• Accueil
  • > informations generales
  • > Avis d’ACTEVI sur le projet d’aménagement de la gare actuelle (ferroviaire) de Clamart proposé au motif de l’implantation de la future gare du Grand Paris Express (GPE)

Avis d’ACTEVI sur le projet d’aménagement de la gare actuelle (ferroviaire) de Clamart proposé au motif de l’implantation de la future gare du Grand Paris Express (GPE)

Posté par touchepasamonciel le 23 mai 2015

Deux gares sont prévues à Issy les Moulineaux, l’une au carrefour Léon Blum, l’autre en limite du territoire communal, près de la gare ferroviaire de Clamart. Cette deuxième station a vocation à desservir plusieurs communes et est dénommée « Fort d’Issy, Vanves, Clamart ».

Il est prévu que ces gares seront des lieux privilégiés de densification. Ainsi le secteur Léon Blum sera entièrement « rénové ». Le contrat de développement territorial (CDT) prévoit la densification du secteur isséen proche de la gare de Clamart alors que l’on y trouve encore des maisons individuelles avec des jardins, denrée devenue rare à Issy.

Il semble qu’il y ait, hélas, une contagion de densification sur la commune voisine. Il est prévu de récupérer la place (un peu moins de 2 ha 50) devant la gare actuelle de Clamart pour un projet immobilier, 4 bâtiments de logements, de hauteur raisonnable, mais imposés sans concertation préalable avec les habitants, et entraînant la disparition de la place au mépris de la facilité d’accès à la gare.

Ce programme serait justifié par la réalisation de la future gare du GPE dont l’accès se situerait semble-t-il plus bas que la gare ferroviaire, en bas ou dans le talus dans la partie qui précède le pont. Il n’est pas du tout indiqué en quoi l’aménagement projeté prépare l’arrivée de la nouvelle gare.

Il est bien de prévoir la construction de logements, mais fallait-il les installer en bordure d’une voie ferroviaire très fréquentée ? La « rénovation » de cet endroit s’accompagne de contraintes gênantes :

-  Suppression d’un passage facile pour les gens à mobilité réduite sans pour autant que de nouvelles installations soient mises à disposition, même si elles sont prévues.

-  Accès à la gare rendu plus difficile dès à présent par la pose de palissades.

Cet aménagement n’est pas satisfaisant :

-   Pour les futurs habitants de ces logements exposés aux nuisances des voies ferrées jointives,

-   Pour les usagers de la gare dont beaucoup d’isséens,

-   Pour les liaisons entre Issy et Clamart,

-   C’est un projet sans concertation,

-   C’est un projet qui anticiperait la réalisation de la nouvelle gare alors que l’on voit mal en quoi il la prépare. Le futur aménagement autour de la gare doit être un programme global et cohérent alors que commencer à construire quatre immeubles, sans doute pour faire plaisir à un promoteur, sans tenir compte de ce qu’il y aura ensuite à côté n’est pas la meilleure des démarches. A moins qu’il existe déjà un projet global de l’aménagement mais apparemment ce n’est pas le cas ou bien il n’est pas connu. Il n’y a pas, semble-t-il, de proposition d’aménagement de l’accès de la gare GPE.

ACTEVI regrette que les demandes de concertation n’aient pas été entendues et que les soucis légitimes des habitants en installations qui permettent la satisfaction de leurs besoins quotidiens n’aient pas été satisfaits.

Il est indispensable de prévoir une concertation intercommunale sur les aménagements à réaliser autour de cette gare du GPE.

Une Réponse à “Avis d’ACTEVI sur le projet d’aménagement de la gare actuelle (ferroviaire) de Clamart proposé au motif de l’implantation de la future gare du Grand Paris Express (GPE)”

  1. Pascaline dit :

    A propos du projet en cours à la Gare de Clamart, un collectif a vu le jour en février 2015 pour engager une concertation avec la mairie de Clamart et remettre le projet en question. Ci-après, le communiqué de presse de ce collectif retraçant l’historique de la situation et les actions en cours, notamment une pétition en ligne à l’adresse suivante : http://collectifgare.tumblr.com

    COMMUNIQUE DE PRESSE
    Clamart, le 23 avril 2015
    Regroupés en collectif, des citoyens réclament un véritable projet urbain pour le quartier de la future station de métro Fort d’Issy / Vanves / Clamart / Malakoff
    Indignation !
    En décembre 2014, pendant les fêtes de fin d’année, la mairie de Clamart condamne en catimini la place de la gare : suppression du passage souterrain permettant à tous de relier les deux côtés des voies ferrées, abattage des marronniers, déplacement des abris à vélos, installation de palissades pour empêcher le public d’accéder à la place de la gare.
    Lors du conseil municipal du 12 février 2015, le pot-aux-roses est découvert : le maire de Clamart soumet au vote le déclassement du domaine public de la place de la gare. Le véritable objectif de l’opération « palissades » est dévoilé : démontrer l’absence d’utilité publique d’une place qui, du simple fait de l’installation de clôtures, ne peut plus être utilisée. La voie est ouverte pour la vente du terrain.
    Le motif ? De prétendus « travaux préparatoires » à la future gare du Grand Paris Express. En réalité, la mairie veut vendre le terrain de la place de la gare à un promoteur immobilier privé pour la réalisation de quatre immeubles.
    Pour un projet urbain transparent et concerté
    L’arrivée de la station Fort d’Issy / Vanves / Malakoff est un rendez-vous majeur à ne pas gâcher. Le site de la gare présente bien des atouts : une desserte exceptionnelle, un foncier disponible de 2,5 hectares, un enjeu partagé entre 4 communes, un pôle stratégique où tous les modes de déplacements doivent pouvoir converger et cohabiter.
    Un collectif se crée en février 2015. Son objectif : rassembler tous ceux qui veulent s’engager, dans un esprit constructif et indépendamment de toute formation politique, pour un projet urbain transparent et concerté au quartier de la gare.
    Le succès est au rendez-vous : en un mois et demi, le collectif rassemble déjà plus de 170 personnes. Début avril, le collectif lance une pétition pour demander au maire de Clamart d’engager une concertation et de renoncer au déclassement et à la vente de la place de la gare. A la mi-avril, la pétition recueille déjà plus de 1 000 signatures (dont 560 sur papier).
    Contact : collectif.gareclamart@gmail.com
    Retrouvez la pétition en ligne : http://collectifgare.tumblr.com

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char