L’ACTUALITE EN CETTE FIN D’ANNEE 2013

Posté par touchepasamonciel le 22 octobre 2013

En matière d’environnement et de qualité de vie, l’actualité est particulièrement chargée à Issy les Moulineaux où de nombreux projets souvent gigantesques et pouvant avoir des conséquences graves et  irréversibles sur la physionomie de notre ville et la vie des isséens sont en cours de réalisation ou en gestation.
Il était intéressant de faire le point sur ces projets et d’indiquer, dans chaque cas, la position d’ACTEVI et les actions qu’elle mène ou envisage de mener.

-       ZAC du pont d’Issy

ACTEVI s’oppose fermement à ce projet qui prévoit l’édification de 3 tours d’environ 180 m de haut pour y réaliser 235.000 m² de bureaux. De ce fait, un collectif d’associations composé d’ACTEVI, d’Issy l’Ecologie, de Val de Seine Vert et d’AEBB, a engagé deux contentieux devant le tribunal administratif l’un contre la modification du PLU et le second contre la création de la ZAC.
Il y a urgence à s’opposer à ce projet délirant puisqu’une enquête publique, préalable à la délivrance du permis de construire de la première tour, IMEFA 52, est en cours (elle s’achève le 26 octobre). ACTEVI a rencontré le commissaire enquêteur, déposé une contribution afin d’exposer les motifs de son opposition (bruits, vents, transports, paysages…) et joint une pétition de plus de 970 personnes qui ne veulent pas de cette tour.
Si malgré le rejet d’une très large majorité d’isséens, le commissaire enquêteur devait donner un avis favorable à cette construction, nous prévoyons de mener un recours contre le permis de construire.

-       L’aménagement du Centre-Ville et du terrain libéré par le CNET

En 2005, un projet voté à l’unanimité par le Conseil Municipal prévoyait sur le terrain du CNET : école, logements, commerces, espaces verts… Un programme équilibré qui satisfaisait tout le monde.
En 2008, un nouveau projet avec tour de bureaux, immense dalle de béton, centre commercial, s’est substitué au précédent.
Le 13 décembre 2012, la Mairie valide le CDT (Contrat de Développement Territorial) qui prévoit, entre autres, 750 logements sur le terrain du CNET, soit environ 50.000 m².
Le 3 octobre 2013, nouvelle annonce au Conseil Municipal avec cette fois, 70.000 m² de bureaux, 20.000 m² de commerces et 10.000 m² de logements. Il faut noter que cette dernière superficie représente environ 150 logements, au lieu de 750 dans le CDT que M. le Maire valide une semaine plus tard en conseil communautaire de GPSO !

Nous vous laissons juge de l’incohérence de ces différentes propositions qui traduit, pour le moins, un manque de vision en matière d’urbanisme.

Au niveau d’ACTEVI, un tel aménagement nous paraissant une priorité, nous avons mené une grande enquête en 2011-2012, à laquelle plus de 750 isséens ont répondu, pour connaître les besoins et les souhaits des habitants.
Nous nous sommes réjouis que la Mairie ait repris cette démarche à son compte et ait demandé l’avis des isséens dans le cadre d’une vaste opération de communication intitulée « Les Conversations Citoyennes » fin 2012 début 2013. A l’issue de cette opération, un projet d’aménagement, tenant compte des priorités des habitants, devait être présenté dès la rentrée.
Malgré cette démarche de concertation, nouvelle de la part de la Mairie, nous restions circonspects face aux vieux démons. Les annonces faites au cours du conseil municipal du 3 octobre 2013, confirment hélas nos inquiétudes puisque, comme on l’a indiqué ci-dessus, on se retrouve à nouveau avec un énorme programme de bureaux (70 000 m²), très peu de logements et pas d’espaces verts. Les isséens seront donc « punis » puisque selon le M. Le Maire, comme ils s’opposent à la construction des tours, on ne pourra pas prévoir d’espaces verts faute de place. Il faut rappeler que la plupart des spécialistes s’accordent sur le fait que le nombre de m² utiles est supérieur dans les aménagements de type haussmannien que dans des tours.

Nous rappelons également que dans notre enquête de 2012, si 96 % des personnes ayant répondu étaient contre l’édification de tours en centre-ville, 87 % étaient également contre la construction de bureaux alors que 84 % étaient pour l’installation d’une zone de détente et de loisirs (espaces verts, promenade..) sur le terrain libéré par le CNET. Donc, ce que prévoit la mairie est exactement à l’opposé de ce que souhaitent les isséens ayant répondu à notre enquête !!!

Il faudra donc être extrêmement vigilants sur ce dossier et nous attendons d’avoir plus d’informations avant d’engager des actions concrètes : cet aménagement du centre ville ne doit pas devenir une nième opération immobilière de bureaux mais doit répondre en priorité aux souhaits et aux besoins des habitants. D’autant plus qu’il n’y a plus de réserves foncières à Issy et que le terrain du CNET constitue la dernière opportunité en centre-ville.

-       La desserte le FORT / MAIRIE d’ISSY

Fidèle à ses statuts, ACTEVI est bien sûr favorable au développement des transports en commun et nous avons fait plusieurs propositions dans notre Livre Blanc sur les Transports au cours des dernières années, en considérant que les habitants du Fort et des Epinettes avaient droit à une desserte locale de qualité.
Nous sommes cependant en désaccord avec la démarche suivie par GPSO et la Mairie dans la mesure où le projet n’est basé sur aucune étude sérieuse (études de trafic, enquête sur les besoins et l’absence de concertation avec les personnes concernées).
Tout en reconnaissant la qualité des aménagements réalisés rue Chénier (qui en avait bien besoin), nous continuons à émettre des réserves sur la priorité accordée à cette liaison (tous les habitants du Fort et des Epinettes ne souhaitent pas rejoindre la ligne 12 du métro), sur ses conséquences sur la circulation en particulier rue Lasserre et Robespierre, sur la gêne que vont subir les riverains et sur son impact par rapport à la fréquentation et à l’environnement du parc Henri Barbusse.
Malgré l’opposition d’un grand nombre d’isséens, la Mairie et GPSO ont engagé les travaux d’aménagement dès l’été, travaux qui étaient d’ailleurs déjà décidés et programmés au moment du simulacre de concertation du mois de juin (les plans étaient établis, les contrats avec les entreprises signés). Aujourd’hui ces travaux sont en cours d’achèvement.

ACTEVI prend acte de cette situation et considère que ce n’est qu’après une période d’essai qu’il sera possible de juger de l’utilité et de l’efficacité de cette nouvelle desserte, ce qui pourra conduire à demander des adaptations pour pallier les éventuels dysfonctionnement liés au passage des bus de grande taille, à l’aggravation des embouteillages, aux problèmes de sécurité pour les piétons et les cyclistes.
Dans la mesure où après cette période d’essai et les éventuelles adaptations, il s’avèrerait que les avantages de cette nouvelle desserte (gains de temps, fréquentation des bus) sont notoirement inférieurs à ses inconvénients (insécurité, gène et nuisances pour les riverains, environnement du parc), il conviendrait alors de remettre en cause son principe même et de contester le nouveau plan de circulation.

-       Le Grand Paris Express et la ZAC Léon Blum :

ACTEVI confirme son soutien à ce projet dont la région Ile de France a un grand besoin. A ce propos, il convient de signaler que l’enquête publique est en cours jusqu’au 18 novembre et nous ne pouvons qu’encourager les isséens à se rendre à la mairie pour y déposer leur remarques et avis. Nous rédigeons actuellement une contribution au niveau d’ACTEVI qui mettra notamment l’accent, sur les modalités de réalisation des travaux et de remise en état des sites.

En ce qui concerne la nouvelle ZAC Léon Blum, créée dans le cadre de l’aménagement de la gare du Grand Paris Express, la Mairie vient d’instaurer un vaste « périmètre d’études et de concertation ». Cet aménagement devrait permettre de rénover ce quartier ce qui est une bonne chose. Il faut cependant évoquer les risques que cela peut entraîner pour les habitants en termes d’expropriation ou de déplacement ainsi que les éventuels dérapages liés aux opérations immobilières. Comme pour les projets précédents, la  vigilance est donc de rigueur.

 

Pour terminer cette présentation des sujets d’actualité, nous rappellerons que les élections municipales approchent. C’est pourquoi, comme en 2008, ACTEVI, association apolitique et indépendante, prévoit d’organiser en janvier 2014, une Table Ronde ouverte à tous les isséens et à laquelle seront conviées les têtes de liste qui se présenteront aux élections municipales du mois de mars.
L’objectif sera d’entendre leurs propositions sur l’avenir de la ville en matière d’environnement, de transports et d’urbanisme.
Comme vous pouvez le constater les sujets sont nombreux et les enjeux importants. Si ces sujets qui concernent l’avenir de notre ville et la qualité de vie de ses habitants vous intéressent et si vous considérez que l’action d’ACTEVI est utile rejoignez-nous. Même si vous n’êtes pas d’accord avec certaines de nos actions et propositions, votre participation ne pourra qu’enrichir notre réflexion et contribuer à ce que nous reflétions au mieux les souhaits et besoins des isséens.
Pour rejoindre ACTEVI cliquer sur « comment adhérer » en haut de la présente page.

6 Réponses à “L’ACTUALITE EN CETTE FIN D’ANNEE 2013”

  1. Leon Blum dit :

    Extrait du Point d’Appui de Décembre 2013:

    « Cela permet à la collectivité, ou à l’aménageur, de se porter, si nécessaire, acquéreur de certains biens exclus du droit de préemption simple, tels que les immeubles bâtis depuis moins de dix ans »

    « les parcelles qui seront effectivement concernées» seront « l’objet de l’enquête parcellaire qui aura lieu du 2 au 21 décembre 2013 »

    Pour les riverains à qui cela aurait échappé……….

  2. A.A. dit :

    Bonjour,
    j’ai eu la surprise cette semaine en prenant le bus 169 à la Mairie d’Issy vers Meudon de voir que son itinéraire dans Issy les Moulineaux avait changé. Au lieu de relier rapidement la Mairie au Hauts d’Issy et au cimetière il fait un détour par la gare de Clamart. Ceci allonge le trajet de plusieurs minutes. Ensuite il se dirige vers l’hôpital Percy et doit remonter l’avenue Henri Barbusse pour continuer son itinéraire . Cette avenue est très encombré tous les soirs. Auparavant le bus passait le long de la ligne SNCF (rue Ferdinand Buisson) et arrivait donc à hauteur du pont SNCF. Il gagnait ainsi un temps non négligeable.
    Pour aller chez moi je peux soit prendre soit le 169 soit le 190. Avec l’ancien itinéraire le 169 arrivait toujours plusieurs mn avant le 190 à l’arrêt Fleury. Maintenant c’est exactement l’inverse.
    Les plus pénalisés sont les habitants du grand ensemble des Epinettes. Ils auront plus d’intérêt à prendre le 190 puis l’escalier roulant en construction (s’il n’est pas constamment en panne comme tous les escaliers extérieurs)
    Savez-vous qui a demandé ce changement?.

  3. L AUTRUCHE dit :

    TOUT VA TRES MAL DANS L’IMMOBILIER DE BUREAU – ET PLUS PARTICULIEREMENT POUR LES TOURS

    Il suffit de lire ou d’écouter la presse :

    1/ le monde du 3/12/2013

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/12/01/immobilier-de-bureaux-l-heure-des-soldes_3523456_3234.html

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/12/01/a-la-defense-tours-flambant-neuves-cherchent-locataires_3523461_3234.html

    2/ les échos du 05/12 (N° 21578 ) y consacrent leur supplément IMMOBILIER SPECIAL SIMI ( articles “Bâtir ou pas?”, “sur le marché de l’immobilier de bureaux, les soldes c’est toute l’année” et même “le grand retour des fonds” où l’on apprend que même “SEQUANA achetée,en 2007, 484 millions d’euros a été revendue cette année à un fond corréen pour un peu plus de 300 millions”. A Issy les Moulineaux, la crise ! pas possible !!

    3/ même antenne 2 en parle ! (à 14″24) http://pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,92904031.html

    mais nous à Issy les Moulineaux, on avance , la tête dans le sable !

  4. C.B. dit :

    Depuis une semaine ou deux environ les trajets des bus 169 et du TUVIM, qui sont les deux seuls moyens de transport en commun pour aller des Epinettes à la Mairie, ont été changés. Désormais ils desservent largement le quartier du fort, au détriment du quartier des Epinettes

    – Le 169 qui montait directement et rapidement de la Mairie aux Epinettes (via la rue de l’Egalité) est désormais long et lent car il fait tout le tour du Fort avant de venir aux Epinettes. Du coup tout le monde se reporte sur le Tuvim, bondé à mort

    – Le Tuvim à la descente fait un long détour vers le quartier du fort avant de redescendre vers la Mairie. Résultat, on va plus vite à pieds. Le retour est correct.

    Ça sent le clientélisme à plein nez, la municipalité ayant autorisé un projet immobilier plutôt haut de gamme au Fort… et les Epinettes votant plutôt à gauche.

    Pour couronner le tout, la rue qui longe le parc Henri Barbusse, la rue Maximilien Robespierre (MR), désormais à double sens dont la descente réservée aux bus est devenue particulièrement dangereuse à l’intersection avec la rue Pierre Brossolette (PB). Il y a aura bientôt des accidents. En effet la rue MR est en pente et l’on arrive en montant au croisement en biais avec la rue PB sans rien voir des voitures qui peuvent venir de la gauche. Tout repose sur un cédez-le-passage mis en place juste avant dans la rue PB. Résultat, les gens prennent l’extension de la rue MR vers un petit parking et s’arrêtent au STOP un peu plus loin.

    A la descente, les bus qui doivent emprunter cette rue MR doivent occuper presque toute la largeur de la route en tournant. Bravo!
    Les travaux réalisés sont minables!

    Cela doit sans doute être notre cadeau de Noel…

    Enfin, Actevi a-t-il l’intention de contester l’arrêt municipal passant en double sens la rue André Chénier?

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char