetés hors de cet espace fermé.
A aucun moment, il n’est tenu compte de ce qui se passe au dehors de ce qu’on pourrait appeler « une bulle ».
A aucun moment ne sont évoqués les accès (livraisons, parkings).

(*) Rappelons qu’ACTEVI réclame un centre ville piétonnier ; mais ce centre ville ne doit pas se limiter à un pâté de bâtiments

Publié dans informations generales | 4 Commentaires »

Brève sur les travaux du Grand Paris Express, notamment dans le parc Henri Barbusse

Posté par touchepasamonciel le 24 octobre 2016

Certains d’entre vous se sont inquiétés des travaux en cours sur l’ex terrain de boules dans le parc Barbusse et demandent où sera implanté le puit d’aération et de sortie de secours de la ligne du Grand Paris Express.

D’après les informations que nous avons obtenues, les travaux en cours dans le parc Barbusse concerneraient la réalisation d’une ferme pédagogique avec des animaux pour les enfants. C’est une bonne idée même si le déplacement du terrain de boules dans le square de Weiden apporte des nuisances.

*****

 Nous sommes allés nous renseigner sous les Arches, 20 boulevard Garibaldi, près de la place Léon Blum. Un bureau d’information est à la disposition du public le mardi, le mercredi et le vendredi de 15h 30 à 17h 30.

Nos questions : les travaux ?

  • Il semblerait que le puits serait implanté à côté du grand escalier du parc Henri Barbusse mais cela ne nous a pas été confirmé formellement.

Nous avons cru comprendre que le puits serait abrité dans un bâtiment dont le toit en terrasse serait accessible au public depuis la rue de l’Egalité. Le schéma ci-dessous n’est que notre interprétation très approximative.

 GPX BARBUSSE

 On ne peut que s’étonner d’une installation d’une telle taille comprenant des locaux techniques, en plus d’un puits d’aération prévu initialement, alors que le parc Henri Barbusse est un bois classé et donc inconstructible.

  • L’emprise des travaux ( Algeco, matériels) serait installée rue de l’Egalité, à côté d’Autolib. Il n’y a pas de planning de début des travaux à ce jour. L’évacuation des déblais se fera probablement par la route.

  • Le puits fera 50 m de profondeur et environ 6 (ou 8) m de diamètre. Un puits test a été réalisé à Boulogne dans un parc. Une grille semblable à celle du métro ferme le puits et on peut circuler au-dessus.

  • La ventilation sera-telle bruyante ? La question reste en suspens.

Un autre puits sera réalisé Place de la Résistance (près du Pont de Billancourt). Nous n’avons pas d’information précise à ce sujet.

La gare de Clamart :

Le chantier d’aménagement de la gare (quais, couloirs, escaliers, …) a démarré le 19 septembre 2016.

 Dans un premier temps l’ouvrage est creusé à ciel ouvert, puis poursuivi selon la technique de « la taupe » (le trou est recouvert d’une dalle et de planchers successifs ce qui permet d’effectuer les aménagements souterrains en préservant au mieux la vie urbaine pendant toute la durée du chantier). Il n’y aura pas de perturbations nouvelles sur le plan de circulation.

La gare d’Issy RER : il n’est pas prévu de passage public en direction de l’avenue de Verdun.

La gare du Grand Paris Express à Léon Blum. Elle sera située vers le parking de la rue Aristide Briand avec une entrée sur la place Léon Blum.

Le plan de circulation prévoit que la rue Aristide Briand sera bloquée pendant environ 6 mois à compter de novembre 2017 pour l’exécution des travaux de la gare selon la technique de la « taupe » (creusement à ciel ouvert puis aménagements en souterrain).

Le tunnelier n’interviendra qu’à compter de 2019, mais 24h /24. Il n’y aurait pas de bruit ni de vibrations perceptibles pour les riverains du fait de la profondeur des travaux : le tunnel est à 30m de profondeur et les quais à 29m (la station fait 100m sur 25);

ACTEVI apprécie que des discussions soient en cours entre la Société du Grand Paris et la RATP pour étudier les modes de compatibilité de ces moyens de transport, notamment l’impact du prolongement envisagé de la ligne 12 du métro au niveau de la gare Issy RER.

Nous n’avons pu obtenir le tracé précis de la ligne du Grand Paris Express sur le territoire d’Issy : il n’est pas encore validé.

Voici ce que nous avons retenu d’une vision fugitive :

 GPX2

On nous a promis des réponses sur tous les points auxquels il n’a pas été répondu. Ces informations vous seront bien évidemment transmises.

Publié dans informations generales | Pas de Commentaire »

123456...56
 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char