• Logo actevi

  • Articles récents

  • Recherche articles

  • Vos commentaires

  • Fils RSS

POUR UNE DEMOCRATIE PARTICIPATIVE

Posté par touchepasamonciel le 24 avril 2008

Les élus subissent trop souvent la concertation comme une corvée. Pourtant, si celle-ci est menée avec méthode, transparence, équité, elle peut constituer une chance de rendre les décisions plus judicieuses, plus consensuelles et plus légitimes. Le rôle des associations n’est pas de « décider à la place des élus », et, inversement, le rôle des élus n’est pas de « faire le bonheur des gens malgré eux ». Les élus peuvent s’appuyer sur l’intelligence collective et le débat contradictoire pour élaborer des décisions conformes à l’intérêt général. Leur rôle est de veiller à ce que tous les intérêts (y compris ceux des minoritaires) soient représentés dans le débat, afin d’éviter les effets de lobby. Ils ne devraient trancher par eux-mêmes que lorsque les acteurs de la concertation ne parviennent pas à un consensus. Alors les élus argumentent leur décision et expliquent sur quelle conception de l’intérêt général elle se fonde. Pour que la concertation fonctionne, il lui faut des outils : il y en a deux.

1/ Créer un Comité Permanent de Concertation (CPC) 

Instaurés à Paris Rive Gauche et aux Halles, ces Comités ont contribué à l’amélioration de ces projets. Un dispositif équivalent a été mis en place à Paris Nord Est. ACTEVI demande qu’un CPC soit crée pour toute opération d’aménagement relativement importante, notamment pour les grands projets de la ville. Il doit comprendre : un bureau permanent, dans lequel siègent des associatifs, définissant les thèmes et le calendrier ; un système d’information avec mise en ligne de tous les documents ; des comptes-rendus détaillés des réunions ; une entité garante (un élu et une autre personne) veillant au bon fonctionnement de la concertation ; un local de réunions (qui manque cruellement à Issy les Moulineaux).

2/ Les « conseils de quartier » 

ACTEVI souhaite que l’on passe à la « 2ème génération ». Il s’agit de généraliser les meilleures pratiques observées, sans empêcher les conseils de quartier d’aller encore plus loin dans leur pratique démocratique. En particulier, les conseils de quartier n’ont rien à gagner à n’être présidés que par un élu. Ils doivent être également chapeautés par un représentant d’associations et un habitant du quartier concerné. Ensemble, ils doivent définir l’ordre du jour et, après chaque conseil, établir un compte rendu faisant état des actions communes, publiques et privées, entreprises et à entreprendre.

Ce compte rendu doit ensuite être ventilé dans les différents services concernés de la municipalité, qui, après en avoir étudié chaque point, et après en avoir délibéré, devra déployer les moyens techniques, juridiques et financiers nécessaires à la réalisation de ces décisions.

Enfin, dans le mensuel de la ville « Point d’Appui », il devrait y avoir une rubrique « Conseils de Quartiers » où l’on pourrait lire l’ordre du jour des prochains conseils, les comptes rendus des derniers conseils et les décisions prises par la municipalité à l’issue de ces réunions.

Il est indispensable que les isséens soient acteurs dans leur ville et qu’ils participent aux grands projets, au travers d’une réelle concertation : exigeons-la !

Soyons vigilants ! Une enquête publique doit avoir lieu cette année sur l’aménagement de la ZAC Centre Ville. Ce sera le moment de se mobiliser et de faire savoir si oui ou non nous voulons d’une tour !

6 Réponses à “POUR UNE DEMOCRATIE PARTICIPATIVE”

  1. Honnete? dit :

    Bonjour,
    Il reste 2 détails explicatifs pour la situation actuelle:
    - un candidat ayant un programme de tour de 150 mètre de Haut doit se faire élire en présentant son programme honnetement, cela n’a pas été le cas, la tour est invisible dans le programme d’André Santini,
    - en conséquence , et également compte tenu de la complexité, il doit en passer par ces comités, qui peuvent éplucher et travailler sur le projet mais…
    - le seul juge de paix démocratique reste le référendum, les isséens n’ayant pas élu André Santini pour qu’il fasse cette tour.

  2. Vigilant dit :

    Une enquête publique sur la Zac centre Ville? Cette année??

    Moi, j’ai dans l’idée qu’on va plutôt la lancer cet été, le mois d’août étant très prisé pour ce genre de chose, comme chacun sait…

  3. M. Michel Lefrère dit :

    Avec ACTEVI, je suis pour être acteur dans ma ville. Seule, la connaissance du terrain reste la qualité première d’un décideur. En architecture, il faut savoir qu’une tour à Issy-les-Moulineaux ne sera pas en harmonie avec son environnement et sera comme une énorme verrue sur le charmant visage de toute Isséenne.

  4. Vigilant dit :

    Suite à votre message sur la démocratie participative, sont apparus, sur le site de la mairie, deux articles relatifs aux conseils de quartier (La Ferme – les Iles + Hauts d’Issy / les Epinettes – le Fort). On peut y lire :

    « Les Maire-adjoints veillent au bon fonctionnement des Conseils de quartiers………. LES AUTRES MEMBRES DES CONSEILS DE QUARTIER (HABITANTS, REPRESENTANTS DES ASSOCIATIONS, ACTEURS ECONOMIQUES ET DES INSTANCES DE CONCERTATION DE LA VILLE) SERONT RENOUVELES AU DERNIER TRIMESTRE DE L’ANNEE 2008. LA DATE DES ELECTIONS DE QUARTIER ET LES MODALITES POUR POUVOIR ETRE ELECTEUR OU CANDIDAT SERONT COMMUNIQUEES DANS LE POINT D’APPUI A PARTIR DE LA RENTREE SCOLAIRE ».

    Restons vigilants et espérons qu’ACTEVI puisse y prendre une part active !

  5. Préservation environnement dit :

    A Neuilly le maire est contre les tours, il y avait un projet de 2 tours de 170m!
    Voir lien sur JDD de ce jour.
    http://www.lejdd.fr/cmc/paris/200819/fromantin-non-aux-tours-a-neuilly_116308.html

  6. G.C. dit :

    A l’automne, devant 100 personnes invitées par la municipalité à prendre connaissance des projets concernant le cimetière, j’ai posé la question:
     » Qu’adviendra-t-il des tilleuls ? »
    Réponse du maire:
    « On ne touchera pas aux vieux tilleuls « …
    Aujourd’hui, 20 avril 2009, on les abat.
    Je me suis rendue sur les lieux pour apprendre qu’on laissera vivre seulement ceux de la ligne parallèle à la rue F.Buisson. Les autres ( parallèles à la rue B.Malon) sont déclarés malades ( parcequ’ils ont un trou au centre comme tous les tilleuls de plus de 20 ou 30 ans ce qui ne les empêche nullement de devenir centenaire ou plus) et abattus . Ils ont tous été plantés en même
    temps .Ils seront remplacés par des sorbiers qui atteindront au mieux 2 m. quand eux, les tilleuls avaient entre 8 et 10 m.

    Je pleure les tilleuls mais surtout je condamne une gestion par le mensonge et l’autorité abusive.

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char