RETOUR VERS ………………………………………. LE FUTUR

Posté par touchepasamonciel le 27 avril 2009

cequiauraitduetre.jpg

Actevi a analysé attentivement le dossier de création de la ZAC Coeur de Ville approuvé en décembre 2005 par le Conseil Municipal d’Issy-les-Moulineaux.

Ce projet qui avait remporté un consensus a depuis évolué dans l’ombre. Le PLU voté à l’unanimité en décembre 2005 vient en 2008 de faire l’objet de modifications dites « mineures »  où il est notamment annoncé une révision du PLU remettant en cause les règles régissant la ZAC Coeur de Ville.

Parmi les points « de détail » traités dans ces modifications figurait la destruction du PACI, monument protégé rappelons-le, (dont on ne conserverait que la façade), pour construire sur le terrain ainsi libéré les fameux logements prévus initialement dans la ZAC Cœur de Ville, lesquels logements n’y ont plus leur place puisque, dans le projet actuel, justement là où ils étaient prévu en 2005 ….on veut construire le nouveau PACI !
C’est l’histoire du chat qui se mord la queue !

Le site concerné, l’îlot Hugo-Vernet (3 ha)  est la propriété de la Caisse des Dépôts et Consignations(CDC), de General Electric et de White Hall (CGN). Les locaux sont occupés par Orange Labs (anciennement CNET : Centre National d’Etude des Télécommunications) dont la municipalité souhaite, tout comme ACTEVI, maintenir sur place l’activité historique et prestigieuse.

En décembre 2005, la Municipalité délibérait et approuvait les objectifs d’aménagement de la ZAC Coeur de Ville :

-    Permettre le maintien et la restructuration sur place du CNET dans des locaux adaptés et modernes ;
-    Favoriser l’implantation du Siège de Orange ;
-    Réaliser des logements sociaux et en accession à la propriété, en cœur de ville ;
-    Développer une continuité urbaine entre le quarter Corentin Celton et le Centre Ville Mairie d’Issy, en créant un linéaire de commerces de proximité le long de la rue du Général Leclerc et la rue Horace Vernet ;
-    Assurer la cohérence architecturale des façades par rapport au Séminaire Saint-Sulpice et à la mémoire des bâtiments existants du CNET ;
-    Promouvoir une démarche HQE (Haute Qualité Environnementale) dans les aménagements ;
-    Créer des équipements publics : groupe scolaire, équipement petite enfance ;
-    Créer un espace vert ouvert au public ;
-    Améliorer la circulation automobile et faciliter les accès aux piétons ;
-    Valoriser la façade du Séminaire Saint Sulpice par la  création d’un espace dégagé et en cohérence avec l’ilot Saint Nicolas.

La commune a signé avec la SEMADS, le 3 janvier 2005 une concession d’aménagement en vue de réaliser la ZAC « Cœur de ville » conformément à l’article L 300-4 du Code de l’Urbanisme. Dans ce programme, il était prévu :

-   50.000 m2 SHON de bureaux afin de répondre aux besoins de France Télécom (Orange Labs) ;
-   de 3.000 m2 à 10.000 m2 de commerces afin de relier les deux pôles historiques du centre-ville ;
-   Un équipement petite enfance de 60 berceaux ;
-   Un espace vert ouvert au public en pleine terre de 2.000 m2 avec des liaisons piétonnes ;
-   Une école de 5 classes.

La création de cette ZAC « Cœur de ville » était donc une réponse adaptée aux besoins des isséens : mixité sociale (bureaux, logements, commerces), école, crèche, espaces verts, liaisons piétonnes et rapprochement Mairie d’Issy/Corentin Celton.

Bien entendu, ACTEVI APPROUVE TOTALEMENT LE PROJET INITIAL, qui avait fait l’objet d’un consensus. Alors, pourquoi un tel revirement de situation ?

Aujourd’hui, où en sommes nous ?

PLU voté à l’unanimité en déc. 2005

Intentions actuelles de la municipalité

Logement 30.000m2 Néant
Bureaux 50.000 m2 (immeubles de 26m de hauteur maximale) 62.000 m2 : une tour de 170 m de haut (pour vous faire une idée : voir diaporama)
Ecole Oui – 5 classes Néant
Crèche 60 berceaux Néant
Commerces De 3.000 m2 à 10.000 m2, en linéaire, le long des rues du Général Leclerc et Horace Vernet 32.000 m2 (centre commercial sur plusieurs niveaux)
Espaces verts 2 .000 m2 en pleine terre Terrasses végétalisées « les plus vastes possible »
Liaisons piétonnes entre Corentin Celton et Mairie d’Issy Création d’un cheminement piétonnier protégé Nécessité de traverser 2 rues (Hugo et Vernet) transformées en larges voies à forte circulation
Parking Pour les résidents 1.200 places pour les visiteurs
Palais des congrès Le PACI, (monument protégé) en assure la fonction Dans la Zac, avec destruction du PACI

CONCLUSION ET SOUHAITS D’ACTEVI :

Si l’on veut conserver un cadre de vie agréable, convivial, vivant et à l’échelle humaine, il faut créer un véritable « cœur de ville », animé, en surface, comme envisagé initialement.

Le bétonnage à outrance n’apporte que frigidité et le principal problème de la tour solitaire en centre ville est sa relation avec l’environnement, les constructions avoisinantes et les vides créés à son pied.

De plus la disparition programmée du PACI, monument protégé et  lieu de mémoire et d’histoire culturelle de la ville, au profit de logements sociaux qui avaient leur place dans la Zac Cœur de Ville est extrêmement préoccupante. Ce projet est étroitement lié à celui de la tour et représente le premier pas vers la réalisation de celle-ci.

Ne reproduisons pas les 3 Moulins en centre ville, avec son flot de voitures obstruant les rues avoisinantes.

ACTEVI souhaite obtenir la remise à plat du projet sur la base des objectifs consensuels ayant présidé à la création de la ZAC en décembre 2005.  Cela, avec la participation de l’ensemble de la population, et pas seulement avec les avis bien filtrés exprimés par la vingtaine de personnes maximum autorisées à assister à l’atelier d’urbanisme. ACTEVI ne dénie ni la compétence ni la représentativité de ces personnes, mais l’importance du projet Coeur de Ville impose la plus large concertation possible.

C’est pourquoi ACTEVI a lancé une pétition qui a recueilli à ce jour plus de 1500 signatures.

Publié dans informations generales | 5 Commentaires »

LETTRE OUVERTE À M. LE MAIRE D’ISSY-LES-MOULINEAUX SUR L’OPERATION IMMOBILIERE TARIEL-BARBUSSE

Posté par touchepasamonciel le 2 avril 2009

 Monsieur le Maire,

De nombreux isséens ont alerté l’association ACTEVI et fait part de leur émotion au sujet du projet d’opération immobilière 32-36 rue Henri Tariel. Parmi ceux-ci on trouve des riverains bien sûr mais aussi beaucoup de promeneurs et d’utilisateurs quotidiens de l’allée piétonnière du Parc Henri-Barbusse.

En effet, si cette opération devait se concrétiser, elle aboutirait à la construction d’un important ensemble immobilier de 30 logements là où il n’y a actuellement qu’une seule petite maison et à l’abattage de nombreux beaux arbres qui font historiquement et de visu partie du Parc Henri-Barbusse.

La Ville se doit d’empêcher cette opération destructrice.

LETTRE OUVERTE À M. LE MAIRE D'ISSY-LES-MOULINEAUX SUR L'OPERATION IMMOBILIERE TARIEL-BARBUSSE dans informations generales parcbarbusseavant parcbarbusseapres dans informations generales

AVANT

APRES

 

Lire la suite… »

Publié dans informations generales | 6 Commentaires »

REUNION DE L’ATELIER D’URBANISME DU 30 MARS 2009 SUR LE FUTUR SIEGE DE LA GENDARMERIE : NOUS NE FERONS PAS DE COMPTE-RENDU …

Posté par touchepasamonciel le 30 mars 2009

… pour la simple raison que nous n’avons pas pu y participer.

Avant le début de la séance, notre président s’est vu signifier qu’il était « persona non grata ».

Rappelons que, dans le journal de la Ville « Point d’Appui » d’octobre 2008 (p. 26), la majorité municipale déclarait  :

« l’Atelier d’Urbanisme et de Développement Durable d’ Issy-les-Moulineaux est devenu le lieu incontournable de l’information, de la participation et de la concertation pour tout isséen qui souhaite être partie prenante aux évolutions du cadre de vie de la Cité. Alors, n’hésitez pas, venez enrichir les débats ! «  

Il y a visiblement un gouffre entre les paroles et les actes !

Pour sa part,  Actevi a présenté en avril 2008 dans un article du blog sa vision de la démocratie locale.

Nous vous laissons juges…

Publié dans informations generales | 2 Commentaires »

ACTEVI ATTAQUE EN JUSTICE LA DECISION DE LA MAIRIE DE DETRUIRE LE PALAIS DES CONGRES D’ISSY (PACI)

Posté par touchepasamonciel le 5 mars 2009

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) d’Issy-les-Moulineaux a été approuvé à l’unanimité en décembre 2005. En septembre 2008, la municipalité a lancé une procédure pour y apporter quelques « modifications mineures ». Mais, comme nous l’avons indiqué dans un précédent article,  cela n’est pas si mineur que cela…  En effet, parmi les diverses mesures figure, pudiquement présentée comme une « confirmation de la protection de la seule façade principale », la suppression presque totale du classement du Palais des Arts et des Congrès d’Issy-les-Moulineaux (PACI) dans les « éléments de patrimoine à protéger », permettant la destruction du PACI à l’exclusion de sa seule façade principale.

Les appels au bon sens formulés lors de l’enquête publique par de nombreux isséens demandant la conservation de cet élément majeur du patrimoine d’Issy n’ont visiblement pas été entendus par la municipalité et le conseil municipal d’Issy-les-Moulineaux a voté le 11 décembre 2008 une délibération (n° 37) validant cette modification du PLU.

L’association Actevi vient donc à regret mais avec détermination de formuler une requête en annulation de cette délibération auprès du Tribunal administratif de Versailles.

Sans rentrer dans les détails d’une affaire qui relève maintenant de la Justice, nous souhaitons ici rappeler en quelques lignes combien le PACI est important pour la Ville et ses habitants :

Nous avons vu depuis 10 ans la destruction dans le quartier du Centre-ville près du PACI de nombreux éléments du patrimoine architectural d’Issy : la Poste « années 30 », la maison particulière « années 30 »  mitoyenne du PACI, la crèche « début de siècle », la Gendarmerie « début de siècle », … 

Le PACI reste, avec la Mairie et 3 monuments à caractère religieux (le Séminaire, l’Eglise St-Etienne et l’Eglise N-D des Pauvres), l’un des rares monuments à constituer l’identité d’Issy.

Il n’en a donc que plus de valeur :

Palais des Arts et des Congrès d'Issy-les-Moulineaux (PACI)

- Pour ses qualités architecturales unanimement reconnues, y compris par ceux-là mêmes qui veulent le détruire après l’avoir classé 3 ans auparavant et fait en 2007 pour plus de 1,3 millions d’euros de travaux de restauration, mises aux normes et amélioration !

PACI - Vitraux - Vue intérieure Ce monument art-déco, construit par l’architecte Marcel Chappey, a été réalisé avec la participation de grands maîtres de l’art, de haut rang, puisqu’il s’agit de Louis Barillet, le maître verrier, et du célèbre ferronnier Raymond Subes. 

Vous ne verriez plus cela !

 

Parmi les éléments remarquables, citons les vitraux de la façade, qui ont besoin de recul pour être mis en valeur, l’escalier d’honneur monumental en pierre de comblanchien et sa rampe arts-déco, ainsi que la salle de spectacles Berlioz, dont l’acoustique est exceptionnelle.

- Pour sa charge historique et émotionnelle :
Ce bâtiment est le symbole vivant de notre passé (la Maison du Peuple) et du dynamisme de notre présent (le théâtre est le symbole du dynamisme culturel de notre ville). Il est chargé de souvenirs et d’émotions personnelles et collectives.

Ne le laissons pas détruire. Rappelons que Boulogne-Billancourt, notre voisine  soucieuse de sa diversité architecturale a créé un Musée des années 30 et magnifié ses bâtiments de cette période.

Publié dans informations generales | 3 Commentaires »

ILS VONT MOURIR …

Posté par touchepasamonciel le 13 février 2009

projetimmobiliertariel.jpg C’est malheureusement vrai. Ces beaux arbres vont être abattus. Nous indiquions dans un précédent article que l’opération immobilière du 34-36 rue Henri Tariel était exemplaire des dérives urbanistiques d’Issy

La sentence vient de tomber sous la forme d’une lettre de M. Provot, Maire-Adjoint, délégué à l’urbanisme aux riverains où il annonce que la Mairie délivre le permis de construire.
Cette lettre appelle les commentaires suivants : 

Il y est dit que « toute préemption était inenvisageable ». Cela signifie que la préemption n’a même pas été même envisagée. C’est regrettable de la part des responsables de notre cité. La bonne approche était de poser la question, y-a-t-il de bonnes raisons de préempter ?
Or :
- Sur le plan juridique, c’est un droit de la commune.
- Sur le plan de l’utilité de la préemption : pas la peine de chercher des grandes idées complexes, il s’agissait simplement d’agrandir le parc public Henri Barbusse qui est  particulièrement étroit à cet endroit et de protéger un espace vert, si rare à Issy, en évitant l’abattage de nombreux arbres.
- Sur le plan financier, il n’était pas nécessaire d’acheter l’ensemble mais seulement le lot situé 36 rue Henri Tariel. Nous ne connaissons pas le montant qu’il aurait fallu engager pour cet investissement mais l’on peut raisonnablement penser qu’il était accessible aux finances de la ville. Il serait d’ailleurs instructif de le comparer à certaines dépenses de fonctionnement. L’argent de la Ville serait sans doute mieux utilisé dans ce genre d’investissement que pour des réalisations « gadget » comme des DVD joints au journal local ou des maquettes 3D…

D’autre part, M. le Maire avait clairement dit lors de la réunion d’information du 22 novembre 2008  que la mairie allait organiser une réunion avec le promoteur et ceux qui laisseraient leur coordonnées, pour traiter de modifications du projet. Visiblement, si réunion il y a eu, tout le monde n’a pas été recontacté pour y participer. « Les promesses n’engagent que ceux qui les croient » : message reçu !

Publié dans informations generales | 5 Commentaires »

1...3233343536...52
 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char