• Logo actevi

  • Articles récents

  • Recherche articles

  • Vos commentaires

  • Fils RSS

CONSEIL MUNICIPAL INTERACTIFDU JEUDI 5 OCTOBRE

Posté par touchepasamonciel le 3 octobre 2006

La question de la concertation préalable du projet de téléphérique sera en délibération jeudi

Vous pouvez suivre le conseil municipal en direct (chaiines TV 424 ou 24, selon vos terminaux) et posez vos questions (pas en direct, il y a un filtre !!!)

N’hésitez pas à summerger le standard en manifestant votre désapprobation sur le projet de téléphérique !

 

 

6 Réponses à “CONSEIL MUNICIPAL INTERACTIFDU JEUDI 5 OCTOBRE”

  1. Claire dit :

    lors de la distribution de tracts, beaucoup d’isséens pensent encore que le projet de téléphérique est une farce. Non, c’est pas pour rire !!!
    Le projet avance et tout le monde s’en fout
    Et comme tout bon français, le jour où les travaux commenceront, tous les « spectateurs opposants » s’indigneront qu’une telle absurdité ait vu le jour, mais il sera trop tard !
    L’argent public gaspillé, çà vous parle ?
    Le respect de l’environnement, çà vous parle ?
    Le respect des lois, çà vous parle ?
    Isséens, vous nous dites ne pas vouloir de ce projet, alors bougez-vous ! Manifestez-vous !

  2. ALEZARD Lysiane dit :

    Bonjour, ne sachant pas comment vous contacter par téléphone, je me permets d’utiliser ce biais. Conseillère municipale communiste, j’aurai à me prononcer demain soir au conseil municipal sur le projet de téléphérique qui évidemment ne me laisse pas indifférente. J’aurais souhaité pouvoir en débattre au préalable avec vous. n’hésitez pas à me joindre par mail.
    bien cordialement,
    Lysiane Alezard

  3. Jean-François Boyé dit :

    Bonjour,
    Voici mon intervention au Conseil municipal (jeudi 5/10/06) sur le projet de téléphérique.
    Bien cordialement,
    Jean-François Boyé
    Conseiller municipal communiste d’Issy

    PROJET DE TELEPHERIQUE- UN CACHE SEXE POUR BETONNER LE FORT

    JEAN-FRANÇOIS BOYE, CONSEILLER MUNICIPAL

    C’est un projet ingénieux qui peut paraître séduisant en raison des problèmes de circulation à Issy. Mais ce projet soulève aussi de nombreuses interrogations.

    TECHNIQUES. Est-il possible d’implanter un pylône de 55 mètres dans le parc Henri Barbusse ?

    ESTHETIQUE. Difficile de penser que les câbles et la cabine qui survoleront la ville s’inséreront parfaitement dans le paysage.

    DEMOCRATIQUE. A l’évidence, les gens habitant notamment la rue André Chénier n’en veulent pas. La concertation ne peut être limitée à l’intégration de quelques remarques des riverains. Elle doit poser la question même de l’opportunité d’un tel équipement.

    INTERET GENERAL OU TRANSPORT PUBLIC PRIVATIF ? Ce projet servira-t-il tous les gens du quartier : les 13 000 habitants des Hauts d’Issy et des Epinettes ou le téléphérique sera-t-il réservé aux 2500 futurs heureux acquéreurs d’un appartement de standing dans le Fort ?

    DES BESOINS NON COUVERTS. Le téléphérique est un moyen largement insuffisant pour absorber le flot de circulation induit par la réalisation de nouveaux immeubles dans le Fort. En effet, la cabine ne pourra couvrir que 8% des besoins de déplacements du quartier. En effet, si 50% (taux d’actif en France, source Insee) des 17000 habitants du quartier (13000 habitants des quartiers Hauts d’Issy et les Epinettes, 2500 habitants des nouveaux immeubles prévus dans le Fort, 1500 salariés du Fort) utilisent cet équipement, il leur faudrait 18 heures pour descendre à la Maire d’Issy (départ toutes les 8 minutes. 60 passagers par voyage. 8 voyages par heure soit 480 personnes).

    COUT D’EXPLOITATION. Le Maire annonce que l’intercommunalité paiera les investissements nécessaires à la réalisation de cet équipement. Mais quel est le véritable montant des investissements nécessaires ? Entre les chiffres annoncés par le Maire (8 à 10 millions d’euros) et ceux du STIF, la fourchette va du simple au double.
    De même, qui paiera le déficit d’exploitation de la ligne ? Certainement pas le STIF qui annonce être pour ce projet à condition qu’il ne lui coûte rien. Or, là aussi les informations sont contradictoires. Les estimations vont du simple au double (0,4 millions pour le Maire).

    L’ACCORD DU STIF. Le Maire se targue de l’accord du STIF mais oublie de préciser que celui-ci est conditionné à la démonstration que le projet est bien la meilleure solution au vu du bilan de la concertation et que le bilan économique de l’opération est de bon niveau. De même, il exige des conditions acceptables d’exploitation du projet tant en terme de modalités de désignation de l’exploitant que de prise en charge du fonctionnement de cette exploitation. On est très loin d’un accord en forme de blanc seing.

    CACHE SEXE. Au fond, ce projet est un « CACHE SEXE » permettant de commercialiser les appartements de luxe à réaliser et masquer ainsi le bétonnage accentué de la ville et la densification d’Issy-les-Moulineaux. La Municipalité pratique une véritable fuite en avant responsable des embouteillages et de la pollution. Quant aux quelques HLM annoncés, quid du montant des loyers ? Excessifs comme dans le reste de la ville ?

  4. Laurent dit :

    Non au téléphérique

    Et pourquoi pas des escaliers Mécaniques, dans le parc Henri Barbusse ???

    coûts moindres et ne s’adresse pas qu’aux futurs habitants de la cité numérique

    merci

  5. Anne dit :

    1.500 emplois + 4.000 résidents au Fort, soit au bas mot 2000 voitures.

    M. Santini annonce au Conseil Municipal du 5 octobre 2006 qu’avec son JOUJOU il compte transporter 460 passager/heure et faire ainsi disparaître 2,7 km de bouchon.
    Donc 460 passagers génèrent 2,7 km de bouchons
    Donc 5500 occupants en génèrent (5500 : 460 = 12) : 12 fois plus
    Soit 2,7 x 12 = 32,4 km

    Donc en bref, la création du Fort avec ses 5500 occupant va générer 32,4 km de bouchons en plus sur Issy les Moulineaux, et notre cher Maire, grâce à son téléphérique magique, compte en supprimer 2,7 km !???

    Quel est le profit pour les isséens : 2,7 km de bouchon en moins « ce n’est pas rien, ça !», pour reprendre les termes de notre maire, mais 32,4 km de bouchon en plus, ‘c’est pas rien non plus !!!!!!!!!!!!

  6. Gabriel dit :

    Qui peut croire un seul instant que les passagers du téléphériques seraient autant de voitures en moins ?

    Ceux qui prennent leur voiture continuerons à la prendre ; ceux qui prennent déja le métro continuerons à descendre à pied après avoir essayé d’accéder aux cabines et trouvé l’attente lassante. Les habitants des Epinettes continuerons à transiter à pieds vers le RER.

    Nous gagnerions là un gadget coûteux dont l’unique utilité serait de faire mousser nos édiles le temps d’une inauguration. Et peut-être aussi un argument de vente de plus pour les trop nombreux futurs habitants du fort.

    De toute façon, le transit des voitures vers Paris a été délibérément bloqué par le maire lors de son choix « démocratique » sur le plan de circulation (rappelons qu’il a choisi l’option rejetée par la majorité des votants).

Laisser un commentaire

 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char