POUR UN COEUR DE VILLE CONVIVIAL ET A TAILLE HUMAINE …

Posté par touchepasamonciel le 11 septembre 2008

Selon la présentation de l’opération coeur de ville du 07/07/08, il s’agit de rendre possible le maintien de France-Télécom Recherche et Développement/Orange Labs et de répondre à une demande des isséens qui souhaiteraient la réalisation d’espaces verts et d’un centre commercial en centre ville. On y ajoute un nouveau PACI et on nous rassure : l’argent public n’est pas engagé. 

L’argumentation utilisée pour justifier ces opérations est contestable. 

La justification du projet de tour est essentiellement basée sur de prétendus besoins et intentions de France Télécom. Or, la Direction de cette société n’a pas confirmé ces affirmations, au moins publiquement. 

L’argent public n’est pas engagé. Mais, cette opération se fait, comme bien d’autres dans le passé récent à Issy, au prix d’une sur-densification et donc d’une dégradation de la qualité de vie. Il y a donc bien un prix à payer pour les isséens ! 

Enfin ce projet pourrait tout aussi bien être réalisé ailleurs.  Quel est, en effet, son lien avec un « coeur de ville » alors qu’aucune concertation avec les habitants n’a défini au préalable le projet d’un véritable centre ville? 

1 ) Le projet qui nous est proposé associe une tour et une dalle, végétalisée, certes, mais une dalle. Le projet est tout à fait semblable à celui de la gare Montparnasse : le séminaire, hélas, prendrait la place de la gare et en face, une tour et une dalle… avec des commerces … Interrogeons-nous. L’ensemble gare/tour Montparnasse a-t-il le caractère d’un centre-ville? Non bien sûr. C’est la juxtaposition d’une gare, d’un centre de bureaux et commerces et d’un parking excluant toute habitation et donc toute vie locale. Ce lieu répond à une logique économique. Et c’est bien ce que reconnaît à l’occasion un défenseur du projet dit « coeur de ville » à Issy. 

2 ) Quel est l’aménagement prévu autour de cette opération 

Rien… Si ce n’est d’élargir les rues Victor Hugo et Horace Vernet. 

 - L’élargissement de la rue Victor Hugo aboutit à marginaliser quelques bâtiments d’habitations enserrés entre cette rue et la rue Vaudétard. Or se souvient que la rue Vaudétard a été conçue pour doubler le boulevard Gambetta en direction de Vanves. Un autre îlot d’habitations sera enserré entre les rues Vaudétard et le boulevard Gambetta.         

- A supposer qu’un projet de centre commercial et de parc soit réalisé sur le terrain du CNET et qui soit ainsi que l’indique le compte rendu, « l’extension naturelle du jardin situé derrière l’hôtel de ville », il serait souhaitable que la rue Horace Vernet soit ouverte uniquement à la circulation piétonne, pour éviter une nouvelle coupure par la circulation automobile. Ce n’est pas ce qui est prévu, bien au contraire le projet présenté intensifierait énormément le trafic automobile sur la rue Vernet.

3 ) Quel est le contenu du projet de centre commercial? 

S’il s’agit d’un passage avec quelques boutiques variées, tout est bien. Mais il ne paraît pas souhaitable de doubler le centre commercial de Montparnasse ou de Vélizy, ni de refaire l’équivalent du centre créé autour d’Auchan, aux Trois Moulins.  Il faut éviter les encombrements et autres nuisance dus aux livraisons et adapter ce centre aux besoins locaux en laissant à d’autres lieux, mieux situés, le soin de répondre aux demandes extérieures, aux demandes des passants.  On aurait pu penser que l’on commence par définir ce que l’on attend d’un centre ville dans la vie urbaine et pour le bien-être quotidien de ses habitants. A-t-on vraiment abordé en urbanistes la réalisation d’un centre ville à Issy?

Lors de la réunion du 7 juillet dernier, un des participants remarquait qu’il fallait une liaison entre la mairie et Corentin Celton, sans au reste que ce point essentiel soit développé.  Il est bien tard pour s’en soucier. Comment relier Corentin-Celton avec le quartier de la mairie au delà de ce boulevard de voitures (Gambetta) qui sépare désormais, et naturellement, deux quartiers? Entre ce boulevard et la limite de la ville vers Paris, ce quartier doit se chercher un nouveau centre correspondant aux attentes de ses habitants. 

Le centre-ville d’Issy, autour de la mairie, qui existe, n’en déplaise à ceux qui nient son existence, a souffert de l’impéritie des aménageurs : zone de concentration de passages autour du métro et de la gare des bus, sans que la circulation automobile ait été domestiquée.  Là se trouvent la mairie et le centre administratif, la trace des petits commerces qui ne sont pas partis, et quelques moyennes surfaces à vocation alimentaire. Il y a quelques années, l’église Saint Etienne était visible de la place de la mairie. Des autorisations de construire regrettables ont malheureusement fait disparaître la perspective. 

Dans ce contexte, proposer un aménagement équilibré est un exercice difficile. L’objectif doit être d’améliorer la vie quotidienne des habitants et de créer un espace de relations sociales. Il ne peut être uniquement de créer des quartiers nouveaux et d’attirer des entreprises. Comme cela a été relevé lors de la réunion, il y a une population locale. La concentration des services pour créer un pôle économique ne peut faire abstraction de l’homme. Il convient de conserver un centre où l’habitant conserve des repères culturels et sociaux. 

Il n’est pas question de dénier à la voiture sa juste place. Mais tout projet d’aménagement du centre ville devra envisager avec soin les conséquences des options choisies. 

C’est à ces conditions que le centre-ville pourra devenir « coeur de ville ». 

4 Réponses à “POUR UN COEUR DE VILLE CONVIVIAL ET A TAILLE HUMAINE …”

  1. Jean Pierre B dit :

    Je partage tout à fait votre point de vue ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! Telles sont les idées de nos élus !?

    Si l’on veut réellement créer un véritable « Coeur de Ville » et établir une liaison avec Corentin Celton, le projet actuellement présenté va vraiment à l’encontre de cette liaison. Par contre, si l’on crée des commerces, restaurants autour du CNET, les gens pourront flâner en faisant du « lèche vitrine » et rejoindre Corenti Celton. Le projet initial de décembre 2005 était tout à fait à échelle humaine, respectant le PLU à 27 m, avec une mixité sociale, des commerces, un parc, une petite école……et la conservation de France télécoms.!
    Pourquoi un tel renversement de situation? une tour? un centre commercial?

    Aussi, il faudrait revoir l’aménagement derrière la mairie avec un espace beaucoup plus convivial (kiosque à musique) et une jonction piétonne de la rue Hoche vers le CNET. En résumé, créer un centre ville piétonnier…

  2. Merci Jean pierre,

    Le bons sens et la raison devraient être les points fondamentaux de réflexion de nos élus plutôt que de convoiter des intérêts personnels ou financiers !

    L’histoire du » Coeur d ‘Issy « pourrait être la dernière étape d’une réalisation urbanistique enfin réussie avec la participation des Isséens!

  3. F.M. dit :

    Vous avez peut-etre noté dans la presse , l’abandon de nombreux projets de grandes tours a Londres (voir liens ci dessous)

    http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=88802

    http://www.lepoint.fr/actualites-immobilier/londres-ces-tours-qui-ne-verront-pas-le-jour/1085/0/271411

    Espérons que notre commune prendra conscience que nous aussi, sommes confrontés au même syndrome, et que ce projet de grande tour est , par avance , voué a l’échec.

    Espérons que ce contexte redonnera la raison à notre maire

  4. QAVI dit :

    Cher Jean Pierre B, le projet précédent était déjà à 27 m, soit 7 m (2 étages) au-dessus du plafond légal qui va des Arches jusqu’à la Porte de Versailles. Cela correspond au point haut du clocher du Séminaire. C’était déjà trop haut !

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char