Avis d’ACTEVI sur le projet d’aménagement du terrain de l’ex-CNET

Posté par touchepasamonciel le 8 novembre 2016

Ce terrain d’environ 3 ha, situé en centre-ville, entre la Mairie d’Issy et Corentin-Celton, était l’une des dernières emprises foncières d’importance pouvant accueillir des projets novateurs. Propriété d’une filiale de la Caisse des Dépôts, il a été libéré par Orange Lab’s, locataire des lieux en début d’année 2016.
Un projet d’aménagement vient d’être dévoilé aux Isséens. L’examen de ce projet a conduit aux commentaires suivants et à un certain nombre de propositions.

1° Un projet en apparence équilibré avec logements, bureaux, commerces, espaces verts et équipements…

Selon la présentation d’Altarea Cogedim attributaire de l’appel d’offre lancé par la filiale de la Caisse des Dépôts, le projet « développera un véritable cœur de ville » avec, présenté dans cet ordre :
- Un parc urbain de 13 000 m²
- Des commerces de « nouvelle génération » de 15 000 m²,
- Un centre de création numérique,
- 40 000 m² de logements, soit, à raison d’une moyenne de 70 m² par logement, environ 570 logements,
- 40 000 m² de bureaux,
- Des équipements publics dont une école et une crèche.

2° Une structure en berceau qui donne à l’intérieur une impression d’ouverture et de verdure

Des terrasses étagées descendent vers des allées commerçantes et quelques espaces verts. Vu de l’intérieur, l’ensemble est séduisant, équilibré.
Mais la présentation des espaces verts comporte quelques imprécisions d’importance. Qu’en est-il du parc urbain de 13 000 m² ?
Celui-ci comprend en fait, 4 600 m² de terrasses privatives, réservées aux habitants de ce cœur de ville et 4 000 m² de parc en pleine terre. Il n’y a pas de précision sur la consistance du reste.
Autrement dit, 4 000 m² seulement sont ouverts à l’ensemble des isséens et l’on peut supposer que la partie non précisée correspond à des alignements d’arbres.
Dans un contexte d’urbanisation et de densification, cet espace de 4 000 m² au regard de la superficie d’une parcelle de 3 ha est appréciable, mais pourquoi faire valoir 13 000 m² ? L’expression parc urbain apparaît plus comme un leurre à finalité marketing que comme une réalité.

3° De l’extérieur une structure massive avec d’importantes nuisances à craindre pour les riverains

De l’extérieur, la structure est très massive. Les bâtiments sont construits en limites de parcelles et montent à 27 ou 32 m de haut le long de rues très étroites. A l’évidence ils provoqueront des nuisances pour le voisinage : déperdition de lumière et d’ensoleillement, encombrement de la circulation rejetée en dehors de ce qui a l’aspect d’une forteresse, même si cette massivité a l’avantage de constituer une barrière phonique pour les futurs habitants…
Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la dernière révision du PLU, « l’épannelage » rue Horace Vernet devrait être plus prononcé pour préserver un peu de lumière dans cette rue malmenée par le projet (effet canyon, circulation, livraisons, …).
On déplore par ailleurs le manque d’information sur les « soutes » nécessaires à la logistique du nouveau quartier.

4° Une densification accrue en Centre-Ville avec des conséquences sur l’environnement et la qualité de vie des habitants

Tel qu’il est présenté, il est clair que ce projet constitue un indéniable progrès comparé aux propositions des années précédentes. On pense en particulier à la « Tour Ferrier » accolée à un gigantesque centre commercial.
Néanmoins, dans la mesure où il n’y aura pas de circulation automobile à l’intérieur de cet espace, on doit craindre des difficultés de circulation dans les rues étroites qui l’entourent (*). En effet, si l’on tient compte de la hauteur des immeubles (huit étages) donnant sur l’artère principale et les rues adjacentes, la population nouvelle engendrée par cette densification et le nombre de véhicules supplémentaires, la circulation et le bruit risquent de devenir insupportables en plein centre ville. La pollution atmosphérique qui ne cesse d’augmenter va certainement atteindre des pics inégalés.
Est-il par ailleurs, prévu de planter des arbres autour du complexe pour réduire la pollution et le stress des habitants?
En matière d’environnement, cet aspect est défini de façon purement technique : technologie informatique et prouesse en énergie positive. Est-ce suffisant pour assurer la qualité de l’environnement ?

5° Un espace complétement fermé sans ouverture sur la ville

Selon la maquette, le projet apparaît enclavé dans la ville avec des accès limités et très étroits. Il n’est jamais question de son insertion dans le quartier, or une ville ne doit pas être constituée de morceaux accolés. Il paraît indispensable de prévoir l’ouverture sur le reste de la ville.
batiment_occultantCette ouverture pourrait se faire par la suppression ou la réduction du bâtiment faisant face au Séminaire. Cela aurait, bien sûr un impact négatif sur la rentabilité de l’opération pour le promoteur mais un impact, ô combien positif pour l’intégration de ce nouveau quartier et l’esthétique de l’ensemble d’autant qu’à la place de l’immeuble ou pourrait aménager une place en triangle avec un côté constitué par l’avenue du Général Leclerc et les deux autres pénétrant dans le site.
A défaut de supprimer le bâtiment, il serait possible de le doter au rez-de-chaussée d’ouvertures libérant des percées visuelles depuis et vers le nouveau quartier ou d’un grand porche qui permettrait le passage et la vue sur l’avenue sans remettre en cause l’immeuble. Ce porche pourrait être valorisé par l’installation de commerces bénéficiant d’un emplacement exceptionnel dans ce lieu de passage.

 

6° Une opportunité pour relier les quartiers de la Mairie et de Corentin Celton

Dans le PLU comme dans la présentation du projet, ce dernier est présenté comme une opportunité pour relier les quartiers de Corentin Celton et de la Mairie mais rien n’est proposé dans ce sens et il est à craindre que, comme pour l’intégration du nouveau quartier dans la ville, rien ne sera fait.

Pour ACTEVI cette liaison doit se faire par l’aménagement de l’Avenue du Général Leclerc entre les deux places, soit : suppression des places de stationnement côté droit en venant de Corentin Celton, réduction du nombre de voies de circulation, élargissement et aménagement du trottoir : mobilier urbain, kiosques, arbres, massifs de fleurs, création d’une véritable piste cyclable…. La grande place à l’entrée du site, comme proposée au paragraphe précédent, s’intégrerait dans cet aménagement de l’avenue.

Toutes ces propositions avaient déjà été faites dans le cadre de l’enquête d’ACTEVI de 2012 sur le Centre-Ville. La dissuasion du trafic de transit avait également été suggérée.

7. Conserver les œuvres d’art signées Marcel Chappey

Il serait souhaitable de conserver sur place les œuvres d’art ornant l’entrée du Bâtiment A, pour marquer la présence du CNET en ce lieusculptures_chappey

Conclusion

Même sans viser à l’exhaustivité, l’examen du projet appelle quelques réserves. A l’intérieur de l’îlot, des aspects positifs : espace piétonnier, étagement des immeubles en terrasses, équilibre entre logements, bureaux, commerces et équipements divers.

Mais des nuisances pour les riverains, rejetés hors de cet espace fermé.
A aucun moment, il n’est tenu compte de ce qui se passe au dehors de ce qu’on pourrait appeler « une bulle ».
A aucun moment ne sont évoqués les accès (livraisons, parkings).

(*) Rappelons qu’ACTEVI réclame un centre ville piétonnier ; mais ce centre ville ne doit pas se limiter à un pâté de bâtiments

4 Réponses à “Avis d’ACTEVI sur le projet d’aménagement du terrain de l’ex-CNET”

  1. LUNG Fédéric dit :

    Très bonne analyse non polémique et comportant des propositions intéressantes.

  2. Rodriguez dit :

    L’aménagement des rues bordant le CNET est absent dans ce projet.
    Le trottoir le long du CNET dans la rue Horace Vernet est quasi inexistant actuellement.
    Il serait souhaitable pour avoir un cheminement continu jusqu’au square de la Mairie d’aménager le tronçon de la rue Hoche entre les rues Kléber et Horace Vernet en voie piétonne.

  3. R.S. dit :

    A toutes et tous ; Ayant reçu ce doc intéressant ( mais que j’ai du mal à lire à cause de ma cataracte) je me fais un devoir de l’adresser à toutes et tous celles et ceux de la ville dont le nom me revient et qui seront sans doute intéressés de voir ce qui se prépare dans notre ville.
    Mon point de vue personnel de vieil isséen est que de très bonnes choses ont été faites mais aussi que l’on commence à y bétonner un peu trop , J’admets des améliorations importantes de ci de la mais pense qu’il ne faut pas hésiter à freiner des deux pieds comme le fait ACTEVI qui sert à surveiller les initiatives et à les déclarer intempestives si elles le sont , cela pour qu’on continue a pouvoir respirer dans notre ville avec de la végétation préservée et moins de voitures (et non pas coupée comme dans l’Ile St GERMAIN)

    Et il est vrai que la rue Horace VERNET va souffrir un peu plus du manque d’air … ; j’ai pu voir – également – la mise en place d’un boulodrome dans le square de WEIDEN : c’est donner beaucoup d’honneur – et la priorité – à cette activité qui reste épisodique et supprimer des lieux de détente et de repos pour les familles et enfants dans un lieu de la ville pas très riche en espaces verts : ceux qui veulent jouer aux boules peuvent aussi monter jusqu’au stade RABELAIS où il y a maintenant tout ce qu’il faut pour eux (abrité éventuellement ) … Si donner de l’argent à quelques petits groupes représentatifs de concitoyens par ci par là doit se traduire par des opérations aussi * glorieuses* , mieux vaut le garder dans les caisses de la ville et supprimer ces groupes .

    J’envoie mon chèque de soutien à cette association ( dont je sais qu’elle énerve sans doute un peu ce Maire que j’aime beaucoup et que j’ai contribué autrefois – par mon vote – ( et je m’en
    congratule ) à mettre en cette place où il a transformé notre ville comme aucun Maire de FRANCE . Quant à ACTEVI , je l’ai toujours jugée utile à la ville –même si ça choque le Maire – et a certainement empêché l’irréparable en de nombreux endroits ou permis de trouver d’autres solutions plus satisfaisantes : cette Tour Effeil par exemple? : je ne vois pas de quoi il s’agit mais pourquoi ne pas la sauvegarder si elle fait partie du patrimoine de la ville

    Quant à ce qui se prépare à nos portes ( PARIS ) c’est tout simplement monstrueux, sans doute parfaitement inutile et et électoral : la solution = mettre à la porte cette Mairesse HIDALGO
    avant qu’elle y installe un foyer géant pour les gens de passage (avec l’argent du contribuable ) : la densité de population de ce coin devient démentielle ( avec les Armées qui viennent de s’y installer et les tours autour desquelles doivent zIgzaguer les hélicos de l’héliport ? …On joue avec le danger dans cette zone ….

    Quant à la fusion de nos villes ( déjà surpeuplées concernant BOULOGNE , faisant le plein d’entreprises au dépens des villes voisines ) j’avoue ne pas bien en comprendre la justification ( faire bloc dans ce grand PARIS pour réagir collectivement à ce gigantisme futur ) sauf si l’on y adjoint VANVES qui – sans usines sur son territoire – voit ses charges demeurer à des niveaux trop élevés et qui bénéficierait ainsi d’un report financier bienvenu pour ses finances locales : Devra t’on créer des postes supplémentaires de fonctionnaires ?

    NB : Mais l’on parle aussi du mille feuilles français : cela ne va t’il pas faire une feuille de trop avec de nouveaux présidents et vice présidents bien payés . Et GPSOI , dans cette opération , que va t’il devenir , que va t’on lui confier ou lui enlever ? .

    2éme NB : J’aimerais aussi que nos villes montrent l’exemple de la prévoyance en prenant contact avec des villages ruraux bien situés et desservis par VF et d’y faire planter des rangées de pommes de terre annuelles qui pourraient approvisionner nos restaurants pour familles nécessiteuses qui sont de plus en plus nombreuses ( voire y créer des zones de jardins potagers dans lesquels ces familles pourraient venir s’aérer en fin de semaine pour planter des légumes et y dormir la nuit dans des abris de jardin car les temps vont devenir de plus en plus durs)

    Amitiés à toutes et tous (y compris à mon Maire que j’appelle André avec beaucoup d’affection)

  4. HOLCBLAT Alain dit :

    Trois remarques après la visite de l’exposition à la Mairie:
    - rue Horace Vernet, il est aberrant que la distance entre les façades des immeubles situés de part et d’autre de la rue soit réduite d’environ 3 m alors que la hauteur ds futurs immeubles sera de 26 m au lieu de 14 m actellement. Il faudrait au moins garder l’espacement actuel de 18 m.
    - rue Horace Vernet, une piste cyclable digne de ce nom serait bienvenue sur le trottoir côté CNET. A priori, cela semble possible, car, d’après la maquette, sa largeur serait d’environ 2,5 m.
    - de façon générale, où sont prévues les entrées et sorties de parking de l’îlot pour les voitures?

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char