Le scandale de la concertation selon ViPARIS à Issy les Moulineaux

Posté par touchepasamonciel le 21 juin 2019

… ou Comment aménager les bordures du parc des expositions à la porte de Versailles

La ville de Paris, propriétaire du Parc des expositions, a souhaité un projet de rénovation et de modernisation de ce parc. Après mise en concurrence, la réalisation du projet a été confiée à « VIPARIS  porte de Versailles ». Par une convention signée le 9 décembre 2013, VIPARIS obtenait un bail emphytéotique administratif d’une durée de 50 ans pour l’exploitation du Parc et une concession de travaux pour la réalisation du projet de modernisation.

Dans le cadre de l’aménagement global du parc des expositions, les bordures en limite des villes de Vanves et d’Issy les Moulineaux étaient dotées d’un jardin d’enfants de 2 000m2 et d’une promenade piétonne le long de la rue du 4 septembre. Un document du 23 avril 2019 avait servi de base à une consultation des riverains, satisfaits de  ces espaces verts et de l’implantation du jardin d’enfants.

Un document du 30 avril 2019, intitulé MIXCITE, fait table rase du précédent projet et propose désormais un nouveau projet qui se substitue au précédent, en fin de concertation.

concertation Viparis concertation Mixcité

       Concertation Viparis                                                                   Concertation Mixcité

 

L’occasion était trop belle. Contaminée par la proximité de la fièvre bétonnière d’Issy les Moulineaux, dans les limites communales de cette ville, un nouveau projet propose une barre urbaine comprenant un hôtel de 35 m de haut minimum, mais peut-être de 65 m de haut- on verra…, puis un immeuble de 17 000 m2 de bureaux,  et une résidence étudiante en co-living. Inutile de préciser que ces aménagements font disparaître la promenade  piétonnière et le jardin d’enfants dont auraient dû jouir les riverains.

Que dire de ce projet désolant ?

En quoi est-il nécessaire de créer une résidence étudiante, de co-living ou non, à l’intérieur du parc des expositions ? Ce lieu qui reçoit des manifestations importantes,  génère des flux de livraisons, de passants et de bruit peu propres à aider les étudiants à se concentrer sur leurs études. Et ce n’est nullement la vocation d’un parc des expositions.

Et pourquoi un immeuble de bureaux ? Est-ce sa place à l’intérieur du parc des expositions ? L’immobilier de bureau a repris des couleurs, mais des milliers de m2 de bureaux restent vacants dans les hauts de Seine.

Et cet Hôtel ? Deux sont déjà prévus dans l’aménagement du parc. La tour triangle proposera également de nombreuses chambres. Et plusieurs hôtels sont en construction à la périphérie. Il faut préparer les JO de 2024. Soit. Et après ? N’y a-t-il pas un risque de suréquipement ? De quoi alimenter une concurrence féroce quand le beau temps des JO sera terminé.

Le mandat ouvert à VIPARIS est il bien rempli dans ces conditions ?

VIPARIS se félicite d’avoir ouvert une nouvelle concertation, avec un nouveau garant, comme s’il était normal de changer de projet à 15 jours d’intervalle.

Qui plus est, VIPARIS détaille avec entrain toutes les nuisances que ce projet va occasionner aux riverains. De quoi leur mettre du baume à l’âme.

Le nouveau projet est « un front bâti …(qui) ambitionne de recoudre le tissu urbain entre le parc des expositions et les villes de Vanves et Issy les Moulineaux »… « La nature et l’architecture des bâtiments de MIXCITE ont vocation à diminuer les nuisances du parc…  » Les riverains apprécieront !

Pas de place de stationnement supplémentaire pour inciter les visiteurs à utiliser les transports en commun !

Mais VIPARIS reconnaît  les incidences potentielles sur l’environnement… « Les bâtiments envisagés, notamment en raison de leur implantation et de leur hauteur sont susceptibles de créer une rupture de la ceinture verte ; le parc des expositions est implanté sur un ancien site d’exploitation de carrières remblayées de façon hétérogène, …avec des risques de lessivage… ; …et des risques de mouvements de terrains… ; les bâtiments.. sont susceptibles  de perturber ou dégrader la biodiversité existante… ».

Mais comme d’habitude les terrasses et toitures végétalisées vont résoudre tous les problèmes. De la même façon les « diminutions d’ensoleillement seront minimes car orientées en majorité vers le parc ».

Enfin, point très noir, celui de la circulation et des encombrements supplémentaires, dans un environnement déjà saturé. Mixcité ne prend pas en compte les conséquences des opérations gigantesques en cours à Issy les Moulineaux (cœur de ville, Léon Blum…) et qui passe également sous silence les travaux parisiens de la tour Triangle.

Est-ce que la convention signée avec Paris permet un tel projet et la ville en a-t-elle été avertie ? Le projet implique une modification du PLU à Issy les Moulineaux.  Il dénature la vocation du parc des expositions, tant par la hauteur de l’hôtel qui dominerait l’ensemble des pavillons, que par la destination des autres bâtiments prévus.

Il apparaît que ce projet concerne des intérêts privés indépendants du caractère d’intérêt général du parc.

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char