• Logo actevi

  • Articles récents

  • Recherche articles

  • Vos commentaires

  • Fils RSS

ECOLE JUSTIN OUDIN – LA SITUATION S’AGGRAVE…

Posté par touchepasamonciel le 29 avril 2011

Dans un précédent article, nous signalions les risques que le chantier du Fort faisait peser sur l’école Justin Oudin. La situation s’est aggravée hier jeudi 28 avril 2011 avec un début de passage de camions au ras de l’école Justin Oudin alors que les mesures nécessaires à la santé et à la qualité du travail des enfants n’ont pas été mises en oeuvre.
Nous reproduisons ci-dessous pour information un communiqué que nous a transmis une responsable de la FCPE Justin Oudin. Vous pourrez également trouver sur le site http://fcpejustinoudin.blogspot.com/ plein de détails sur la situation de l’école Justin Oudin et les nuisances du chantier du Fort.

_____________________________
NOS ENFANTS PIÉGÉS PAR LA MAIRIE D’ANDRÉ SANTINI

Les camions passent et RIEN n’a été fait. La Mairie d’Issy Les Moulineaux sous la responsabilité du Maire, ANDRÉ SANTINI, ne respecte pas nos 370 enfants scolarisés à l’école Justin Oudin.

En commençant à faire passer les camions de chantier  jeudi 28 avril, alors que les travaux d’isolation PROMIS par la Mairie ne sont pas faits, cette décision met en danger la santé de nos enfants et le respect de leurs conditions d’ apprentissage. Cette école vétuste qui n’est pas aux normes réglementaires côté bruit et température (responsabilité là encore de la Mairie), ne permet pas de garantir les conditions normales de l’apprentissage scolaire tel qu’il est précisé par la loi en France.

Pourquoi la mairie d’ISSY LES MOULINEAUX cherche t-elle ainsi à être hors la loi ? Comment n’ont-ils pas pu ou su anticiper la gestion de la construction des 1600 logements du chantier du FORT ?  Un chantier gigantesque enclavé en pleine ville. Comment ont ils pu imaginer que des parents d’élèves allaient laisser leurs enfants soumis à des nuisances et à  des dangers sans réagir ?

C’est vrai que parents, nous sommes pris au PIÈGE de cette mairie. Nos enfants sont inscrits et obligés par la loi du secteur, à fréquenter cette école. Une vingtaine de demande de dérogation de secteur pour l’année prochaine ont été déposées en élémentaire. Pour le moment la Mairie a l’Intention de les refuser. Et tous ces parents n’auront pas forcément l’alternative de passer dans le privé à Ste Clotilde.
C’est pourtant une forme de délocalisation douce que demandent ainsi ces parents. Des parents aux enfants fragiles, ou inquiets pour la santé de leurs enfants. Mais aussi pour leur sécurité. 500 camions de chantiers qui passent à raison d’un toutes les minutes par l’avenue de la Paix, devant le collège de la paix, et devant la nouvelle entrée de l’école Justin Oudin ? Pendant 2 ans ! Comment imaginer qu’il n’y aura pas d’accident ? Quel enfant en sera la victime ? Le votre, le mien, celui d’un conseiller municipal ? Quel parent peut accepter cette prise de risque pour les enfants qui vont seuls à l’école ? L’adjoint au maire en charge de l’éducation a une réponse à vous faire : le risque 0 n’existe pas !

Messieurs de la Mairie,  reprenez – vous, s’il vous plait. Le chantier du Fort ne doit pas se réaliser au détriment de la sécurité et de la santé des enfants et des riverains du quartier.  Un chantier soi-disant écologique, mais où est l’écologie quand des nuisances environnementales menacent 370 enfants ?
Messieurs de la Mairie, vous avez fait un pas vers nous en acceptant des travaux d’isolation de l’école. Attendez qu’ils soient effectivement réalisés, que les engagements pris avec l’expert judiciaire soient aussi concrétisés, avant de  faire passer les 500 camions pour votre chantier pharaonique. Ou alors, DÉLOCALISEZ L’ÉCOLE  !

Isabelle Nissim, FCPE, Justin Oudin

______________________________

2 Réponses à “ECOLE JUSTIN OUDIN – LA SITUATION S’AGGRAVE…”

  1. Isabelle dit :

    L’ECOLE JUSTIN OUDIN NE SERA PAS PLUS PROTÉGEE DES NUISANCES DES CHANTIERS !

    La mairie renonce à ses engagements : Ni double vitrage, ni climatisation … Tous les acquis , enfin plus exactement, les promesses obtenues au lendemain de la manifestation des parents du 26 mars, sont désormais lettre morte. Promesses pourtant revendiquées et affichées par la mairie dans son journal point d’appui du mois de mai 2011, P 46 !
    Actuellement il y a de plus en plus de poussières pour les enfants. Vos enfants ont mal à la tête, les yeux rouges ou toussent, c’est la poussière du chantier. Et les poumons en pleine croissance ne se lavent pas sous la douche !
    Si vos enfants sont malades, demandez des certificats médicaux. Envoyez les à la Mairie et surtout conservez en une copie pour une procédure de groupe ultérieure.

    Point positif: les stores ont été posés, et les camions ne seront peut-être pas plus de 150 par jour à passer sous les fenêtres de nos enfants. Un piètre bilan au regard des nuisances de ce chantier du Fort et de celui de construction de la nouvelle école, qui pour le moment est celui qui cause le plus de bruit.
    A la Mairie d’Issy les Moulineaux, on vit dans un monde ou la poussière ne vole pas, et rien ne menace la santé des enfants. La mairie pense et dit ouvertement en réunion, que la future école Justin Oudin, construction HQE qui devrait être finie pour la rentrée 2013 et coûtera 13 millions d’euros vaut bien quelques sacrifices du côté des parents : ce n’est pas quelques gênes respiratoires, bronchites chroniques ou déclenchement d’asthme qui vont faire pencher la balance du côté de la protection des administrés.
    Est ce acceptable ?
    Equipe FCPE JUSTIN OUDIN

  2. D. MOURANCHE dit :

    Même les écoles ne sont plus protégées de l’action publique en dérive : on le savait par la RGPP, on le voit encore quand elle procède de la rage bétonnière umpiste si bien illustrée par le Parisien 92 du 1er juin.

    J’ai vu la résidence du fort d’Issy en cours de démolition, et l’école en cause. Que du bon état, et d’apparence sympathique à vivre. Et on va les remplacer par quoi ? Des résidences pour riches à 10 000 € le m2, avec leur école bien fréquentable.

    Réagir pour défendre l’école, c’est indispensable. Mais ne faudrait-il pas aussi organiser plus solidement notre défense anti-bétonrabique ? A commencer par un premier objectif : stopper les démolitions préalables, véritable honte pour un Etat sans le sou et insulte aux bâtisseurs de nos républiques d’antan. Je songe aussi à l’usine Gaupillat, à Meudon, rasée par une volonté manifestement politique.

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char