L’ OPERATION  » ZAC COEUR DE VILLE  »

Posté par touchepasamonciel le 28 mai 2008

Une première présentation du projet d’aménagement de la ZAC Cœur de Ville d’Issy-les-Moulineaux à l’emplacement actuel du CNET a eu lieu lors d’une réunion de l’atelier d’urbanisme d’Issy le 26 mai 2008.

M. Christophe Provot, Maire-Adjoint, a indiqué les principaux éléments de cahier des charges retenus par la municipalité pour cette opération :
• Souhait des habitants et des commerçants d’un centre commercial en centre ville ;
• Demandes récurrentes des isséens d’espaces verts supplémentaires;
• Maintien de France Télécom/Orange sur les lieux sans déménagement pendant les travaux ;
• Renouvellement du PACI qui ne répondrait plus aux besoins (NDRL : rappelons que la Ville vient d’y dépenser pour 1,35 millions d’euros de travaux !);
• Pas d’investissement de la Ville ( le nouveau PACI et les parkings publics seraient cédés à la Ville pour 1 € en échange du droit de construction des autres bâtiments).

M. Chambiaretta, architecte-urbaniste a présenté les grandes lignes du projet
• Une tour de 170 m de hauteur (vous avez bien lu !) avec 36 étages et 62 000m2 de bureaux (architecte pressenti : Jacques Ferrier) de base triangulaire (avec des côtés en léger arc de cercle) dont un angle se situerait de plain-pied au niveau du rond-point Victor Hugo (à la place de l’actuelle cantine du CNET).
• Un centre commercial (type les Passages de Boulogne) (32000 m2) avec entrée monumentale à l’angle Vernet – Gal Leclerc et terrasses végétalisées en escaliers prolongeant l’espace vert décrit ci-après.
• Le nouveau PACI (salle de 1000 places) à l’angle des rues Victor Hugo et Général-Leclerc;
• Un espace vert d’un ha environ, de type « mini coulée verte » pour piétons de la Place de la République à la rue Victor Hugo (entre la tour et l’ensemble Centre Commercial / nouveau PACI) .
• Pas de logements sur la ZAC Cœur de ville (8000m2 de logements seraient créés à l’emplacement actuel du PACI).
• 1200 places de parkings souterrains.
• Construction en 3 phases : 1) la tour puis 2) l’espace vert puis 3) le centre commercial/nouveau Paci.

Les premiers commentaires d’ACTEVI sont les suivants :

1- Ses promoteurs indiquent que le projet présenté résulte d’importants travaux menés depuis 2004 et laissent entendre qu’il s’agit d’un projet abouti ne laissant place qu’à des aménagements de détail. Actevi considère que la concertation doit porter également sur les fondamentaux du projet.

2- Actevi , comme cela a déjà été exposé publiquement (voir propositions d’ACTEVI) n’est pas opposée par principe aux tours mais estime que leur implantation n’est pas possible partout.

3- Actevi fait valoir que la juxtaposition d’une immense tour et d’un espace vert risque d’altérer gravement la cohérence du projet. En effet, les perturbations aérologiques (génération de violents courants d’air) provoquées localement par la tour pourraient rendre l’espace vert complétement inhospitalier. Les promoteurs du projet n’ont pas fourni de réponse convaincante à cette objection.

4- Actevi demande qu’une étude d’impact de la tour sur l’environnement et les habitants actuels du quartier (aérologie, ombre portée, perturbations électromagnétiques, …) soit conduite en toute transparence par des experts indépendants.

5- Une variante à base d’immeubles de 27 m de haut (6 étages) aurait été étudiée et rejetée au motif qu’elle aurait eu trop d’emprise au sol et que cela n’aurait notamment pas permis l’espace vert. Actevi fait remarquer que la marge entre 27 m et 170 m est considérable et souhaite que des variantes d’ampleur intermédiaire et autres que des contre-projets repoussoirs tels que des « petites tours trapues » ou des « barres de 12 étages sur 100 m de large » soient étudiées sérieusement. Actevi est convaincue que d’autres solutions élégantes et efficaces sont possibles.

6- Actevi souhaite rappeler que l’idée d’attirer les voitures en centre-ville date du 20ème siècle, pas du 21ème siècle. A l’heure des économies d’énergie, de la lutte contre la pollution et les embouteillages, Actevi s’interroge, s’inquiète et pense qu’à l’heure d’aujourd’hui l’idée d’une tour avec de nombreux parkings en plein centre ville est ANTIECOLOGIQUE.

7- Le centre commercial doit également faire l’objet d’un débat, notamment sur la nature des commerces implantés et sur son impact sur la vie du quartier (livraisons, apport de trafic automobile supplémentaire, …)

Nous remercions la municipalité d’avoir au sein de l’Atelier d’Urbanisme, ouvert ce débat. Actevi continuera d’y participer activement et dans un esprit constructif mais en insistant pour que les conclusions n’en soient pas prédéfinies car toutes ces réalisations vont impacter Issy sur le très long-terme.

32 Réponses à “L’ OPERATION  » ZAC COEUR DE VILLE  »”

1 2 3
  1. Préservation environnement dit :

    André Santini présente son programme après avoir été élu. Ce projet est scandaleux , il n’y a qu’une seule réponse démocratique le référendum!
    Pour ou contre une tour de ce type. A question simple réponse simple.

  2. I. Nouï dit :

    36 étages, seulement???

    170 : 36 = 4.72 m . Serait-ce que pour faire de l’écologique, de l’économique, du HQE, il faille 4.72 m de hauteur sous plafond???

    1200 places de parking? n’oublie-t-on pas l’infrastructure routière pour gérer un tel flot de voitures? dans une ville déjà bien saturée?

    De plus le monde entier se lamente de l’augmentation du prix du pétrole, et nous, à Issy les Moulineaux, et bien on est plus fort que tout le monde! nous des voitures, on en veut ! et on fait tout pour les attirer !

  3. Louis dit :

    Je me suis amusé à calculer, autant que faire ce peut, l’emprise au sol du projet.
    Si mes calculs sont exacts, la coulée verte sera plus proche d’un passage piéton que d’un espace de verdure!

  4. J.C. dit :

    Merci à Actevi de mener ces débats vitaux pour la ville et ses habitants
    Personnellement, je suis opposée à la construction de la tour 170 m en plein coeur ,c’est dément et qui plus est, quid de l’augmentation du prix du pétrole et en général de l’énergie ( il faut des ascenseurs, éclairage, des surpresseurs d’eau etc….)

  5. Pascale dit :

    Notre maire prouve une fois encore qu’il mène une politique au coup par coup complètement incohérente.

    Le PACI en est un exemple de plus.

    Il veut détruire demain ce qu’il glorifie et dit respecter aujourd’hui !

    Voir cet article sur le site de la Ville :

    http://www.issy.com/index.php/fr/accueil/actualites/le_paci_a_rouvert_ses_portes_et_lance_sa_prochaine_saison_artistique

    On y lit : « Le PACI a ouvert ses portes mercredi 9 avril dernier (respectant ainsi le délai de chantier annoncé), accueillant un congrès du groupe Auchan pour sa première activité en 2008. Les congressistes ont souligné les nouvelles ambiances de lumière : des peintures douces, aux couleurs pastel, offrent en Salle Menand et dans le hall une meilleure mise en valeur des volumes. Les autres parties du chantier se cachent « à l’envers du décor » :
    - un parquet en gradin de 900m² entièrement renouvelé, caché sous une moquette neuve « framboise écrasée » ;
    - une impressionnante longueur de gaines de ventilation déroulée sous le gradin, telle une œuvre d’art, pour améliorer sensiblement la qualité de la ventilation dans l’amphithéâtre Berlioz ;
    - en respect des nouvelles directives de sécurité propres aux établissements recevant du public (ERP), les équipements de secours ont été en grande partie modifiés : passerelles d’accès aux trappes de désenfumage, câblage nouveau des sirènes et autres équipements d’évacuation, modification des équipement de l’ascenseur du hall et modernisation de la cabine ;
    - en salle Menand, grâce à la pose d’un nouveau faux-plafond de 600 m2, très sensible amélioration de l’acoustique !
    Les habitués du lieu découvriront d’autres amélioration et embellissements. Tout a été fait en respectant le style remarquable de ce bâtiment construit en 1932 qui continuera, dès septembre pour la saison culturelle et dès maintenant pour ses activités d’accueil de colloques et congrès, à témoigner du savoir-construire du début du XXème siècle. »

  6. V.L. dit :

    Merci Actevi
    Ce projet est bien inquiétant et il semble bien que le Maire en fasse sa priorité ? Je trouve que vos réflexions sont justes et je préfèrerais de loin un espace vert beaucoup plus important en centre-ville avec quelques commerces. Mais Dédé veut sa tour ! Pourquoi un autre Paci quand il vient de refaire l’actuel ?

  7. B.C. dit :

    Je veux exprimer ma stupeur : détruire le PACI ? n’est-ce pas un charmant bâtiment Art-Déco classé ?
    Nous n’avons pas tellement de monuments dignes d’intérêt !

  8. F. M. dit :

    Merci beaucoup de ces informations peu réjouissantes, auxquelles nous pouvons ajouter :

    - les nuisances évidentes lors de la construction qui durera probablement sur plusieurs années,
    - et le doute que nous pouvons avoir que la ville ait un engagement quelconque du maintien de France Telecom/Orange sur le site.
    Il me semble assez évident que si les loyers seront élevés , le groupe FT n’hésitera pas a déménager ailleurs, vers des loyers moins élevés. C’est d’ailleurs ce qui s’est déjà opéré a Issy Val de Seine où le batiment Amiral à Issy val de Seine a été évacué, de manière à regrouper le personnel à Village Orange sur le site d’Arcueil , où se réunissent une grande partie des employés de la région parisienne depuis un an.
    Donc , il est fort probable que nous ayons alors une tour vide, avec des bureaux à louer , comme ça l’est depuis de nombreux mois au dessus du Inno.

  9. M. Michel Lefrère dit :

    Suite à votre message du 30 mai 2008 concernant le projet de la Mairie pour la ZAC Coeur de Ville, je vous fais part de mes commentaires qui, je l’espère, seront lus par Ensemble pour Issy.

    A – Le cahier des charges

    Défini par la Mairie, oui, mais les Isséens ont-ils été consultés ?
    L’électrice ou l’électeur a-t-il donné, en votant, un blanc-seing à Ensemble pour Issy ?

    Des commerces de proximité étalés sur quatre côtés intéressant les rues Gal Leclerc, H. Vernet, Av. de la République et Victor Hugo, seraient d’une attractivité séduisante et non concentrée. Pas d’hypermarché svp.

    Un espace vert, oui, mais pas au détriment de l’architecture.
    Pour ce projet, l’espace vert ne peut être la priorité des Isséens, où, soyons logiques, il faut réaliser un grand jardin public + une zone parking qui pourrait servir de place de marché 2 fois par semaine.

    Maintien de France Telecom/Orange sur les lieux ? Est-elle d’accord ?
    Avec une cohérence architecturale, on peut déménager ou emménager par parties ou par tranches.
    Pourquoi 62 000m2 ?

    Renouvellement du PACI
    Alors, pourquoi avoir dépensé pour 1,35 million d’€ de travaux de mise aux normes ?
    Quel avenir pour la façade du PACI ?
    Pas d’investissement de la Ville ? Nous ne connaissons pas les détails de la transaction ?

    B – Les grandes lignes du projet

    M. Chambiaretta, Architecte-Urbaniste, connaît-il la vie des Isséens et leurs réels souhaits ?

    Il faut une mixité bureaux et logements.

    Je me permets de signaler, au Président d’ACTEVI, qu’une tour de 170 m de hauteur fera au moins R+53 et non 36 étages et, que l’architecture triangulaire n’est qu’un phénomène de mode et, pourquoi, à nouveau 62 000 m2 ?

    Quid de la nappe phréatique par rapport à une tour ?

    Pourquoi une tour ? Le motif déménagement France Telecom/Orange n’est pas valable et peut être infirmé techniquement sans aucune difficulté.

    Un centre commercial, non, mais des commerces étalés sur une longueur de 650 à 700 m permettant aux chalands de faire du lèche-vitrine plaisir.

    Une entrée monumentale pour sa majesté « L’argent ».

    Pourquoi 32 000 m2 ? 20 000 m2 seraient suffisants.

    Des logements à la place du nouveau PACI car il en faut en IDF surtout à coût accessible…

    Une coulée verte pour piétons, pourquoi ?

    Il y a aussi bien à faire comme des entrées piétonnes sur les quatre côtés ci-dessus indiqués et accédant à un espace vert central canalisant mieux le cheminement.

    Evidemment, des logements sur la ZAC Coeur de Ville avec un sous-sol de parkings mais, obligatoirement, le renforcement des transports en commun pour limiter l’impact du parc automobile et réduire la pollution.

    C – Sur les premiers commentaires d’ACTEVI

    1 – Ce projet serait le résultat de travaux effectués depuis 2004, et, ne pourraient souffrir que d’aménagements de détail. Ce commentaire m’indispose car la démocratie voudrait que les Isséens soient directement intéressés à cette grande opération et non par représentativité.

    2 – Une tour, quelque soit son implantation, n’est pas en adéquation avec la Ville sauf en bordure de Seine pour servir de vigie au vaisseau GENERALI et pour l’expression d’un pouvoir omnipotent.

    3 – Je suis en accord total avec ACTEVI pour les perturbations aérologiques provoquées par une tour. J’ai, personnellement, subi et expérimenté ce phénomène près de la tour Montparnasse.

    4 – Voir ci-avant.

    5 – Il faut construire le long du trapèze formé par les quatre rues citées précédemment et avec un nombre d’étages suffisant pour accueillir France Telecom/Orange et des logements. L’architecture devant être compatible avec le Grand Séminaire tout proche. Un exemple existe d’ailleurs rue du Gal Leclerc. Une cohérence architecturale doit primer à Issy-les-Moulineaux et ne pas tomber dans le discours paradoxal de M. Jean Nouvel qui déclare « Que l’avenir de l’architecture ne sera pas architectural ». Sans commentaire.

    6 – Je pense comme ACTEVI mais je pense aussi qu’Ensemble pour Issy doit être en possession aujourd’hui d’un effet magique permettant de mettre 1,5 l dans
    1 l.

    7 – Pour ACTEVI voir mon commentaire ci-dessus pour les commerces permettant d’élargir et de diluer l’impact de ce projet.

    M. le Président, votre conclusion est « soft » pour la municipalité car la création de l’Atelier d’Urbanisme est bien postérieure à l’année 2004.

    Remarques importantes

    1 – Technique et écologique
    Avec une construction linéaire et étalée, on peut parfaitement réaliser une toiture avec un maximum de panneaux solaires (Développement durable).

    2 – Philosophique
    Ne pas oublier que le cinéma s’est emparé du phénomène « Tour(s) » pour en faire des films catastrophes et non romantiques.

    Michel Lefrère

  10. Co1nCo1n dit :

    « une tour de 170 m de hauteur fera au moins R+53 et non 36 étages »

    Tout dépend de ce qu’on entend par 170m (Est-ce lié au référentiel NGF ou pas => http://fr.wikipedia.org/wiki/Nivellement_g%C3%A9n%C3%A9ral_de_la_France ),

    Ensuite dans les immeubles de bureau il faut généralement compter 4m par étage.

    Certes « 36 x 4m » ~ 150m. Il manque 20m, qui ne sont peut être pas utilisés comme bureau, mais pour y mettre des éoliennes ou autres nouveautés que l’ont trouve dans les tours HQE.

  11. Marie-Charlotte A. dit :

    Je m’interroge sur la consommation énergétique induite par un tel bâtiment, sachant que la consommation en énergie d’une tour est 8 fois supérieure à celle d’un bâtiment ordinaire, soir 400 KWh/m2 par an, Coin-Coin, qu’en pensez vous ?

  12. Co1nCo1n dit :

    « la consommation en énergie d’une tour est 8 fois supérieure à celle d’un bâtiment ordinaire »

    Je ne sais pas d’où sortent vos chiffres (il me surprennent, si vous pouvez donner des sources SVP), mais si la construction de la tour se positionne dans une démarche HQE, je dirai que la cible est plutôt de consommer 8 fois moins.

    L’avenir étant même que les bâtiments (THQE) produisent plus d’énergie qu’ils en consomment

    http://www.energiepositive.info/
    http://www.developpementdurablelejournal.com/spip.php?article1205
    http://www.developpementdurablelejournal.com/spip.php?article684

1 2 3

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char