Enquête ACTEVI sur « La Nature en Ville »

Posté par touchepasamonciel le 18 novembre 2020

La journée d’étude et de réflexion sur « la Nature en ville » organisée conjointement par « Environnement 92 », association départementale de défense de l’environnement, et le groupe « eau » de « France Nature Environnement (FNE)-Ile de France », structure régionale de défense de l’environnement initialement prévue au printemps et repoussée à cause de la pandémie aura finalement lieu en visioconférence Zoom le 26 novembre prochain.

ACTEVI s’est associée à cette journée en proposant en mars dernier à ses adhérents et sympathisants un questionnaire auquel plus de 150 personnes ont répondu.

Cette enquête a mis en évidence une hiérarchie des mesures à prendre :
– pour lutter contre le réchauffement climatique en ville,
– pour améliorer la qualité de l’air,
– pour préserver la biodiversité.

Les répondants ont également formulé de nombreuses suggestions concrètes.

Nous vous proposons de découvrir les résultats détaillés de cette enquête en cliquant sur l’image ci-dessous :

la nature en ville

Si vous êtes intéressés pour assister à la visioconférence Zoom du 26.11.2020 dont voici le programme, écrivez-nous à contact@actevi.fr

Publié dans informations generales | 1 Commentaire »

CONVERSATIONS CITOYENNES D’ISSY

Posté par touchepasamonciel le 13 novembre 2020

Vous avez sans doute reçu un « Message » luxueux d’André SANTINI (sous enveloppe, papier de qualité, enveloppe affranchie pour le retour) vous proposant de répondre à un questionnaire intitulé « Conversations Citoyennes d’Issy ». L’objectif de ce questionnaire, présenté comme la première étape d’une démarche participative, est « de mettre en évidence les attentes et suggestions des Isséens pour la concrétisation des projets annoncés » par la municipalité.

Nous ne pouvons que nous réjouir de cette initiative qui, si ces projets se réalisent vraiment, permettra de pallier dans certains domaines tout ce que la municipalité n’a pas réalisé au cours des dernières décennies, comme nous l’avons souligné dans notre dernière lettre de rentrée et comme nous en avons débattu lors de la table ronde précédant les élections municipales : plan vélo, rues piétonnes, protection des espaces verts… Il n’est jamais trop tard pour bien faire !

Nous tenons aussi à rappeler qu’ACTEVI avait lancé plusieurs initiatives dans les domaines ci-dessus, initiatives qui ont été soumises à la municipalité, laquelle n’a jamais daigné répondre, soit :

– Réalisation en 2012 d’une enquête sur « L’Aménagement du Centre-Ville » à laquelle 756 isséens ont répondu. Cette enquête qui n’a rien coûté aux Isséens (nous n’avons pas fait appel à un institut de sondage) apportait des réponses à certaines des questions posées dans ce nouveau questionnaire.

– En 2017, proposition d’Aménagement d’une promenade piétonne reliant la place de la Mairie, le nouveau quartier « « Cœur de Ville » et la place Corentin Celton.

– En 2018, proposition de création d’une piste cyclable à deux sens et en site propre traversant Issy et reliant Paris à Meudon / Sèvres. Cette piste aurait vocation à être l’axe structurant d’un futur plan vélo à partir duquel se déploierait un réseau de pistes secondaires.

De plus, nous pouvons regretter que l’exercice proposé se limite à donner un avis sur les projets de la municipalité ou à les hiérarchiser et qu’il ne soit pas envisagé que les Isséens puissent faire d’autres propositions.
Il est bien sûr de l’entière compétence de l’équipe municipale d’élaborer des projets mais des citoyens, même non élus, peuvent avoir aussi des idées intéressantes. Dans ces conditions, une « démarche participative » réduite aux conditions et priorisations de mise en œuvre de projets déjà ficelés perd beaucoup de son intérêt.

Enfin, la mise en page et le contenu du questionnaire interrogent : une page entière sur quatre consacrée aux renseignements signalétiques du répondant, c’est beaucoup et cela limite les questions à seulement neuf, ce qui est peu. De plus, certaines de ces questions, d’ordre général, impliquent des réponses évidentes et sont de ce fait inutiles : accès au logement pour tous, utilisation d’énergies renouvelables, renforcement de la biodiversité, serpent de mer du prolongement de la ligne 12… Alors que d’autres auraient été plus pertinentes, comme par exemple la poursuite ou l’arrêt de la densification urbaine, ou la politique arboricole de la ville.

Comme vous pouvez le constater nous ne pouvons qu’être très réservés sur cette initiative de la Mairie, en craignant qu’il s’agisse d’une nouvelle opération de communication pour lancer cette nième mandature. Après réflexion, nous pensons néanmoins qu’il faut jouer le jeu et répondre à ce questionnaire en espérant, il faut rester optimiste, que les réponses d’un grand nombre d’isséens pourront avoir un impact sur les décisions qui seront prises.

Publié dans informations generales | 1 Commentaire »

Lettre de rentrée 2020

Posté par touchepasamonciel le 14 octobre 2020

Vous trouverez, ci-dessous, notre traditionnelle « lettre de rentrée » destinée à vous informer des évènements les plus notables qui concernent ou vont concerner notre ville dans les domaines de l’urbanisme et de l’environnement.

Parmi les faits marquants des derniers mois et qui concernent plus spécifiquement notre association, on notera :La Blanquetterie

- Dans la cadre de la défense du Patrimoine, l’annulation par le Tribunal Administratif de Cergy Pontoise du permis de démolir et de construire des immeubles situés au 135 Avenue de Verdun (Serres de la Ville et Blanquetterie). La ville voulait y construire le Centre Musulman d’Issy alors que ce site est protégé par le PLU, signé en 1977 par cette même ville. Cette annulation avait été demandée par plusieurs riverains.

- Toujours dans le domaine judiciaire, le rejet par le Tribunal Judiciaire de Nanterre des prétentions indemnitaires de la SPL Seine Ouest Aménagement et la société SEFRI CIME à l’encontre d’ACTEVI. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette décision même si la SPL a fait appel : affaire à suivre.

- L’élection d’une nouvelle équipe municipale qui, en fait, est peu différente de la précédente ce qui ne peut que nous inquiéter par rapport au niveau de priorité qui sera accordé aux problèmes d’environnement et de qualité de vie.

- Enfin, aspect le plus sensible, le décès en juin dernier, de notre ami Jean-Marc BRISON, président d’honneur d’ACTEVI et qui fut un élément essentiel de la création et du développement de notre association.

 

Du fait de l’épidémie, l’activité d’ACTEVI a été en partie contrariée au cours des derniers mois. Ainsi, nous n’avons pas pu organiser l’Assemblée Générale annuelle et à ce jour nous ne savons pas à quelle date il sera possible de le faire. Parmi les actions qu’il a toutefois été possible de mener, il faut citer :

- L’organisation, juste avant le premier tour des élections municipales, d’un débat portant sur les domaines de compétence d’ACTEVI, soit : l’urbanisme, les transports et l’environnement. Trois des quatre listes de candidats qui se présentaient ont répondu à notre invitation. Comme d’habitude le maire sortant n’a pas daigné envoyer de représentants ce qui est dommage pour la démocratie. Quoi qu’il en soit, cette réunion a été un succès tant par sa fréquentation, une bonne centaine de personnes, que par la qualité des interventions et des questions du public.

- Le lancement d’une enquête sur la « Nature en Ville ». Cette enquête s’inscrivait dans le cadre de la journée d’étude et de réflexion sur ce thème que prévoient d’organiser Environnement 92 et le groupe « Eau » de France Nature Environnement (FNE) – Ile de France. Cette journée qui devait se tenir le 27 avril 2020 a malheureusement été reportée suite au confinement. L’objectif de l’enquête, lancée auprès des adhérents et sympathisants d’ACTEVI était d’apporter des éléments de réflexion pour enrichir les travaux. Nous remercions les 116 personnes qui ont fait l’effort de répondre et nous ne manquerons pas de vous tenir informés sur la suite qui sera donnée à ce projet.

- Parallèlement à ces actions ponctuelles, l’association a continué à assurer le suivi des chantiers qui jalonnent la ville, à répondre aux nombreuses questions qui lui sont posées par ses membres et par d’autres isséens, à assister aux séances du conseil municipal, à surveiller les permis de construire…

Actuellement la ville est un immense chantier avec ce que cela entraîne comme nuisances pour les habitants : pollution, bruits, embouteillages …. Il faut notamment citer :travaux Barbusse

- La construction, dans le Parc Henri Barbusse, d’un local technique de 910 m² destiné au métro du Grand Paris Express que le Maire a autorisée alors que tout le monde s’accorde aujourd’hui pour que les parcs urbains soient sanctuarisés. Nous ne pouvons que vous inviter à aller voir l’étendue du désastre.

– La réalisation de la future gare du GPE place Léon Blum qui s’accompagne d’une vaste opération de refonte du quartier.

- Les travaux d’aménagement du quartier « Cœur de Ville», désormais bien entamés.

- Les travaux au pont d’Issy avec la construction du nouveau siège d’Orange « Bridge » et de l’autre côté de la rue Rouget de l’Isle, celle de la tour « Keiko ».

- Différentes autres opérations immobilières prévues ou en cours, comme la rénovation du quartier Sainte-Lucie, le domaine de la Reine Margot, les projets hôteliers au parc des Expositions de Paris…

- A cela il faut ajouter une multitude d’opérations immobilières privées avec la destruction systématique de maisons ou pavillons, souvent en bon état, pour les remplacer par des immeubles : c’est ce qu’on appelle la « densification ».

 

Comme on peut le voir, la bétonisation de la ville se poursuit allègrement et cela n’est pas prêt de s’arrêter. Ainsi nous ne manquerons pas d’être vigilants et de vous tenir informés sur l’évolution de ces grands chantiers évoqués ci-dessus.

Par contre en ce qui concerne les aménagements susceptibles d’améliorer la qualité de vie des isséens, c’est le calme plat :

- Toujours pas de véritable « plan vélo » en dehors de quelques gommettes « vélo » plaquées sur la chaussée. Par rapport à Paris la différence est saisissante.
– On attend également le nouveau plan de circulation promis depuis plusieurs années.

Pistes cyclables Paris et Issy

- Rien n’a été fait pour le déplacement des piétons : réfection voire élargissement des trottoirs, réalisation de voies ou promenades piétonnes…

Ainsi, notre priorité sera aussi de nous mobiliser pour tenter de rééquilibrer les opérations qui sont actuellement menées et faire en sorte qu’à côté des grands chantiers il y ait également des opérations liées à l’environnement et à la qualité de vie.

- Obtenir un réseau de vraies pistes cyclables. On rappellera à ce propos la proposition d’ACTEVI pour une piste cyclable en site propre et en double sens qui relierait Paris à Sèvres et Boulogne. Cette piste pourrait constituer l’épine dorsale de ce futur réseau.

– Convaincre les décideurs de l’intérêt de la promenade piétonne proposée par ACTEVI pour relier la place de la Mairie, le quartier Cœur de Ville et la place Corentin Celton.

Place Corentin Celton
– Défendre les espaces verts et en particulier les arbres à haute tige.

- Concernant le parc Henri Barbusse nous renouvelons notre demande pour l’aménagement d’un accès pour les personnes âgées, les personnes handicapées, les mères de famille. ACTEVI souhaitait la réalisation d’un ascenseur ou d’un escalator. Mais le conseil de quartier informé de ces difficultés d’accès au parc, a opté pour la réalisation d’une pente.

- Prévoir avec l’aide de paysagistes, des travaux d’embellissement en réaménageant le jardin public derrière la Mairie et surtout la place Corentin Celton qui est particulièrement sinistre .

Des opérations de lobbying auprès des élus de la majorité et de l’opposition, des pétitions adressées à l’équipe municipale pourraient être des pistes pour faire avancer ces propositions.

 

 

Comme vous le savez notre association, apolitique, ne reçoit aucune subvention, gage de son indépendance. C’est pourquoi pour faire avancer nos propositions mais aussi pour assurer le fonctionnement de notre association, nous avons besoin de votre soutien moral et financier. Ce dernier aspect est d’autant plus crucial que, comme nous n’avons pas pu organiser notre Assemblée Générale au mois d’avril un grand nombre d’entre vous qui versaient leur cotisation à cette occasion n’ont pas pu le faire. Nous vous remercions donc, par avance, de renouveler votre adhésion  tout en invitant vos voisins et amis qui partagent notre exigence de qualité de vie, à venir nous rejoindre en complétant et en nous renvoyant dès que possible le bulletin d’adhésion.

 

Très cordialement

L’équipe d’ACTEVI

Publié dans informations generales | Pas de Commentaire »

Jean-Marc Brison, Président d’Honneur d’ACTEVI vient de nous quitter

Posté par touchepasamonciel le 9 juin 2020

ACTEVI a l’immense tristesse d’annoncer le décès de Jean-Marc Brison, son Président d’Honneur qui vient de nous quitter à l’âge de 68 ans.

Greffé du rein à plusieurs reprises depuis l’âge de 20 ans, il a combattu sans relâche pour supporter les lourds traitements et leurs terribles effets secondaires jusqu’à la période récente où la volonté et le courage ne suffisaient plus.

 

Photo de Jean-Marc Brison

Surmontant ses graves problèmes de santé, il a tenu sa vie durant à mettre son immense énergie au service des causes qui lui tenaient à cœur :

– Sa famille où son couple très uni avec Maryvonne avait créé pour leurs enfants un cocon épanouissant ;

- La défense de l’hôpital public dont l’actualité récente montre la justesse de son engagement ;

- Et, sa mobilisation pour défendre la qualité de vie dans sa chère ville d’Issy-les-Moulineaux.

C’est Jean-Marc Brison qui avec sa femme Maryvonne a donné l’impulsion initiale à la création d’ACTEVI en 2006. Il en est devenu le Président Fondateur puis en 2012 le Président d’Honneur d’une association reconnue et au bilan remarquable.
Il a beaucoup apporté à ACTEVI. Il s’intéressait particulièrement aux transports. C’est aussi lui qui a estimé nécessaire de rejoindre l’association départementale Environnement 92 pour donner plus de poids à notre association locale.

Ses amis retiendront son art de la communication qui le faisait s’intéresser à chacun, sa curiosité, sa mémoire phénoménale, son sens des réalités, sa bonne humeur…

C’est une figure qui disparaît mais son rayonnement perdurera !

Avec sa Présidente Clotilde Norguet, toute l’équipe ACTEVI lui rend hommage et adresse son amical soutien à Maryvonne qui en plus de sa lourde charge familiale assume au sein du Bureau d’ACTEVI en qualité de Secrétaire un travail considérable pour faire fonctionner notre association. 

________________________

La cérémonie d’obsèques aura lieu en l’église Saint Etienne d’Issy, mardi 16 juin 2020, à 10h 30.
Un registre sera mis à disposition de ceux qui souhaiteront déposer (avec leur stylo personnel en raison de la crise sanitaire) un message d’hommage 

 

Publié dans informations generales | 20 Commentaires »

Compte rendu de la table ronde du 03 mars 2020

Posté par touchepasamonciel le 11 mars 2020

Comme elle l’a fait lors des dernières élections municipales, ACTEVI a invité les candidats des  quatre listes en présence à participer à une table ronde pour s’exprimer sur leurs programmes et leurs priorités en matière d’urbanisme, de transports et d’environnement qui sont les domaines statutaires d’action de l’association.

Trois listes ont répondu favorablement à cette invitation :

- « Le collectif écolo et social » conduit par Laurent Pieuchot, accompagné de sa colistière, Floraine Cordier,

- « Issy s’engage », conduit par Damien Baldin, accompagné d’Auriane Lamy,

- « Vivre Issy pleinement », liste conduite par Martine Veyssière, qui s’est fait accompagner de Marc Montanari.

La quatrième liste, conduite par André Santini, bien que dûment invitée, n’a pas répondu. Nous aurions pourtant été très intéressés de connaître son  programme pour l’avenir de notre ville.

 Sous la direction attentive et efficace de Gérard Vautier, et le contrôle des temps de parole par Jacques Ninet, il était proposé aux candidats de s’exprimer en un temps limité -8 mn- sur chacun des sujets. Après attribution d’un numéro à chaque liste, le premier intervenant était tiré au sort, et une rotation était effectuée à chaque changement de domaine.

Devant une salle comble, une bonne centaine de personnes, les intervenants se sont exprimés clairement et simplement.

 

Table-Ronde Municipales 2020
Album : Table-Ronde Municipales 2020

26 images
Voir l'album

 

 Premier thème l’urbanisme  

Martine Veyssière  tête de liste « Vivre Issy pleinement » : 

Elle se prononce pour l’arrêt de la densification et des projets immobiliers démesurés. Elle souhaite privilégier les espaces verts et voudrait effectuer des bilans écologiques pour le recyclage et le transport des gravats.

Elle constate qu’il y a à Issy plus de bureaux que de logements, que la conjoncture très favorable financièrement pour la ville jusqu’à maintenant, le sera beaucoup moins à l’avenir.

Il y a un déséquilibre de la ville qui a un urbanisme social à deux vitesses avec 35 % de logements sociaux dans le quartier Léon Blum et 21 % seulement dans les autres quartiers. Son idée, si elle est élue, est de nommer un architecte référent qui restaurerait l’harmonie.

En conclusion : pause de la densification,  maintien des espaces verts et des quartiers pavillonnaires. Elle entend privilégier les réhabilitations plutôt que les destructions-reconstructions.

 

 Damien Baldin tête de liste « Issy s’engage »

Il constate que le foncier est surconsommé à Issy et que l’urbanisme échappe à tout contrôle. Il faut un urbanisme citoyen. Il veut engager l’innovation dans la construction au service de la transition écologique.

Il souhaite un audit du foncier et tout spécialement de la propriété de la municipalité et l’examen des possibilités de préemption.

Le second souci est celui de l’énergie : il faut faire mieux avec moins d’énergie.

Auriane Lamy : interroge sur la place des jeunes à Issy. Les citoyens doivent être associés à l’urbanisme. Elle propose la création d’un atelier d’urbanisme et d’architecture qui serait une instance de concertation.

Elle propose la consultation des isséens spécialement dans le quartier Léon Blum.

Elle se prononce pour la création d’un service de l’énergie.

 

Laurent Pieuchot tête de liste du « Collectif  Ecolo et Social »

Il n’a pas de réponse toutes faites aux questions qui se posent. Son ambition est de rendre la ville vivable pour tous par étapes. Il constate que la ville est livrée aux constructeurs, sans plan d’ensemble ni vision à long terme. Ceux-ci privilégient une architecture spectacle au lieu d’une ville vivable.

Il convient donc de réfléchir à la façon de refaire la ville. Mais la requalification sera une tâche de longue haleine.

Ainsi comment désartificialiser le quartier Sainte Lucie. Il faut travailler sur des projets modestes en sachant que 5 700 personnes sont dans des logements insalubres à Issy.

Il faut s’appuyer sur les recommandations du SDRIF qui souhaite l’équilibre entre l’Est et l’Ouest de la région Ile de France, mais en gardant la mesure.

En outre il convient de protéger la propriété communale pour qu’une opération comme celle de l’école du barreau ne puisse se reproduire (le terrain a été attribué gratuitement à l’école contre l’engagement de rester 10 ans)

 

Deuxième thème : les transports

 Damien Baldin  (Issy s’engage) a trois projets phares

Il propose une promenade verte de la mairie à l’île Saint Germain pour retrouver le lien entre quartier et retrouver la Seine, avec des pistes pour vélos et des trottoirs piétons. Le souci est un aménagement qui favorise la convivialité mais aussi la transition écologique.

Il souhaite travailler sur un plan vélo avec les associations, sur les grands axes , sur le long temps et y associer des actions d’éducation. Il envisage une aide à l’abonnement « Velib ».

Enfin en ce qui concerne le TUVIM, il conviendrait de revoir les circuits et d’augmenter la fréquence.

 Floraine Cordier ( liste Collectif Ecolo et Social)

Issy supporte un important trafic de transit. Il faut se bagarrer pour s’y opposer.

La prolongation de la ligne 12 du métro est demandée par toutes les listes. Mais on ne l’obtient pas.

Il faut prévoir des trottoirs plus larges.

En alternative à la voiture, il faut développer des mobilités douces. Les voitures représentent 30 % des émissions de gaz à effet de serre. Il faut éviter le bruit, éviter la ville dortoir.

Le collectif souhaite agir avec les habitants, en concertation.

Il aimerait installer des voies cyclables intercommunales. Les cyclistes s’arrêteraient devant les petits commerces et non dans les grandes surfaces.

 

Martine Veyssière (Vivre Issy Pleinement)

La prolongation de la ligne 12 n’est pas prévue avant 2030 au mieux.

Elle se prononce pour des bandes cyclables et non des pistes. Il faut résoudre le problème du stationnement de surface qui est très important. Ainsi, il n’est pas prévu de parking dans la ZAC Léon Blum, pas non plus de parking public au « Cœur de Ville ». Il faut résoudre le problème avec la population et des conseils de quartiers à la composition renouvelée.

Il faut revoir la fréquence des TUVIM. Le fort se plaint d’être mal desservi.

Le projet de piste cyclable de Paris à Meudon s’inscrit dans un plan de continuité cyclable intercommunal avec 350 M d’€ à la clé. Paris a en projet de faire une piste cyclable double sens.

 

Troisième thème : l’environnement

 Floraine Cordier (Collectif écolo et social)

Le collectif entend se recentrer sur le réchauffement climatique avec l’élaboration d’un plan climat et des objectifs précis sur les bâtiments existants. On constate que la baisse de température n’est pas assurée. Il faut agir en plantant des arbres.

Il faut également agir dans le domaine des déchets, en concertation avec les isséens et des citoyens référents.

Il faut instaurer une démocratie à l’écoute des habitants.

 Martine Veyssière ( Vivre Issy pleinement)

Il y aurait suivant le guide de la ville, 8 m2 d’espaces verts par habitant. Mais sans l’ile Saint Germain, on tombe déjà à 5 . Il est nécessaire de limiter la densification urbaine. (voir la rue du 4 septembre, le projet Mixcité avec le projet d’un hôtel de 35 m de haut à l’angle de la rue)

Les problèmes sont nombreux : regret de la disparition des mesures AIRPARIF, reverdir la ville, augmenter le nombre de voies piétonnes , conserver les arbres. En revanche, il faut reconnaître que les nuisances sonores de l’héliport ont diminué.(une charte a limité le nombre des vols dont le nombre a diminué de moitié en dix ans)

Les cours d’école en hauteur sont une aberration : en été, on crève de chaud, en hiver, il gèle et les enfants ne peuvent sortir.

Pour ce qui concerne le patrimoine : il faut conserver les serres municipales. Il est heureux qu’une partie de la halle style Eiffel ait été sauvée, de même que le PACI.

On attend de voir ce que donnera la galerie des commerces au Cœur de Ville.

 Auriane Lamy pour la liste « Issy s’engage »

Issy s’engage est attentif aux effets du réchauffement climatique ; elle veut mettre en place un plan de végétalisation de l’espace public et créer un permis de végétaliser pour les habitants aux abords de leur domicile. Elle prévoit de végétaliser les toits, les cours d’école et de favoriser des espaces ombragés. Elle recherchera des moyens d’humidification (fontaines) et encouragera la rénovation énergétique.

Elle favorisera l’approvisionnement des cantines scolaires en circuit court.
Enfin elle prévoit d’organiser une fête par trimestre pour accroitre la convivialité.

 

Damien Baldin tête de liste Issy s’engage,

Il veut défendre le patrimoine. Il constate le peu de vestiges restant de l’histoire de la ville et s’inquiète du sort réservé à l’usine située à l’angle de la rue d’Estienne d’Orves et rue des Acacias.

 

En conclusion

 Laurent Pieuchot se veut pragmatique. Il veut favoriser la concertation.

Martine Veyssière regrette le trop grand nombre de délégations de services publics à Issy. Elle rappelle que la commune est l’échelon préféré des français.

Damien Baldin s’engage à venir discuter tous les ans avec les isséens.

 

Les questions du public ont portées

 1)     Sur le plan de circulation :

Martine Veyssière rappelle que la commune ne peut toucher aux voies départementales. Il faut instaurer des segments de circulation apaisée en concertation avec les quartiers.

Damien Baldin rappelle l’importance de l’enjeu métropolitain.

Laurent Pieuchot insiste sur la concertation.

 

2)     M. X constate que si des classements louangeurs de la ville ont été diffusés localement, Issy ne vient qu’en 92ème position de publications plus neutres.

Damien Baldin rappelle l’importance de la sécurité au plan local.

Laurent Pieuchot insiste sur la transparence des politiques publiques. Pour la sécurité publique, la mairie s’appuie sur la police nationale, ce qui est une bonne chose. Il serait nécessaire de faire une évaluation des mesures de salubrité publique et des délégations de services publiques.

Martine Veyssière pense qu’il faut améliorer les transports . Elle souhaite un audit sur la sécurité et la délinquance.

 

3) Les commerces sont très chers. La municipalité peut-elle intervenir ?

Laurent Pieuchot : La commune a une compétence universelle. Elle peut demander aux organismes. Mais les commerces prennent de plein fouet la cherté du foncier. Il y a à Issy 4 associations de commerçants. Tous demandent de la concurrence qui attirerait les chalands.

Martine Veyssière constate les difficultés de la galerie Auchan que la municipalité pourrait peut-être aider.

Damien Baldin : Il y a 7 000 enfants à nourrir.

 

4) Des services publics sont fermés –fermeture de la poste des Epinettes. Comment obtenir leur réouverture ?

Martine Veyssière : Elle approuve. La fermeture des services publics incite à une petite délinquance.

Damien Baldin propose un contrat de service social et environnemental avec tous les grands groupes.

Laurent Pieuchot vit aux Epinettes. Il constate que ce quartier rassemble 5 000 habitants. Il est anormal que les services publics ne soient pas assurés. La municipalité doit discuter.

 

5) Patrimoine : comment sauver les serres de la ville ?

Damien Baldin : c’est un espace vert à protéger

Laurent Pieuchot : il constate que le patrimoine historique de la ville n’est pas protégé.

Martine Veyssière approuve.

 

CONCLUSION

Devant un auditoire très attentif, cet échange a apporté manifestement des réponses aux questions que certains se posent.

Publié dans informations generales | Pas de Commentaire »

12345...66
 

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char