Palais des Arts et Congrès d’Issy : monument historique, mais …

Posté par touchepasamonciel le 1 décembre 2011

La protection à l’initiative de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) d’une partie du PACI (la façade, le hall, le foyer, leur toiture) est une bonne nouvelle dont l’association ACTEVI, qui est mobilisée pour éviter la destruction de ce magnifique monument, ne peut que se réjouir.
ACTEVI tient toutefois à préciser que si cela va dans le bon sens, cela ne résout pas tout. En particulier, la pérennité de la remarquable salle Berlioz (acoustique, …) n’est pas garantie ; or c’est elle qui permet que le Palais des Arts et Congrès d’Issy soit et reste un lieu de vie et de spectacles dans sa tradition historique.

Une Réponse à “Palais des Arts et Congrès d’Issy : monument historique, mais …”

  1. GEVA dit :

    Je voudrais qu’on m’explique :

    A la demande de la Municipalité (Point d’Appui de décembre 2011) ou grâce au soutien de la Municipalité (mail d’invitation à une petite cérémonie pour fêter la nouvelle), le PACI vient d’être inscrit au titre des monuments historiques, tout au moins en partie.

    Je partage la joie et la fierté du maire pour qui, « cette inscription est aussi la reconnaissance des efforts que l’équipe municipale a entrepris depuis 2008 pour promouvoir ce magnifique bâtiment auprès des Architectes des Bâtiments de France. Je suis fier du travail accompli par la Mairie pour valoriser ce lieu ».

    C’est beau et j’en ai les larmes aux yeux mais je voudrais qu’on m’explique la cohérence des décisions successives :
    - En 2007, la municipalité actuelle avait engagé d’importants travaux de restauration et de mises aux normes du PACI, notamment de la salle Berlioz, pour un montant de 1,3 million d’euros. Ces travaux avaient été l’occasion pour le maire de s’auto-congratuler, de vanter la qualité du bâtiment, celle de l’acoustique de la salle de concert, l’une des meilleures de France paraît-il, et un grand avenir était promis à ce bâtiment emblématique de la ville.
    - En décembre 2008, la municipalité actuelle adopte une modification du PLU qui prévoit la suppression du classement du PACI, à l’exception de sa façade. Il devient alors possible de détruire le reste du bâtiment, l’idée de la mairie étant d’y construire des logements. Les arguments avancés par l’adjoint au maire en charge de l’urbanisme, M. Provot, étant, moins de deux ans après la réalisation des travaux, que le bâtiment ne répondait plus aux exigences de qualité et d’efficacité, que la ville avait besoin d’un équipement plus fonctionnel… (le Parisien du 26 mars 2009).
    - En décembre 2011, la municipalité actuelle, et notamment le maire, laisse exploser sa joie et sa fierté suite à l’inscription du PACI au titre des monuments historiques. IL est « désormais reconnu comme l’un des trésors architecturaux de notre ville… Plus que jamais le PACI est un lieu de vie, de fête et d’expression artistique… La preuve que ce haut lieu de spectacle a encore un bel avenir devant lui ! ».

    Face à ces incohérences il serait souhaitable que le maire lève clairement l’ambiguïté en garantissant le maintien de la fonction du PACI et la sauvegarde de son support, la salle Berlioz.

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char