• Logo actevi

  • Articles récents

  • Recherche articles

  • Vos commentaires

  • Fils RSS

LETTRE DE RENTREE

Posté par touchepasamonciel le 19 septembre 2016

 Madame, Monsieur, chers associés,

Comme chaque année, à la même époque, nous voudrions faire le point sur les principaux projets ou opérations immobilières qui vont concerner notre ville en 2016 et pourraient avoir des conséquences importantes et irréversibles sur sa physionomie et la vie de ses habitants.

L’une des opérations les plus importantes est sans doute l’aménagement du Centre-Ville sur le terrain du CNET pour lequel un projet vient d’être dévoilé. Nous ne pouvons que vous conseiller de passer voir la maquette exposée au Centre Administratif.

En première analyse, ce projet paraît plutôt raisonnable par rapport aux projets précédents et en particulier celui avec la Tour Ferrier de 170 mètres de hauteur, qui prévoyait 62.000 m² de bureaux, un centre commercial monstrueux de 32.000 m² recouvert d’une dalle en béton et pas de logements.

Cette fois ci, pas de tour, des immeubles de taille plus raisonnable (8 étages) même si nous aurions préféré un ou deux étages de moins surtout à la limite du périmètre aménagé où les immeubles, rue Horace Vernet, par exemple, vont être écrasés par les constructions nouvelles, 40.000 m² de bureaux et 40.000 m² de logements, des équipements pour la petite enfance et un espace vert de 4.000 m² en pleine terre. Globalement ce programme est proche des souhaits des Isséens qui avaient répondu à l’enquête menée par ACTEVI en 2012.

Une préoccupation importante reste l’intégration de ce projet dans la ville pour laquelle rien ne semble prévu même si la liaison avec le quartier Corentin Celton est évoquée mais sans proposition concrète. Il nous paraît indispensable de travailler à cette intégration afin d’éviter, comme au Fort, un quartier complétement coupé du reste de la ville. L’un des moyens de favoriser cette intégration serait l’aménagement de l’Avenue du Général Leclerc, entre Corentin Celton et la Mairie (suppression de places de parking, élargissement et aménagement des trottoirs, dissuasion du trafic de transit…) comme cela avait été proposé dans l’enquête ACTEVI de 2012. Les aspects logistiques avec notamment la circulation des camions qui vont approvisionner le futur centre commercial devront également être suivis de près.

Parmi les autres sujets d’actualité, il faut citer :

  • L’aménagement du quartier autour de la place Léon Blum en liaison avec la création de la future gare du métro Grand Paris Express et plus généralement l’impact et les nuisances attendues de ce projet grandiose (on pense par exemple à l’évacuation des tonnes de gravats générés par le percement du tunnel, à la localisation des bouches d’aération situées sur la commune…),

  • Le projet de fusion entre notre commune et celle de Boulogne qui pourra avoir des répercussions importantes en matière d’urbanisme, de transport, de circulation mais également sur le rôle de notre association qui verra son périmètre de compétences étendu,

  • La ZAC du Pont d’Issy où même si nous nous réjouissons de l’abandon de la construction de deux des trois tours, prévues à l’origine, le projet de tour « Hélice » existe toujours. Après le rejet de notre recours contentieux en première instance, nous avons décidé, en accord avec la dernière Assemblée Générale de notre association, de faire appel de ce jugement. Il faut d’ailleurs noter que l’un des principaux arguments du Maire pour justifier ce projet, à savoir « la requalification d’une entrée majeure de la ville » n’est plus d’actualité avec la fusion avec Boulogne, évoqué précédemment : le Pont d’Issy ne sera plus une entrée mais un axe sur la même commune.

Tous ces projets et opérations sont suivis de très près par ACTEVI qui participe activement aux différentes réunions, dépose des contributions et s’efforce de vous tenir informés… Il faut préciser qu’ACTEVI ne s’oppose pas systématiquement à ces projets et opérations qui peuvent présenter des aspects positifs que notre association ne manque pas de souligner comme dans le cas de la ZAC Léon Blum ou dans celui du nouveau projet qui remplace la tour IMEFA. Malheureusement, ils se traduisent le plus souvent par une densification excessive. Or, nous restons convaincus qu’augmenter sans cesse la hauteur des constructions, le nombre de m² de bureaux et donc les besoins en transports et les circulations privées sur un territoire communal par définition limité ne peuvent qu’avoir des conséquences négatives sur l’environnement et la qualité de vie des habitants et conduire à terme à l’asphyxie de la ville.

Nous allons donc continuer à jouer notre rôle en matière de concertation et de contre-propositions vis-à-vis des collectivités locales dans l’intérêt des Isséens. Toutefois, pour continuer à mener ces actions en toute indépendance et avec efficacité, notre association, qui ne reçoit aucune subvention, a besoin de votre soutien à la fois sur le plan financier, pour nous permettre de faire face aux coûts des procédures que nous engageons, mais également sur le plan de la représentativité d’ACTEVI dont le poids vis-à-vis des collectivités locales sera d’autant plus grand qu’elle pourra revendiquer un nombre important de membres.

Pour toutes ces raisons, merci d’avance à ceux qui ne l’ont pas encore fait, de ne pas oublier de renouveler votre cotisation pour l’exercice du 1er janvier au 31 décembre 2016.

Veuillez croire, Madame, Monsieur, chers Associés, en l’expression de nos salutations les meilleures et les plus distinguées.

La Présidente

Clotilde Norguet

Pour adhérer ou renouveler votre adhésion, merci de télécharger le bulletin d’adhésion ou de renouvellement en cliquant ici, de le remplir (lisiblement) et de l’adresser, accompagné de votre règlement, à :
ACTEVI  - 2, rue André Chénier - 92130 ISSY LES MOULINEAUX

3 Réponses à “LETTRE DE RENTREE”

  1. martine dit :

    Bonjour,

    Sur ce projet de fusion destiné à faire éponger par les isséens la dette abyssale et donc les impôts locaux des boulonnais,
    sans parler des aspects historique et affectif (= rien à voir avec BB dont la Seine nous sépare !)
    et fonctionnels (2 villes également énormes ; habituellement ce sont de petites communes qui fusionnent ; le cas cité d’Annecy consistant à englober de petites communes périphériques)

    Tout ce que vous trouvez à dire, c’est que vous pourrez revendiquer un nombre plus important de membres pour votre association ! soit une association qui n’existe plus que pour exister …
    De là à conclure que vous vous êtes fait noyauter par les élus, il n’y a qu’un pas qu’on pourrait franchir aisément.

  2. M.B. dit :

    dès la mise en ligne du site « Etudions ensemble le rapprochement de nos communes » j’ai posté la question ci-dessous

    Question: vous donnez les dates des réunions publiques, mais pas les lieux… où auront elles lieu? concernant la concertation et les tables rondes. qui en fera partie? comment seront sélectionnées les personnes? sur quels critères? comment faire pour en faire partie?

    voici la réponse que je viens de recevoir:

    réponse :
    « Chère Madame / cher Monsieur,
    Nous vous remercions pour votre message.
    Les dates et lieux des réunions publiques de concertation et d’échanges sont en ligne : http://etudionsensemblelerapprochement.fr/les-dates-de-la-concertation.html.
    A bientôt.
    Le Webmaster

    Si toutes les questions sont bâclées de la sorte, cela promet!

  3. Bonjour Martine,

    Vous nous avez fait part dans un courrier récent de votre rejet du projet de fusion entre les villes de Boulogne et Issy pour des raisons très compréhensibles. Par contre nous n’avons jamais écrit que nous étions favorables à cette fusion entre autre parce que cela nous permettrait de « revendiquer un nombre plus important de membres pour notre association ». Nous avons seulement considéré que ce projet « pourra avoir des répercussions importantes en matière d’urbanisme, de transport, de circulation mais également sur le rôle de notre association qui verra son périmètre de compétences étendu ». Il s’agissait donc d’évoquer des responsabilités accrues et une inquiétude sur notre capacité à y faire face.

    Il est un peu décourageant pour des bénévoles qui consacrent beaucoup de temps pour l’association de s’entendre dire « qu’ACTEVI n’existe plus que pour exister ». C’est par ailleurs totalement injuste et si vous lisez notre blog vous pourrez vous faire une idée des nombreuses activités que nous menons et vous pouvez même en cliquant sur « 10 ans déjà » en haut à droite du blog, avoir un aperçu de tout ce que nous avons fait depuis 10 ans et que nous avons résumé dans ce document en début d’année.

    Quant à ce que nous nous soyons « fait noyauter par les élus », cette critique est particulièrement mal venue alors que depuis déjà plusieurs années nous sommes totalement « ostracisés » par le Maire. A titre d’exemple, vous pouvez lire toujours sur le blog la lettre où nous demandons au Maire de participer à la concertation sur la fusion Issy / Boulogne et le refus de ce dernier. Ou nos demandes visant à figurer sur le site de la mairie au titre des associations ayant pour objet la protection de l’environnement et dans le guide pratique de la ville à la rubrique de ces mêmes associations, alors que sommes systématiquement boycottés de ces supports d’information municipale.

    Alors non, Martine, ne franchissez pas le pas : nous ne sommes pas noyautés par les élus, bien au contraire. Et puis, passé ce moment de mauvaise humeur, la critique étant facile et l’art difficile, venez plutôt nous rejoindre il reste de la place au conseil d’administration d’ACTEVI et le travail ne manque pas.

    Quelle que soit votre décision, nous vous remercions d’avoir pris le temps de nous écrire même si vos critiques nous paraissent injustifiées.

    Cordialement

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char