ACTEVI … Touche pas à mon ciel


Compte rendu de la réunion du 2 mars 2015 sur le plan local d’urbanisme (P.L.U.)

1/ L’assistance était assez nombreuse ; plusieurs membres d’ACTEVI et de Douceville étaient présents. Le maire était absent. La réunion était présidée par M. Knusmann, maire adjoint à l’urbanisme, entouré de M. Richard, directeur général des services de la Ville, de M. Larnicol, directeur du service de l’urbanisme et de deux représentants du bureau d’études Citadia.

2/ En introduction,  M. Knusmann a reconnu que tout était déjà ficelé, et serait validé sans modification par le conseil municipal d’avril ; les personnes pourront s’exprimer ultérieurement, en septembre pendant l’enquête publique.
En d’autres termes, rien ne sert de faire des remarques, tout est déjà finalisé !
M. Knusmann justifie entre autres la nécessité de cette révision du PLU à marche forcée  par le projet de Métropole du Grand Paris et l’incertitude sur les textes qui seront votés, admettant incidemment qu’Issy faisant partie de GPSO, le PLU pourrait être refait à ce niveau.

3/ La présentatrice du bureau d’études Citadia a passé un bon quart d’heure à répéter ce qui avait été dit à la réunion de novembre.

4/ Dans les slides présentés, le zonage n’était pas légendé de la même façon qu’au centre administratif (exposition pourtant actuelle !) :

-              La zone UG « secteur des bords de Seine » devient « quartiers renouvelés »
-              La zone UL « espaces verts publics » devient « espaces verts et équipements publics »
-              Par contre Weiden était encore grisé en plan masse.

Le vocabulaire employé était très difficile d’accès pour le grand public, et donc inquiétant   : ex. « Espaces verts structurants », « immeubles peu qualitatifs » entre la Mairie et Léon Blum, « requalifier Guynemer », etc…

Le fait d’avoir rajouté « équipement publics » à espaces verts explique les 12 m sous faitage autorisés. En d’autres termes on pourra construire des équipements publics de 12 m dans les espaces verts… Inquiétant ! Ce doit être ça les « Espaces verts structurants » ! Cette hauteur de 12 m se retrouve dans la zone UD dite de tissu intermédiaire.
On voit là une interprétation très spéciale  du concept d’espaces verts et quand on sait que les éco quartiers des Bords de Seine et du Fort ont plus de béton que de verdure…

Les alentours du Fort sont classés en zone pavillonnaire, mais …  avec le Grand Paris, il y aura l’autorisation de monter à 3 étages… Ce n’est pas clair – ou trop clair ?

Que croire ? Les panneaux exposés au centre administratif ou les slides présentés lors de la réunion qui ne seront accessibles qu’au moment de l’enquête publique, en septembre ?

5/  Concernant le maintien de Weiden en espace vert : le grisage de la zone résulterait d’une « erreur d’impression » (« problème de passages successifs de couleur , mais rassurez-vous …  le parc est conservé ; idem pour le bâtiment de la CPAM qui serait classé ».

Il a été indiqué également pour Weiden, que le classement comme UPM (« unité plan masse ») signifie que « certaines parties sont en cours de finalisation » (??).
La partie Square est notée en zone UL ; va-t-il être conservé en totalité ? Bien que les intervenants de la ville aient assuré qu’il n’y aurait aucune modification, cela reste à surveiller dans les prochains plans.

6/ Les tours du pont d’Issy sont toujours là, « on ne va pas revenir là-dessus ».  La zone de hauteur non réglementée a été prolongée jusqu’à Isséane, en vue de l’éventuelle construction d’une troisième tour.
(NDRL : cependant l’annulation du permis de construire de la tour IMEFA52, à la place du Crédit Agricole, est affichée à la mairie…)
La halle Eiffel serait déplacée (mais ils ne savent plus où ) …
Et les hélicoptères passeront sur la Seine, juré craché !

7/ Secteur Guynemer : Colas qui devait être construit entre les rues Guynemer et Jeanne d’Arc, serait maintenant construit entre Guynemer et Pierre Avia… juste à l’emplacement de l’espace public annoncé à la réunion publique Guynemer, lequel est maintenu mais on n’en connait pas la couleur : espace gris ou espace vert ?
Il n’y pas eu de réponse claire à une demande précise sur la prescription des préemptions sur la zone Guynemer.

8/ Léon Blum : les intervenants ont oublié de préciser les hauteurs…. Le métro y arrivera c’est sûr ! Les expropriations commencent… et les gens n’ont rien à dire puisque ce sera mieux après qu’avant selon les propos de M. Richard.

9/ Aménagement du terrain actuellement occupé par Orange Lab’s (ex CNET) : on y travaille activement… Il y aura 30 000 m2 de bureaux, 30 000 m2 de logements, 20 000 m2 (**) de commerces et équipements, et un grand espace vert est prévu au bout de la rue Hoche et sera traversant jusqu’à Victor Hugo.

Commentaires :
Pour faciliter la consultation de ce projet au centre administratif, il aurait été souhaitable de disposer de plans que l’on puisse étaler plutôt que des panneaux verticaux difficiles à étudier. Par ailleurs, le cahier d’observations n’est pas en libre accès. Il doit être demandé à l’accueil. Vous pouvez au reste faire des observations par internet.

Restent de nombreuses questions et notamment :

-              Concernant les  quartiers dits de transition (zones UBa et UBb). Ils se trouvent surtout dans le centre-ville ou proche du centre-ville et il y a encore beaucoup de pavillons dans cette zone. Qu’en est-il de leur maintien ?

-              Le renforcement annoncé de l’axe historique Paris Meudon qui traverse la ville et l’attraction de la gare du Grand Paris Express risquent d’augmenter la circulation de transit qui est déjà très importante (jusqu’à 60 %). On peut facilement imaginer l’effet de coupure et les encombrements qui vont en résulter.

En conclusion, on ne peut que relever l’aspect décevant de cette réunion, car le projet était ficelé et toutes les réponses n’ont pas été apportées.

(**) 20 000 m2 approximativement, nous n’avons pas pu noter le chiffre précis


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2015 d’ACTEVI

Nous avons le plaisir de vous informer ou  de vous rappeler que l’Assemblée Générale de l’association ACTEVI se tiendra :

le mardi 17 mars 2015 à 19h00

dans le salon Farman de l’Hôtel Ibis  213, rue Jean-Jacques Rousseau – Issy-les-Moulineaux

A l’ordre du jour :

- le bilan de l’action de l’association pour l’année passée ;

- la fixation des orientations pour l’année à venir où vont se décider de très nombreux projets impactant fortement  l’avenir d’Issy avec la refonte complète du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Ville qui impactera de nombreux  secteurs sensibles  :
Le Centre-Ville, les secteurs autour des 2 gares de Grand Paris Express (Léon Blum et le secteur pavillonnaire proche de la gare de Clamart), le secteur Guynemer, le pont d’Issy…,

- Une réflexion sur la place d’Issy les Moulineaux et sur son identité au regard du projet de Paris Métropole,

- Une intervention /débat  sur « Le compostage collectif » qui clôturera la réunion.

Important :
L’ Assemblée Générale d’ACTEVI est réservée exclusivement aux membres de l’association à jour de leur cotisation.
Mais, tout le monde peut venir car il sera possible d’adhérer sur place ou d’y renouveler sa cotisation à partir de 10€ (dont 66% sont déductibles des impôts).


DU BON USAGE DE LA CONCERTATION

Le 4 février 2015, nous nous étonnions dans un article publié sur notre blog de ne pas avoir reçu la synthèse du Forum Citoyen du 22 octobre 2014, alors que le Maire s’était engagé à ce que cette synthèse soit publiée dans les 3 semaines. Miracle ou simple coïncidence, le 6 février, nous avons été informés par un courriel de Monsieur KNUSMANN, adjoint à l’urbanisme, que cette synthèse venait d’être mise en ligne sur le site de la ville (*). Mieux vaut tard que jamais !

Que dire de cette synthèse :

Tout d’abord qu’elle est bien présentée, malgré quelques doublons, et qu’elle apporte de nombreuses informations intéressantes sur le ressenti et les aspirations des isséens qui ont participé à ce forum.  On retrouve le souhait d’une ville dynamique et innovante mais aussi le souci de la préservation du cadre et de la qualité de vie avec l’accent mis sur la lutte contre les pollutions sonores (hélicoptères), la sauvegarde des quartiers pavillonnaires, le développement des circulations douces, le rééquilibrage des quartiers ou le besoin en espaces verts.

On y trouve également des réponses qui surprennent ainsi que plusieurs contradictions. On peut citer à titre d’exemples :

-          Le projet de téléphérique pour relier le bas et le haut du territoire communal refait surface en étant mentionné dans la synthèse bien qu’une telle demande ait échappé aux membres et sympathisants d’ACTEVI présents à la réunion…

-          Nous avions pointé que sur la dizaine de tables présentes, toutes sauf une s’étaient  prononcées contre les bâtiments de grande hauteur alors que dans la synthèse cela devient : 5 tables contre et 2 pour. Ou encore, les futures tours sont présentées comme un atout de la ville pour poursuivre son développement économique sans mentionner les raisons qui font qu’une majorité des participants y sont opposés.

-          Le Square Weiden est un des éléments de la qualité du cadre de vie à protéger alors que le carrefour Weiden est cité dans les polarités commerciales à créer.

-          La sauvegarde des quartiers pavillonnaires est évoquée à plusieurs reprises mais il est proposé de construire des logements collectifs avenue de la Paix.

On ne peut que regretter toutes ces incohérences qui tendent à jeter le discrédit sur l’ensemble de cette synthèse alors que, comme indiqué ci-dessus, elle apporte de nombreux enseignements tout à fait intéressants. Nous pensons que ces incohérences sont liées à des problèmes de méthodologie qui se situent à deux niveaux :

-          Hiérarchisation des réponses : Il est tout à fait normal que les participants apportent des réponses différentes aux problèmes évoqués. Par contre il n’était pas intéressant, dans la synthèse, de toutes les citer ce qui crée une certaine confusion voire les contradictions que nous avons évoquées. Ou alors il fallait hiérarchiser ces réponses en précisant combien de fois elles avaient été faites : combien de personnes parmi les 80 participants ont cité le développement d’un téléphérique et combien celui des circulations douces, réponses qui apparaissent au même niveau dans la synthèse ? Cette façon de traiter les réponses ne permet pas de dégager les principales priorités des participants en mélangeant l’essentiel et l’anecdotique.

-          Objectivité du traitement des réponses : Il est toujours difficile pour un bureau d’études d’aller à l’encontre des attentes de son client. La Mairie, on le sait, est obnubilée par son projet de tours, la densification, les grandes opérations immobilières… Il ne fallait donc pas que la synthèse fasse apparaître un rejet trop évident de ces orientations ce qui peut expliquer la présence de réponses pour le moins inattendues.

Pour notre part, nous restons convaincus qu’une large majorité d’isséens donnent la priorité à la qualité du cadre de vie comme cela apparaît clairement dans la synthèse du Forum et que cela est incompatible avec une densification à outrance. Même si cela peut paraître un peu utopique et dépassé aujourd’hui compte-tenu de l’évolution récente de l’urbanisme et des grands projets en cours, il faut « maintenir le caractère de campagne à la ville spécifique à Issy-les-Moulineaux » comme cela est indiqué dans la synthèse.

Nous profitons de ce message pour vous rappeler deux rendez-vous importants sur la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) :
- l’exposition publique  au Centre Administratif, avec registre de concertation du 24 février au 24 mars;
- une réunion publique au PACI le 2 mars prochain à 20h00.

(*)
http://www.issy.com/sites/default/files/compte_rendu_forum_citoyen.pdf

http://www.issy.com/sites/default/files/carte_synthese_forum_citoyen.pdf


REUNIONS DE CONCERTATION ET APRES ?

D’après les informations données en conseil municipal, le nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui va régir le futur aménagement d’Issy  fera l’objet d’une enquête publique prévue en septembre 2015.

Une réunion (d’information ?) est également annoncée en avril.

Entre temps, Point d’Appui de Février annonce une nouvelle exposition publique sur le PLU, au Centre Administratif, avec registre de concertation du 24 février au 24 mars et une réunion publique au PACI le 2 mars prochain. ACTEVI vous engage vivement à y participer.

Et cependant, pour prouver son attachement à la démocratie la municipalité aime à organiser, à grand renfort d’annonces dans Point d’Appui ou ailleurs, des réunions de concertation, des forums, des synthèses….

Ce fut le cas en juin 2014, dans le prolongement des « conversations citoyennes », où une grande réunion s’est tenue au PACI devant une foule très nombreuse.
A l’issue de cette réunion les informations recueillies auprès des citoyens lors des « conversations citoyennes » devaient être mises en ligne et un projet devait être présenté aux isséens dès la rentrée. A ce jour, soit près de 8 mois après cet événement nous n’avons toujours rien vu venir si ce n’est une  synthèse « Powerpoint » édulcorée présentée au PACI.

Plus récemment un forum a été organisé au Palais des Sports qui concernait le nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU).  De nombreuses propositions ont été avancées par les participants à ce forum et la mairie s’était engagée à en publier une restitution dans les 3 semaines. Dans ce cas également cela n’a pas été fait.

Dans ces conditions nous sommes en droit de nous demander à quoi servent ces opérations de concertation.
Notre sentiment ou notre crainte est que les aspirations et propositions exprimées par les habitants (pas d’immeubles de grande hauteur, pas de centre commercial qui ne s’intégrerait pas harmonieusement dans une zone piétonne animée à créer en centre-ville, davantage d’espaces verts, etc…) étant souvent aux antipodes des objectifs de la municipalité (densification sans limite, primauté de l’intérêt des promoteurs immobiliers, construction de tours…), celle-ci préfère ne pas les faire apparaître.

Pendant ce temps, les bureaux d’études s’activent pour, un jour, sortir un « beau » projet tout ficelé qu’on nous présentera comme prenant en compte les souhaits des isséens, même s’il n’en est rien, en rappelant les nombreuses réunions évoquées ci-dessus.

Comme l’a  dit  le grand architecte Renzo Piano :   » le grand problème en matière d’architecture et d’urbanisme, c’est que les erreurs durent longtemps ! « .
C’est pour cela que l’association ACTEVI appelle les habitants d’Issy à rester vigilants, à ne pas se laisser abuser par des opérations de communication et de s’intéresser aux décisions réelles qui vont impacter notre vie et celle des générations futures.


Les possibles du PLU

La réfection entière du Plan Local d’Urbanisme (PLU) sur l’ensemble du territoire d’Issy les Moulineaux attire à juste titre l’attention des habitants de la commune. Ceux-ci ont participé aux réunions de concertation organisées par la mairie et ont affirmé clairement leurs souhaits d’un urbanisme équilibré propre à préserver leur qualité de vie.

Mais certains d’entre vous s’étonnent que ces souhaits ne se traduisent toujours pas en projet. Ils se plaignent d’un sentiment de flou, notamment après la présentation sous forme de catalogue qui a eu lieu  le 21 novembre 2014, et l’absence de compte rendu détaillé des remarques des isséens formulées lors du Forum Citoyen du 22 octobre 2014 (*).

Or ce sentiment de flou résulte de la procédure même du PLU. Le Plan d’Aménagement et de Développement durable (PADD) sur lequel les habitants (quelques habitants) ont été amenés à se prononcer, n’est qu’un catalogue de souhaits qui est traduit, ou non, dans le règlement en termes de possibilités d’emploi des parcelles.

La municipalité prévoit une nouvelle réunion de concertation (ou information ?) en avril. Il pourrait s’agir d’une présentation du nouveau règlement. Et  c’est à ce moment qu’il conviendra d’être vigilant. Selon les fiches du  Centre d’Etudes sur les Réseaux, les Transports, l’Urbanisme et les constructions publiques (CERTU), organisme d’études du ministère français de l’urbanisme, fusionné au 1er janvier 2014  avec d’autres organismes pour donner naissance au CEREMA « En cohérence avec le PADD, le règlement et ses documents graphiques délimitent les zones urbaines, les zones à urbaniser, les zones agricoles et les zones naturelles et forestières, et fixent les règles générales d’urbanisation et les servitudes d’utilisation des sols. Le règlement est opposable à toute personne publique ou privée pour l’exécution de tous travaux de constructions ».

Ainsi, le règlement détermine la hauteur possible des immeubles, leur densité, leur massivité, les retraits, les alignements, les zones pavillonnaires, la largeur des trottoirs, les espaces boisés classés…Il conviendra donc d’examiner l’emploi possible des parcelles et de s’interroger sur la possibilité de traduction des souhaits des isséens dans ce cadre, sans exclure le risque de réalisations tout autres.

On verra alors si les questions posées aux isséens, et leurs réponses, ont permis l’élaboration d’un règlement propre à répondre à leurs souhaits ou s’il ne s’est agît que d’un rideau de fumée.

 

 (*).compte rendu annoncé « dans les trois semaines » par l’adjoint à l’urbanisme, puis pour début décembre par ce même adjoint


12345...46

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char