SIGNATURE DE PETITION DU SAMEDI 9 JUIN

Posté par touchepasamonciel le 10 juin 2007

TOUTES NOS EXCUSES

La signature de pétition d’hier matin a été interrompue vers 11h00 par les forces de police.

Pourquoi ?

La préfecture, très informée des activités d’ACTEVI Touche pas à mon Ciel, n’avait pas reçu d’information de notre part concernant cette signature de pétition.

Pourtant, renseignements pris auprès de plusieurs juristes, la signature de pétition n’est pas soumise à déclaration préalable en préfecture, y compris en période électorale. Mais le commissaire de Police nous a indiqué que la signature de pétition, de façon simultanée en plusieurs points de la Ville, était assimilée à une manifestation sur la voie publique, donc à un risque de trouble de l’ordre public, et par conséquent soumise à déclaration en Préfecture !

La question est : à qui profitent ces interventions des forces de police ? La question mérite d’être posée car ces interventions ont suscité une grande indignation (le mot est faible) de la part des isséens présents autour de nous, qui, même non signataires de la pétition, ont été choqués par le principe de non respect de la liberté d’expression !

Alors, désolés pour n’avoir pu tenir notre engagement. Nous reviendrons !

Nous étudions également la possibilité de mettre en ligne une e-pétition.

Et merci aux nombreuses personnes qui nous ont apporté leur soutien !

 

 

 

 

6 Réponses à “SIGNATURE DE PETITION DU SAMEDI 9 JUIN”

  1. Nadège dit :

    D’après ce que j’ai vu, vous étiez 2, à Corentin, avec de jolis Tshirts, en train de faire signer une pétition. Est-ce cela, une manifestation à Issy les Moulineaux?
    Toute réunion de plus de 2 personnes… ça me rappelle quelque chose, et ça fait peur…

  2. le Président dit :

    le 9 juin, comme prévu nous étions présents sur tous les points de distribution annoncés dans notre lettre d’information.
    Cependant, dès 9 heures, nous avons subi un contrôle d’indentité réalisé par la police nationale (de Nanterre). Nous avons été invités à nous en aller, ce que nous avons été contraints de faire au alentours de 11h, après de nombreuses négociations avec le commissaire, auquel nous demandions le texte de loi sur lequel il s’appuyait… la réponse ne nous a pas été donnée.
    N’étant pas, ni des manifestants,ni des bandits de grand chemin, nous avons, à sa demande pressente, été contraints d’obtempérer.

    La courtoisie, le civisme et la liberté d’expression doivent rester des règles en vigueur dans Issy les Moulineaux. Notre exemple fera date.

  3. Gabriel dit :

    Il n’y a que deux mots pour qualifier cette action de la police : abus de pouvoir et atteinte aux libertés.

  4. Nadine dit :

    Cette attitude qui semble être hors la loi, est un abus de pouvoir.
    Empecher la signature d’une pétition est un acte grave, lourd de sens mais qui ne nous fera pas taire et dopera la réalisation de cette pétition.
    Cette situation burlesque nous redonne des forces et appuie le combat mené par touche pas à mon ciel.
    Merci à vous, merci d’etre notre porte parole.

  5. Antoine dit :

    Chère Actevi,
    si l’on a pas encore à ce jour fait à ce jour cet acte éminament subversif et dangereux (pour certains en tout cas) de signer votre pétition, est t’il toujours encore possible de le faire ? Bien à toi.

  6. M. Michel Lefrère dit :

    A tous les Isséens (anciens et nouveaux)
    Le samedi 9 juin 2007, Place Léon Blum, entre 10:00 h et 10:15 h, j’ai été interpellé, en compagnie d’un coéquipier, M. Fontaine, par les forces de police (3 agents de Nanterre puis 6 dont le commissaire d’Issy et 2 inspecteurs).
    En bons pères de famille, nous informions, de nouveau, les Isséens à leur libre écoute, sur les activités de l’Association ACTEVI se rapportant aux projets de la ville d’Issy-les-Moulineaux.
    Notre attitude était purement civique, apolitique et non subversive.
    Alors pourquoi ?
    Manifestation, pétition, allons bon… : « Reste uniquement le problème sur les projets naturellement combattus ». Mais, comment peut-on se retrouver devant 6 représentants de la force publique (au demeurant, parfaitement courtois) comme des malfaisants et ce, pour une action aussi respectable et connue des Isséens qui s’intéressent un peu au devenir de leur cité.
    Je suis confondu et glacé devant une action ou une réaction aussi inconvenante des édiles et n’ai pas connu personnellement et psychologiquement de situation aussi troublante et inquiétante depuis la 2ème guerre mondiale.
    Aujourd’hui, il est plus facile d’obtenir « une armada » de policiers pour ennuyer les honnêtes gens que pour les protéger et pallier à la dangerosité des engins motorisés qui utilisent les trottoirs.
    Enfin, j’ai reçu ce samedi là une bonne leçon de démocratie 2007 !
    Pour en terminer, n’oublions pas 1°) Que l’urbanisme et l’architecture ne sont pas sans conséquences sur la vie de la cité et des citoyens ; 2°) Qu’il faudra des infrastructures lourdes, sérieuses et une maintenance qui modifieront à terme les impôts locaux.
    M. Michel Lefrère, Isséen, citoyen beaucoup moins libre.

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char