Assemblée Générale d’ACTEVI – mardi 28 mars 2017 à 19 heures

Posté par touchepasamonciel le 16 mars 2017

L’Assemblée Générale de l’association ACTEVI se tiendra le mardi 28 mars 2017 à 19h00 dans le salon Farman de l’Hôtel Ibis,213, rue Jean-Jacques Rousseau – Issy-les-Moulineaux.
A l’ordre du jour :
– le bilan de l’action de l’association pour l’année passée ;
– la fixation des orientations pour l’année à venir ;
– la présentation d’un projet d’aménagement d’une promenade entre Mairie d’Issy et Corentin-Celton.

 
Important : L’ Assemblée Générale d’ACTEVI est réservée exclusivement aux membres de l’association à jour de leur cotisation. Mais, tout le monde peut venir car il sera possible d’adhérer sur place ou d’y renouveler sa cotisation à partir de 10€ (dont 66% sont déductibles des impôts).

______________

Publié dans informations generales | Pas de Commentaire »

Enquête publique portant sur la modification N° 1 du Plan Local d’Urbanisme (PLU) d’Issy les Moulineaux, du 13 mars au 7 avril 2017

Posté par touchepasamonciel le 11 mars 2017

Il est annoncé une modification N°1 du nouveau PLU, validé fin 2015, afin de « permettre la mise en œuvre des ZAC récemment créées et en cours de réalisation (zone UA du PLU°) et améliorer la compréhension de certaines règles en ajustant leur rédaction »:

Le commissaire enquêteur sera présent:

a) A Issy les Moulineaux, au Centre Administratif, 47 avenue du Général Leclerc, (2ème étage)

- Lundi 13 mars 14h00 – 18h00

- Samedi 1 avril 8h30 – 12h00

- Jeudi 6 avril 15h00 – 19h00

b) A Meudon, Direction de l’Aménagement de GPSO, 2 rue de Paris (4ème étage)

- Mercredi 22 mars 9h – 12h00

Information sur le site de GPSO : http://enquetepublique-modificationplu-ilm.fr/

ACTEVI vous encourage très vivement à participer nombreux à cette enquête publique

***

Plan de zonage et périmètre des ZAC :

http://www.issy.com/sites/default/files/6a_perimetre_de_zac.pdf

http://www.issy.com/sites/default/files/5a_document_graphique_general_approbation_17122015.pdf

 

Publié dans informations generales | 3 Commentaires »

Compte rendu de la réunion municipale sur « Union-Park » du 28-02-2017

Posté par touchepasamonciel le 7 mars 2017

Une salle bien remplie. A la tribune, outre le Maire, l’adjoint à l’urbanisme et le président d’Altarea Cogedim, se trouvaient 4 autres personnes qui n’ont pas été présentées.

 ACTEVI a glané les informations suivantes :

Evidemment, la servitude de reculement devant le séminaire disparaît. Le séminaire a été indemnisé. L’accord a été conclu le 6 janvier dernier (de la même façon qu’une servitude de passage oblige l’acheteur à supporter un passage sur sa propriété, la servitude de reculement empêche l’acheteur de construire à son gré. Les conditions de recul de la construction sont fixées par l’acte d’achat), la mairie n’a rien fait pour éviter ce changement. Elle aurait peut-être pu racheter elle-même la servitude et éviter de permettre à Altérea de faire grossir son programme immobilier. Le PLU en révision (enquête publique du 13 mars au 7 avril 2017) va probablement entériner cette possibilité.

 Le calendrier de l’aménagement du CNET prévoit la démolition en 2017 et la construction à compter de 2018 jusqu’en 2021.

 La maquette présentée à l’atelier d’urbanisme est obsolète. Elle va être modifiée car il y a eu des changements.

 Il est prévu 3 entrées/sorties de parking : rue Victor Hugo, Horace Vernet, Général Leclerc. Le nombre de places de parking (à vérifier) serait de 30 seulement pour les bureaux, 240 pour le public et 340 pour les logements.

 Il a été redit que le parc faisait 1ha3, mais comme l’on sait, 4 000 m2 seulement sont accessibles, le reste consistant en terrasses privatives.

 On pourra contacter Altarea Cogedim : 01 56 26 25 88, issyinfoetcontact@altereacogedim.com et www.issy-union-park.com

Cependant ACTEVI l’a fait. Le problème c’est que ce courrier (du 9/11/2016) est resté sans réponse! Paroles, paroles ….

 Altarea Cogedim souhaitait donner à cet aménagement le nom d’ « Union Park ». Devant l’opposition de la salle, ce nom en anglais serait abandonné.

  Il y aurait un ou des projets de la mairie pour l’aménagement de la rue Horace Vernet; les immeubles seront à 5 m de la grille actuelle (actuellement ils sont à 9 m).

Il y aurait un projet de modification des transports à Issy.

 A l’issue de cette réunion, les questions ont porté sur la rue Horace Vernet et la rue Victor Hugo. L’atmosphère est à la résignation.

Publié dans informations generales | 2 Commentaires »

A vos agendas !

Posté par touchepasamonciel le 16 février 2017

ACTEVI vous informe de la tenue prochaine de deux réunions importantes :

- une première réunion publique annoncée dans le Point d’Appui de février portera sur les travaux de la gare Issy RER qui sera interconnectée avec la ligne 15.
Elle se tiendra l
e 22 février à 19h00 à l’Agora (18 rue Aristide Briand).

 - une 2ème réunion publique qui intéresse aussi l’ensemble des Isséens, mais  n’est annoncée ni dans le Point d’Appui de février, ni sur issy.com.
Elle concerne le projet d’aménagement du Cœur-de-Ville et se tiendra au PACI, le 28 février à 19h00.

 

Publié dans informations generales | 1 Commentaire »

Issy les Moulineaux – Ville polluée

Posté par touchepasamonciel le 14 février 2017

Issy fait partie des villes des Hauts-de-Seine qui possèdent un nombre de m2 d’espaces verts publics par habitant correspondant à une ville très urbanisée , 8,3 m2 par habitant d’après les statistiques de la mairie. Mais les statistiques de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d‘Ile de France sont beaucoup moins favorables. Selon les chiffres de 2012, les espaces ouverts artificialisés ne représentent que 54,59 ha comprenant les espaces verts urbains, les espaces ouverts à vocation de sport et les cimetières. Si l’on retranche les terrains de sport et le cimetière, les espaces verts urbains occupaient 42,73 ha. Pour une population d’environ 65 000 habitants en 2012, le ratio était donc d‘ environ 6,5 m2. (il s’échelonne à travers la France de 3 à 60 m2 par habitant). On n’imagine pas qu’il ait pu augmenter depuis cette date malgré la densification.

Constatons d’ailleurs que ces espaces verts urbains ouverts au public n’appartiennent pas tous à la commune : le parc de l’ile Saint Germain appartient au département et le parc Jean-Paul II au séminaire.

 

GPSO

Carte de GPSO parue dans Point d’Appui, janvier 2017

La municipalité fait valoir en outre de petits espaces verts disséminés dans les quartiers, les jardins et espaces privés : le ratio par habitant passerait ainsi à 16,4 m2. On ne peut que souhaiter que ce chiffre soit exact.

Les espaces verts influent sur la pollution et sur la santé des habitants. Ils sont donc très nécessaires et malheureusement insuffisants à Issy.

On constate que pour se rendre dans l’un des parcs, il faut traverser des rues et des carrefours à l’atmosphère de plus en plus irrespirable, et ce, quel que soit le quartier, entre les bords de Seine et l’avenue principale (de l’avenue Ernest Renan à l’avenue de Verdun). Alors, quel est le bienfait quand on a fait un petit tour dans un des parcs? Après avoir respiré un peu, on doit retraverser la ville et se re-remplir les poumons d’air vicié ! Où est la trame verte et bleue ?

Destruction de rangées d’arbres en bordure de Seine:

  DSC00030

Avant …

IMG_20161110_130403

Après…

Que respire-t-on à Issy ? Que respirent nos enfants ? Quel avenir pour la santé des habitants?

Issy, c’est presque Paris, avec en plus une usine d’incinération des ordures ménagères, des hélicoptères, une circulation très dense, des travaux à l’infini. Quand on sait que la pollution de l’air provoque le cancer et des maladies cardio-vasculaires et respiratoires, entre autres, on peut s’inquiéter sérieusement pour la santé des populations.

On y constate aussi de plus en plus de poussière dans les appartements et les maisons. Certains habitants sont même obligés de limiter l’aération de leur appartement ! Cependant, on peut noter une différence au niveau de la pollution atmosphérique lorsque ‘on monte vers les quartiers hauts où l’air semble plus respirable. Jusqu’à quand? Ces quartiers pavillonnaires demeurent plus ou moins en péril et les habitants doivent rester vigilants. Là ausi, l’urbanisation due aux futures gares guette les petites maisons!

 Pourquoi la ville est-elle si polluée ? Et de plus en plus malgré les initiatives de la mairie?

La mairie communique beaucoup sur les actions diverses qu’elle mène au niveau de la biodiversité : préservation des espaces verts et des arbres remarquables ainsi que des jardins familiaux partagés, protection des oiseaux, implantation de moutons, ruches et hôtels à insectes, valorisation des déchets, éducation des enfants des écoles au développement durable, modes de transports durables, etc. Elle se valorise aussi sur son engagement dans le cadre de la COP 21 et du changement climatique : “Issy n’a pas attendu la COP 21 pour améliorer de façon durable le cadre de vie des Isséens” (In Dossier “Issy engagée pour notre planète”, Point d’Appui, janvier 2017).

La ville est également fière des prix qu’elle a reçus récemment : 1) le trophée ‘Programme durable 2016′ pour ses programmes immobiliers du Pont d’Issy, octroyé par un groupe d’information de professionnels de l’immobilier, et 2) le prix spécial COP 22 pour l’Ecoquartier du Fort d’Issy dans la catégorie ‘Smart City’. Il faut noter ici cependant que les technologies utilisées pour les smart cities -smart grids ou réseaux intelligents- n’ont pas encore fait leurs preuves au niveau rendement et qu’une autre pollution, par les ondes électromagnétiques, risque de s’ajouter à la pollution atmosphérique et aux problèmes de santé des citadins.

Cependant, l’urbanisation intensive de la ville se poursuit. De nombreux arbres continuent d’être arrachés au gré des projets. Quelques variétés d’arbres sont replantées ici et là mais cela prendra des années avant qu’ils ne deviennent efficaces face à la pollution. La proportion de béton sur les esplanades est toujours plus importante que celle des surfaces boisées ou végétalisées alors que de nombreux espaces dans la ville permettraient plus de biodiversité. C’est dommage car de nombreuses études scientifiques montrent que les arbres filtrent les particules et les polluants contenus dans l’atmosphère. Ce sont eux qui favorisent la biodiversité et, par exemple, plantés le long des grands axes de circulation, ils protègent les habitations des afflux de polluants dans un rayon de 300 mètres environ (“En France, lors de la canicule de 2003, il y a eu moins de décès là où il y avait plus de couvert végétal” (Le Monde, 03.11.2016)). La ville peut mieux faire à ce niveau… Rappelons qu’à Issy, les grands arbres longeant les grands axes (Cresson, Gallieni, ou Frères Voisins, etc) ont été arrachés et remplacés par de petits arbres à croissance limitée, au motif d’arbres malades… Malades à Issy mais en pleine forme à Paris dans le cas du Bd des Frères Voisin formant frontière entre Paris et Issy.

A gauche Issy Fr Voisins

A gauche Issy, à droite Paris.

Un autre exemple : au centre ville, sans l’intervention de quelques habitants conscients de l’environnement qui ont dû lutter ferme pendant plusieurs années contre un projet de construction d’immeuble, le square de Weiden, petite oasis de verdure de 2000 m2, aurait pratiquement disparu. Si ce square n’avait pas été sauvé, avec ses petits bosquets et son ultime arbre remarquable, la pollution aurait certainement augmenté de façon encore plus drastique dans le quartier!! Il est également dommage que la mairie ait fait enlever le capteur de pollution d’Airparif dans le square de Weiden, pourtant très utile dans une ville engagée en matière d’environnement.

En conclusion

Le regard de la mairie d’Issy les Moulineaux sur l’impact de l’environnement a peut-être changé depuis quelques années si l’on en croit une communication bien menée, mais la tendance est loin d’être inversée. Ce ne sont pourtant pas les opportunités qui manquent avec les nouveaux projets d’aménagement ! La mairie gagnerait à consulter et écouter les différentes associations (Livre blanc d’ACTEVI sur les espaces verts) engagées dans la préservation de l’environnement de la ville

Il reste à espérer que la ville réussira à répondre au défi de la pollution et que la mairie fera sien le conseil suivant: “la réintroduction de la nature en ville est une formidable opportunité que doivent saisir les élus. Ils doivent changer leur regard sur les espaces verts : les voir comme un investissement, non comme une dépense, et faire du végétal la trame même de l’aménagement urbain, dès la phase de conception” (Catherine Muller, président de l’UNEP, Le Monde, février 2014).

 

Publié dans informations generales | 1 Commentaire »

12345...55
 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char