ACTEVI … Touche pas à mon ciel


Tour Hélice : ACTEVI demande à la ville le retrait du permis de construire

Opposés à l’actuel projet du Pont d’Issy, qui privilégie exagérément la part des bureaux dans une ville qui compte déjà plus de salariés que d’habitants, nous sommes engagés avec Val de Seine Vert dans un recours, en appel, contre la révision du PLU de 2012. Nous engagerons également des recours contre chacun des permis de construire des trois tours de la ZAC. Ainsi, en juillet 2014, était déposé auprès du Tribunal Administratif un recours contentieux contre le permis de construire  la tour IMEFA 52. 

Ce 11 août, la mairie a reçu la demande de recours gracieux d’ACTEVI et Val de Seine Vert contre le permis de construire de la tour Hélice, intégrée dans le projet « Issy Campus » du promoteur Sefri Cime et qui s’érigerait à 144 mètres de haut.
Outre les méthodes opaques habituelles de la ville — publication du permis au beau milieu de l’été, absence de concertation —, l’édification de ce bâtiment soit-disant écologique est pour plusieurs raisons nuisible à l’environnement et la qualité de vie de ses riverains, isséens comme boulonnais.
• Dispersion des fumées de l’usine d’incinération « Isséanne » : l’étude complémentaire d’ANTEA n’était pas présente dans le dossier de l’enquête publique et n’a pas été publiée dans le journal municipal « Point d’Appui » - comme le prévoyait une réserve du commissaire enquêteur -, privant ainsi les citoyens d’une information indispensable pour apprécier les effets de ce projet.
• Insuffisance de l’offre de transports : les 11 000 emplois et 2 200 parkings générés par ce projet (3 tours au Pont d’Issy) ne feront qu’aggraver les problèmes d’embouteillages déjà présents sur ce site et ne pourront pas être supportés par les réseaux de transports en commun existants pour des raisons capacitaires, qu’il s’agisse du RER C ou du T2.
• Ombres portées : le parc de l’Ile Saint-Germain et des quartiers d’Issy et de Boulogne-Billancourt se verraient imposer par ce projet, certains mois de l’année, une situation crépusculaire, véritable fabrique d’ombre les privant de soleil et luminosité.
• Trajectoire des hélicoptères : nombreux sont les isséens qui ont constaté le bourdonnement devenu constant, causé par la modification de la trajectoire des Hélicoptères, qui passent désormais au-dessus de la ville. Or le permis de construire de la tour Hélice a été délivré par le maire d’Issy-les-Moulineaux avant que ne soient connues les conclusions des études complémentaires sur la modification du tracé des vols d’hélicoptères… dont il doit tenir compte pour lever l’une des réserves émises par le commissaire enquêteur.
Plusieurs réserves comprises dans l’avis du commissaire enquêteur n’ont donc pas été levées.
Enfin, ce permis de construire est délivré en considération du PLU révisé en 2012, qui fait l’objet d’incertitude juridique puisqu’il fait actuellement l’objet d’un appel devant la Cour Administrative de Versailles, comme nous le rappelions plus haut.

En cas de rejet de ce recours gracieux, ACTEVI et Val de Seine Vert ne s’interdisent en rien la possibilité d’un recours contentieux.

Nous resterons vigilants et continuerons de vous informer dans les mois à venir quant à l’avancement du projet du Pont d’Issy.

——

> A lire dans Le Parisien du 12 août : Encore une tour dans le collimateur des associations


Encore une tour dans le collimateur des associations (Le Parisien)

4059601_11-1-326699965Ils avaient prévenu qu’ils déposeraient un recours contre chacun des permis de construire des trois futures tours du Pont d’Issy, dont la livraison est prévue vers 2018. Les associations Actevi et Val de Seine-Vert ont transmis une demande de recours gracieux à la ville. Elles demandent au maire d’annuler le permis de construire de la tour Hélice, qui doit s’élever à 145 m de haut, sur la rive sud du Pont d’Issy.

> Lire la suite sur le site du Parisien Hauts-de-Seine

Paru dans l’édition du 12 août 2014


Skate-Park aux Epinettes : un projet sans concertation

La concertation avec les habitants des Epinettes selon la municipalité d’Issy les Moulineaux : quand on impose un skate-park sur l’un des seuls espaces plats du parc Rodin.

La mairie d’Issy les Moulineaux dispose de nombreux moyens d’information : papiers déposés dans les boites à lettres, site de la mairie, le journal « point d’appui », les panneaux lumineux, des panneaux d’affichage…Mais aucun de ces moyens n’a été utilisé et les habitants des Epinettes ont constaté avec stupeur le début des travaux de réalisation d’un équipement de skate-park sur le parc Rodin le 26 juillet dernier, en plein cœur de l’été. Cet équipement correspondrait au transfert de celui qui fonctionne actuellement dans le parc Barbusse sous l’escalier. Celui-ci doit être déplacé car on prévoit à cet emplacement une bouche d’aération du réseau Grand Paris Express.

Bien sûr, comme l’ont fait remarquer les conseillers municipaux qui ont daigné se déplacer après avoir appris qu’une pétition avait recueilli 350 signatures en 6 jours, la municipalité fait enfin un geste pour les Epinettes en prévoyant la réalisation d’un équipement sportif dans ce quartier de la ville ! Et d’ailleurs, le conseil de quartier a été consulté, mais il ne comprenait ce jour-là qu’un unique élu du quartier, apparemment peu représentatif des 350 pétitionnaires.

Il est intéressant de comparer la différence de traitement appliqué aux habitants du Fort et à ceux des Epinettes. Ce même équipement avait été envisagé au fort. Devant l’opposition des habitants craignant les nuisances sonores, le projet a été retiré. A cette occasion, les habitants concernés ont donc pu s’exprimer et ont été entendus. Pourquoi n’en a-t-il pas été de même pour les habitants des Epinettes ?

Le projet est une aire de jeu pouvant recevoir skate, vélos ou patins à roulettes sur des obstacles relativement modestes. D’accès libre, il est proche de l’escalator et domine la route en contrebas. Les inconvénients tiennent bien évidemment aux nuisances sonores, mais aussi à la quasi destruction d’un cirque de verdure entourant l’un des rares espaces plats du parc Rodin. Il faudrait réfléchir en outre aux éventuels problèmes de sécurité.

L’usage du skate-park dans le parc Barbusse est encadré par les heures d’ouverture et de fermeture du jardin. La loge du gardien est toute proche  et de nombreux parents accompagnent leurs enfants. Il y a donc une bonne  surveillance de l’usage de ce jeu. Il n’en est pas de même pour une installation dans un lieu ouvert de jour comme de nuit. Qu’en sera-t-il ? Il serait bon  de réfléchir à la nécessité d’éventuelles mesures de sécurité : prévoir une enceinte bien fermée, avec des heures d’ouverture et de fermeture adaptées, un gardiennage pour éviter que trop d’enfants veuillent utiliser les équipements en même temps ou ne les utilise par des exercices trop dangereux. La responsabilité de la mairie pourrait être engagée de façon très lourde au cas d’accident.

Quant aux nuisances sonores, elles sont contenues dans le parc Barbusse par l’escalier sous lequel est installé cet équipement. A l’endroit prévu pour le nouvel équipement, le bruit résonnera sans obstacle au milieu des habitations, même s’il pourrait être atténué par un rideau d’arbres et en partie couvert par la circulation routière en contrebas.

Par ailleurs, que dire de l’installation d’une bouche d’aération sous l’escalier dans le parc Barbusse ! Des jeux d’enfants sont installés à proximité et les enfants respireront de l’air pollué. L’escalier est une réalisation « arts déco » de l’architecte Marcel Chappey   qui a fait également le PACI. On peut craindre  l’effet des rejets sur le bon état de cet ouvrage qui fait partie du patrimoine isséen.

Mais que personne ne désespère, la concertation avance : « on verra où on en est en septembre » ont conclu les conseillers municipaux rencontrés. D’ici là, bien évidemment, la dalle de béton sera coulée et le skate-park réalisé !


Le réaménagement de la gare routière de la rue Kleber, près de la mairie d’Issy les Moulineaux

Une réunion d’information a rassemblé une vingtaine de personnes le 4 juin 2014 à l’hôtel de ville. La réunion était présidée par M. Olivier Rigoni, conseiller municipal secondé par M. Knussmann, conseiller municipal, de MM. Richard et Guibert des services techniques de la Ville et de  GPSO et de deux représentants de l’entreprise retenue pour les études préalables à ces travaux. Bizarrement, la RATP n’était pas représentée.

Selon la présentation, l’objet des travaux est une mise aux normes obligatoires, notamment de l’accessibilité dans le cadre du plan de déplacement urbain. La rue Kleber est une voie communale mise à la disposition de la RATP entre la rue Hoche et la rue du Général Leclerc.

Le réaménagement de la gare routière de la rue Kleber, près de la mairie d’Issy les Moulineaux dans informations generalesCette partie de la rue sera fermée à la circulation pendant les travaux qui auront lieu du 15 juin au 30 septembre 2014. Les abribus actuels, dégradés et malodorants, seront détruits et remplacés par des abribus plus aérés et plus faciles d’accès. Les trottoirs et l’éclairage seront refaits.

Pendant les travaux, le départ du bus 123 sera déplacé avenue de la République, en direction de la place Victor Hugo. Les autres bus seront installés provisoirement rue Horace Vernet de part et d’autre de l’extrémité de la rue Hoche, à l’exception du TUVIM qui retrouvera sa place derrière le monument aux morts.

 

Questions et réponses

Les habitants de la rue Kléber se sont inquiétés de l’incidence de ces travaux sur leur vie quotidienne. Il leur a été assuré qu’ils auraient l’autorisation de rentrer chez eux ! Il a été demandé des badges. Certains ont rappelé que les autobus s’installent de façon trop habituelle sur les bateaux des garages, les empêchant d’entrer ou de sortir.

Le stationnement sera impacté au minimum, tant avenue de la République que dans la rue Horace Vernet. L’accès au parking sera maintenu. La demande d’un riverain d’obtenir gratuitement une place de parking pendant les travaux a reçu une réponse d’attente plutôt dubitative. Le marché sera maintenu.

Avis d’ACTEVI

On peut s’interroger sur la nécessité de travaux d’un montant aussi important (900 000 €) alors qu’il a été suggéré dans les projets municipaux (Contrat de Développement Térritorial (CDT) et enquête sur le PLU en centre-ville) que la gare routière pourrait être déplacée sur le terrain de l’ex CNET, ou encore au carrefour Léon Blum si la ligne 12 est prolongée, dans le cadre de l’aménagement de la station du Grand Paris Express.

Mais si les travaux sont retardés, une subvention de 700 000€ sera perdue. Fallait-il pour ce motif envisager des travaux à caractère peut-être provisoire d’un tel montant ? ACTEVI a proposé notamment que la gare soit déplacée partiellement en mettant les bus en attente sur le terrain de l’ex-CNET et en conservant les arrêts proches des usagers rue Kleber. Même au cas de déplacements de la gare au carrefour Léon Blum, le maintien des arrêts  près de la mairie serait justifié après vérification du nouveau trafic induit.

On regrette cependant que cet aménagement qui par certains aspects se justifie (suppression des abribus actuels et réfection des trottoirs en mauvais état et d’accès malcommode) intervienne indépendamment d’une réflexion d’ensemble sur l’aménagement du centre-ville. Les travaux auraient gagné en cohérence.


Réunion sur l’aménagement de la gare routière « Mairie d’Issy – Kléber »

Nous vous informons que les riverains de la rue Kléber et des rues avoisinantes ont reçu dans leur boîtes à lettres une invitation (téléchargeable ici) à une réunion d’information .
Organisée par la mairie et GPSO, cette réunion concerne des «  futurs travaux d’aménagement de la gare routière de la rue Kléber et de ses abords ».

Elle aura lieu :
le mercredi 4 juin 2014 à 20h00
en salle multimedia de l’Hôtel de Ville, 62 rue due Général-Leclerc à Issy.

Il s’agit d’un sujet important.
Comme nous l’avons indiqué dans la contribution d’ACTEVI à la récente enquête publique sur la modification du PLU relative à l’aménagement du terrain du CNET (Orange Labs), nous pensons qu’un réaménagement de cette gare routière est indispensable et qu’il doit s’inscrire dans le cadre de la réflexion globale sur ce que doit être le centre-ville d’Issy dans le futur.

 


12345...44

association Tafedna pour le... |
La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Itineraire Sud
| Area 51'est
| Association D'Char