Compte rendu de la réunion du 2 mars 2015 sur le plan local d’urbanisme (P.L.U.)

Posté par touchepasamonciel le 10 mars 2015

1/ L’assistance était assez nombreuse ; plusieurs membres d’ACTEVI et de Douceville étaient présents. Le maire était absent. La réunion était présidée par M. Knusmann, maire adjoint à l’urbanisme, entouré de M. Richard, directeur général des services de la Ville, de M. Larnicol, directeur du service de l’urbanisme et de deux représentants du bureau d’études Citadia.

2/ En introduction,  M. Knusmann a reconnu que tout était déjà ficelé, et serait validé sans modification par le conseil municipal d’avril ; les personnes pourront s’exprimer ultérieurement, en septembre pendant l’enquête publique.
En d’autres termes, rien ne sert de faire des remarques, tout est déjà finalisé !
M. Knusmann justifie entre autres la nécessité de cette révision du PLU à marche forcée  par le projet de Métropole du Grand Paris et l’incertitude sur les textes qui seront votés, admettant incidemment qu’Issy faisant partie de GPSO, le PLU pourrait être refait à ce niveau.

3/ La présentatrice du bureau d’études Citadia a passé un bon quart d’heure à répéter ce qui avait été dit à la réunion de novembre.

4/ Dans les slides présentés, le zonage n’était pas légendé de la même façon qu’au centre administratif (exposition pourtant actuelle !) :

-              La zone UG « secteur des bords de Seine » devient « quartiers renouvelés »
-              La zone UL « espaces verts publics » devient « espaces verts et équipements publics »
-              Par contre Weiden était encore grisé en plan masse.

Le vocabulaire employé était très difficile d’accès pour le grand public, et donc inquiétant   : ex. « Espaces verts structurants », « immeubles peu qualitatifs » entre la Mairie et Léon Blum, « requalifier Guynemer », etc…

Le fait d’avoir rajouté « équipement publics » à espaces verts explique les 12 m sous faitage autorisés. En d’autres termes on pourra construire des équipements publics de 12 m dans les espaces verts… Inquiétant ! Ce doit être ça les « Espaces verts structurants » ! Cette hauteur de 12 m se retrouve dans la zone UD dite de tissu intermédiaire.
On voit là une interprétation très spéciale  du concept d’espaces verts et quand on sait que les éco quartiers des Bords de Seine et du Fort ont plus de béton que de verdure…

Les alentours du Fort sont classés en zone pavillonnaire, mais …  avec le Grand Paris, il y aura l’autorisation de monter à 3 étages… Ce n’est pas clair – ou trop clair ?

Que croire ? Les panneaux exposés au centre administratif ou les slides présentés lors de la réunion qui ne seront accessibles qu’au moment de l’enquête publique, en septembre ?

5/  Concernant le maintien de Weiden en espace vert : le grisage de la zone résulterait d’une « erreur d’impression » (« problème de passages successifs de couleur , mais rassurez-vous …  le parc est conservé ; idem pour le bâtiment de la CPAM qui serait classé ».

Il a été indiqué également pour Weiden, que le classement comme UPM (« unité plan masse ») signifie que « certaines parties sont en cours de finalisation » (??).
La partie Square est notée en zone UL ; va-t-il être conservé en totalité ? Bien que les intervenants de la ville aient assuré qu’il n’y aurait aucune modification, cela reste à surveiller dans les prochains plans.

6/ Les tours du pont d’Issy sont toujours là, « on ne va pas revenir là-dessus ».  La zone de hauteur non réglementée a été prolongée jusqu’à Isséane, en vue de l’éventuelle construction d’une troisième tour.
(NDRL : cependant l’annulation du permis de construire de la tour IMEFA52, à la place du Crédit Agricole, est affichée à la mairie…)
La halle Eiffel serait déplacée (mais ils ne savent plus où ) …
Et les hélicoptères passeront sur la Seine, juré craché !

7/ Secteur Guynemer : Colas qui devait être construit entre les rues Guynemer et Jeanne d’Arc, serait maintenant construit entre Guynemer et Pierre Avia… juste à l’emplacement de l’espace public annoncé à la réunion publique Guynemer, lequel est maintenu mais on n’en connait pas la couleur : espace gris ou espace vert ?
Il n’y pas eu de réponse claire à une demande précise sur la prescription des préemptions sur la zone Guynemer.

8/ Léon Blum : les intervenants ont oublié de préciser les hauteurs…. Le métro y arrivera c’est sûr ! Les expropriations commencent… et les gens n’ont rien à dire puisque ce sera mieux après qu’avant selon les propos de M. Richard.

9/ Aménagement du terrain actuellement occupé par Orange Lab’s (ex CNET) : on y travaille activement… Il y aura 30 000 m2 de bureaux, 30 000 m2 de logements, 20 000 m2 (**) de commerces et équipements, et un grand espace vert est prévu au bout de la rue Hoche et sera traversant jusqu’à Victor Hugo.

Commentaires :
Pour faciliter la consultation de ce projet au centre administratif, il aurait été souhaitable de disposer de plans que l’on puisse étaler plutôt que des panneaux verticaux difficiles à étudier. Par ailleurs, le cahier d’observations n’est pas en libre accès. Il doit être demandé à l’accueil. Vous pouvez au reste faire des observations par internet.

Restent de nombreuses questions et notamment :

-              Concernant les  quartiers dits de transition (zones UBa et UBb). Ils se trouvent surtout dans le centre-ville ou proche du centre-ville et il y a encore beaucoup de pavillons dans cette zone. Qu’en est-il de leur maintien ?

-              Le renforcement annoncé de l’axe historique Paris Meudon qui traverse la ville et l’attraction de la gare du Grand Paris Express risquent d’augmenter la circulation de transit qui est déjà très importante (jusqu’à 60 %). On peut facilement imaginer l’effet de coupure et les encombrements qui vont en résulter.

En conclusion, on ne peut que relever l’aspect décevant de cette réunion, car le projet était ficelé et toutes les réponses n’ont pas été apportées.

(**) 20 000 m2 approximativement, nous n’avons pas pu noter le chiffre précis

3 Réponses à “Compte rendu de la réunion du 2 mars 2015 sur le plan local d’urbanisme (P.L.U.)”

  1. la secrétaire d'ACTEVI dit :

    ci-dessous copie du mail adressé par L. Demoures à M. Knusmann :

    « J’étais présent lors de votre présentation du PLU au PACI et j’ai eu le plaisir, partagé, je pense par de nombreuses personnes de vous entendre dire que :

    le square de Weiden resterait dans son intégralité un espace vert
    le bâtiment de la C P A M serait maintenu et non modifié dans sa structure
    la halle Eiffel serai déplacée mais conservée dans son intégralité
    les hélicoptères survoleraient la Seine et non la ville

    « Je » vous en donne acte et beaucoup sans doute des personnes présentes aussi. Les conversations entendues et partagées, à la sortie, allaient toutes dans le même sens de la satisfaction à l’annonce de ces 3 nouvelles.
    Vous nous avez par contre confirmé que les tours du Pont d’Issy n’étaient pas remises en cause et qu’elle seraient très accessibles par les transports en commun . Les transports en commun sont en fait saturés tous les soirs et matins aux heures de sortie et d’entrée de bureaux . Espérons que la raison l’emportera et que les tours ne défigureront pas les bord de Seine.

    Salutations Isséennes »

  2. Olivier dit :

    Bonjour, je découvre votre blog très utile, concernant la trajectoire des hélicoptères, elle changerait donc pour survoler la Seine, y a-t-il une date annoncée pour cette nouvelle trajectoire ?

  3. @Olivier

    Il est difficile de répondre précisément à vos questions, faute d’information claire des autorités compétentes ou de document officiel pouvant confirmer/infirmer une modification du trajet des hélicoptères à ce jour.

    Le trafic aérien a pourtant été réduit par rapport aux années précédentes et les trajectoires actuelles semblent éviter, dans la mesure du possible, le survol de la ville.

    La modification des trajectoires des hélicoptères au-dessus de la ville est une conséquence d’un projet de construction de 3 tours au Pont d’Issy. Si pour le moment, il est toujours prévu de construire la tour Hélice –qui rappelons-le a une hauteur de 144 m et non plus de 169 m -, le nouveau projet, qui fait l’objet d’une enquête publique en cours, est beaucoup plus raisonnable. Les deux autres tours prévues sont remplacées par des bâtiments de 8 étages s’élevant à 40 m environ au niveau de la rue. De ce fait, selon les informations obtenues d’un membre de la commission de suivi de l’Héliport, la DGAC étudie la possibilité d’utiliser à nouveau la trajectoire préférentielle du petit bras de la Seine.

    La construction de la tour Hélice, de 144 m de haut, pourrait cependant apporter encore quelques contraintes. Selon un pilote, le maintien de cette tour obligerait les hélicoptères à effectuer un crochet au-dessus de la ville. Par ailleurs, il faut savoir qu’au cas d’urgence, par exemple transports sanitaires, le pilote est toujours libre de sa trajectoire.

    Il n’est pas exclu, enfin, que le salon du Bourget, qui s’est tenu du 15 au 21 juin, ait généré un plus grand nombre de vols, entrainant quelques nuisances en supplément (http://aeroaffaires.fr/blog/transfert-par-helicoptere-paris-issy-les-moulineaux-salon-du-bourget-2015.html)

    Nous sommes donc toujours dans l’attente de précisions, mais ACTEVI continue de se tenir informée et reste vigilante quant aux décisions qui seront prises par la DGAC.

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char